Dans quelques mois nous découvrirons une nouvelle génération de Maserati Ghibli.


Il est vingt-deux heures, ouvrons les paris.
(Minuit chicanes) La Ghibli honteuse?
Maserati s’est lancé dans une stratégie raisonnée mais ambitieuse du développement de ses ventes. En effet, à l’horizon 2015 (c’est après demain), le construction italien a pour objectif de vendre 50 000 unités par an. Pour y arriver, il va lancer une série de modèles inédits après avoir procédé au renouvellement de sa limousine Quattroporte, renouvellement présenté il y a quelques jours déjà.


Avant de voir également débarquer un SUV dénommé Levante au sein de la gamme de la marque au trident, c’est une nouvelle génération de Ghibli que nous verrons apparaître. Si jusqu’à présent, Ghibli a toujours été synonyme de coupé, la prochaine génération sera en revanche une berline, positionnée sous la Quattroporte et destinée à concurrencer les allemandes Audi A6, BMW Série 5, Mercedes Classe E et CLS, Porsche Panamera…


Seulement parions, oui parions qu’au moment de présenter la Ghibli 3, Maserati fera plutôt référence à la première génération de la Ghibli mais certainement pas à la deuxième, ici représentée.


Cette Ghibli 2, qi mérite le détour, est en effet le dernier avatar, sinon le dernier présent, de l’ère De Tomaso de la marque italienne.