D’accord, depuis bientôt huit siècles (*), c’est la crise. Et depuis bientôt trois ans, à 22 heures, c’est Minuit chicanes.


Citroën sera encore présent l’an prochain en WRC grâce au soutien de Abou Dhabi. Au-delà, l’avenir de la marque au plus haut niveau du rallye est incertain, d’autant plus incertain qu’un nouveau programme en WTCC, avec Sébastien Loeb, a été annoncé dans le cadre du dernier Mondial de Paris, programme dont on attend cependant encore la confirmation. Une fois ce feu vert obtenu de la direction, on voit mal comment Citroën pourrait longtemps poursuivre en WRC. Ce qui laisse la porte ouverte pour un retour de Peugeot


Ces dernières décennies, à part deux incursions en endurance (durant la première moitié des années 90 puis durant la deuxième moitié des années 2000), c’est bien le rallye qui a apporté, avec la 205 puis la 206, ses plus beaux souvenirs sportifs à Peugeot. Au moment où Peugeot se lance dans le développement de sa nouvelle 208 R5, il ne vous aura sans doute pas échappé que le constructeur joue à fond la carte de la nostalgie. Outre le retour des couleurs PTS sur ses voitures de développement, Peugeot a même fait récemment appel à Ari Vatanen pour annoncer en vidéo l’arrivée de cette nouvelle 208 R5.
Ne reste plus qu’à pousser, le cousin Citroën parti vers d’autres horizons, cette logique jusqu’au bout…


(*) On se référera à Cette fois, c’est différent de Carmen M. Reinhart et Kenneth S. Rogoff