Un jour viendra où les portières s’adapteront au climat pour réguler la température à l’intérieur de l’habitacle de nos chères automobiles, de nos chers véhicules.
(Minuit chicanes) Arrêt sur image: vive la tôle apparente!
Il est 22 heures, revisitons notre passé.

C’est l’ami Olivier qui s’est collé au premier essai de la nouvelle Renault Clio 4. Dans cet essai parfait, Olivier a évoqué plusieurs défauts ou lacunes étonnants, inattendus sur une Clio dite de quatrième génération.

Il a notamment souligné la finition de l’intérieur du coffre, la tôle étant largement apparente, alors que la finition des « virolos » laisse à désirer. Eh bien Olivier, je te le dis tout de go : perso j’apprécie à gogo. Cela me rappelle, à bientôt 65 ans, l’ID de mes 20 ans. J’aime bien cette tôle apparente ; je la préfère largement à un plastique plus ou moins sophistiqué et impossible à fixer durablement. C’est plus écolo, plus léger et, manifestement, tu ne t’es nullement plaint de l’isolation phonique de cette nouvelle Clio 4, preuve qu’il est sans doute maîtrisé.

Au-delà de la polémique franco-française entre les « pour la 208 » et les « pour la Clio 4 », je me dis que Renault a peut-être aussi pris de la graine chez quelques-uns de nos amis étrangers qui recyclent depuis bien plus longtemps du bouchon de champagne au ticket de caisse avec d’autres méthodes que les nôtres.

Allez, je prends rendez-vous avec toi pour un prochain duel Peugeot 208 vs. Renault Clio 4 arbitré par la nouvelle Dacia Sandero et avec Pierre et Bob pour un conflit de génération entre R5 et Clio 4 arbitré par la Rodéo 1 !