Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Morgan>Actualité


Morgan de toi !

Thomas Riaud

Publié dans Rétro > News rétroAugmenter la policeDiminuer la police

par

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Rouler en Morgan, c’est refuser la modernité. En contrepartie, vous avez l’assurance d’effectuer un voyage spatio-temporel, à bord de ce qui demeure l’ultime roadster « made in England ». Et opter pour la grosse version « Plus 8 », c’est aussi s’offrir une bonne dose de sensations fortes. Bref, rouler en Morgan Plus 8 est un bonheur total !



Morgan de toi !

Repères
Production
1968 – 2004
Puissance
DE 157 A 193 ch
Cote 2012 :
À partir de 40 000 €
En 1909, H.F.S Morgan parvient à séduire une large clientèle grâce à ses tricycles, qui se posent en bon compromis entre les 2 roues et les traditionnelles voitures. Ce n’est qu’à partir de 1936 que la firme de Malvern Link cède aux sirènes du « confort » en lançant sa première auto. Il s’agit d’un roadster minimaliste, le rustique 4-4, nom donné en référence à ses 4 roues et à la présence de son 4 cylindres sous le capot. C’est précisément ce roadster au charme intemporel qui fera la fortune de Morgan… et qui est toujours au catalogue aujourd’hui ! Certes, entre-temps, cette voiture culte assemblée à la main a bénéficié de nombreuses améliorations, même si elle reste fidèle à ses fondamentaux, comme sa carrosserie rétro en aluminium, fixée sur une structure en frêne, ou son essieu rigide à l’arrière. La révolution arrivera en 1968, avec l’introduction sous le long capot d’un gros V8. Ainsi naquit la bien nommée Morgan Plus 8, qui adopte le V8 3.5 d’origine Buick déjà monté sur pas mal de voitures anglaises, comme la Rover 3500 ou le Range Rover. Sa puissance de 157 ch n’a rien d’exceptionnelle (ni son rendement !), mais l’engin ne pèse que 830 kg, ce qui rend les choses beaucoup plus attrayantes. Sportive et physique à conduire, la Plus 8 aura droit à des déclinaisons plus puissantes (193 ch), jusqu’en 2004, qui marque au nom des normes anti-pollution l’arrêt de ce moteur… mais pas de cette inoxydable Morgan. Elle a juste changé de nom, en devenant « V6 » clin d’œil appuyé cette fois au moderne moteur Ford qui l’anime…

 


Sur la route


C’est la tête rentrée dans les épaules, le coude gauche lové dans l’échancrure de la portière, les mains agrippées à la jante du volant, que l’on aborde la route couteau entre les dents, prêt à faire un fabuleux voyage dans le temps. En prenant de la vitesse, chose aisée tant le V8 déborde de couple (275 Nm à 2 500 tr/mn), la vue se brouille, phénomène sans doute amplifié par la sécheresse de l’amortissement, aussi dur qu’un noyau de pêche. Il est vrai que le train avant, antédiluvien, n’est pas un modèle de précision, tandis que l’archaïque pont arrière génère des réactions imprévisibles. Les coups de « raquette » sont légion, avec des écarts de conduite pour le moins étonnants. Et que dire de la direction « insistée », certes précise, mais qui demande de la poigne pour inscrire le train avant. Quant au freinage, assuré par de pauvres tambours à l’arrière, il ne rassure pas non plus tant il manque cruellement de mordant.

Morgan de toi !
La boîte de vitesses manuelle à 5 rapports est heureusement plus contemporaine dans son approche, avec un guidage satisfaisant. Mais là encore, la souplesse du V8 dispense de changer fréquemment de rapport. Tant mieux, car le pédalier, étriqué, n’incite pas à jouer de l’embrayage. Alors, l’enfer, cette Morgan ? Non, le paradis, car voilà enfin une auto vivante et authentique que l’on conduit avec les fesses en prenant à chaque fois un immense plaisir. A son volant, c’est du « sans filtre » en permanence, en vous trouvant en prise directe avec les éléments !



A vérifier avant d’acheter


Rouler dans une auto des années 30 assemblée dans les années 80-90, cela représente bien des avantages, notamment celui d’acheter une voiture conçue avec les techniques d’aujourd’hui. Ça, c’est la théorie, car Morgan ne fait jamais rien comme les autres ! Passons sur la fiabilité mécanique, réelle, puisque les Morgan (dont la Plus 8), font appel à des blocs issus de la grande série, éprouvés sur d’autres modèles, de surcroît beaucoup plus lourds (Fiat, Ford, Rover pour les exemplaires des années 80…). Le problème numéro 1 reste la structure de la caisse, qui doit être impeccable, sous peine de rentrer dans des frais de remise en état pouvant largement dépasser la valeur de l’auto. Sachez que la galvanisation ne fut appliquée qu’à partir de 1986… et en option seulement ! Dommage, car le fragile châssis en acier, dont les longerons ont un profil ouvert en forme de « Z », aime particulièrement la rouille. Idem pour l’ossature en frêne, qui reçoit un traitement efficace contre la pourriture seulement à partir de 1986. Avant d’acheter une Morgan antérieure à cette année charnière, vous aurez donc intérêt à l’ausculter sous toutes les coutures et à la mettre sur un pont. Profitez-en pour vérifier l’état du train avant (avec direction à vis et à doigt sur tous modèles, sauf sur Plus 8 à partir de 1985), qui a tendance à prendre du jeu (usure anormale des pneus). D’ailleurs, tout prend du jeu, y compris les panneaux de carrosserie : Morgan préconise de les resserrer au moins une fois tous les 6000 km !


Morgan de toi !


Notre version préférée


Qu’elle soit ancienne ou récente, une Morgan Plus 8 reste avant tout une voiture rustique à souhait, offrant des sensations de conduite finalement très comparables. Le kilométrage étant peu important sur ce type d’auto « plaisir » vouée d’abord à la balade, il faudra donc mettre en particulier l’accent sur l’état général, afin d’éviter de coûteuses remises en état. Car si la mécanique, issue de la grande série, ne pose guère de problème particulier, les autres pièces sont en revanche souvent spécifiques et réclament de nombreuses heures de main d’œuvre. C’est notamment le cas de la structure en bois de frêne, ou des panneaux de carrosserie en aluminium formés à la main, réclamant bien sûr des compétences spécifiques pour la moindre réparation. Après, plus la Morgan convoitée est récente, et moins elle est sujette à d’éventuels problèmes (l’inverse étant proportionnellement vrai !). Afin de mettre le maximum de chances de votre côté, privilégiez un modèle postérieur à 1986, traité en principe contre la corrosion au niveau du châssis, mais aussi contre la pourriture pour l’ossature en bois. Côté moteur, vous aurez droit au bon vieux V8 3.5 à carburateurs, qui développe 157 ch. C’est déjà plus qu’il n’en faut pour se faire plaisir tant l’auto est légère. Si vous êtes du genre exigeant, choisissez l’une de dernières versions, animée par le V8 3.9 Rover développant cette fois 193 ch. Les performances s’envolent (0 à 100 km/h en 6 secondes, 200 km/h), mais les prix aussi : comptez 50 000 € environ…





Fiche technique : Morgan Plus 8, 1986


Moteur : 8 cylindres en V avant, longitudinal
Cylindrée : 3528 cm3
Couple maxi : 27,5 mkg à 2 500 tr/mn
Puissance maxi : 157 ch à 5250 tr/mn
Alimentation : deux carburateurs 
Transmission : aux roues arrière. Boîte mécanique à 5 rapports
Direction : à crémaillère, non assistée
Freinage : disques AV, tambours AR
Dimensions (L x l x h en m) : 3,73 x 1,58 x 1,32
Poids : 830 kg
Pneumatiques (AV et AR) : 205/60 VR 15
Vitesse maxi : 197 km/h







On aime
Charme rétro intemporel
Sensations de conduite
Performances satisfaisantes
Valeur sûre






On aime moins
Position de conduite/ergonomie
Inconfort total
Comportement déroutant
A acheter en connaissance de cause !





Conclusion


Aux commandes d’une Plus 8, on apprend à redécouvrir une route que l’on croyait pourtant connaître par cœur. Désormais, chaque bosse, le moindre trou ou pavé mal nivelé prend toute sa dimension. Et, cerise « on the cake », on reste souvent en deçà des limitations de vitesse, castratrices en voiture moderne, mais calibrées comme il faut lorsque l’on roule en Morgan. Car sans même conduire vite, on redécouvre la joie de rouler, non pas en survolant, ni en traversant, mais en habitant un paysage. Une saveur « so british » incomparable…




Vous pouvez lire les articles des précédents collector


Morgan de toi !
 

Difficile pour une jeune marque comme Audi, réveillée par Volkswagen seulement depuis 1965, de se faire un nom en peu de temps parmi l'élite automobile. Mais la firme aux anneaux aura la chance d'avoir aux commandes un certain Ferdinand Piëch, neveu de Ferdinand Porsche. Bon sang ne saurait mentir, cet ingénieur surdoué sera l'artisan de la victoire du coupé quattro en rallye.

Morgan de toi !
 

Plutôt que d'aller vers le « toujours plus », la Lotus Elise préfère au contraire s'en tenir à l'essentiel. Depuis les règles dictées par le génial Colin Chapman, l'équation « moins égal plus » demeure l'un des fondamentaux de la maison, et l'Elise en est la meilleure ambassadrice. Une voiture minimale qui en donne un maximum !

Morgan de toi !
 

Depuis la disparition programmée d’Alpine, quelques passionnés un peu orphelins se sont « vengés » en imaginant en catimini un engin encore plus radical : le Spider Renault. Autant extrême qu’exclusif, ce roadster sportif de tempérament permit à Renault Sport de gagner en respectabilité… et d’entrer dans la légende !

Morgan de toi !
 

Chez Alfa Romeo, marque à l'ADN autant italien que sportif, la « bella machina » est une institution, magnifiée à travers un coupé ou un spider. Les années 90-2000 auront été marquées par le GTV « type 916 ». Une belle GT signée Pininfarina qui a tout, aujourd'hui comme demain, pour exciter l'amateur de belles carrosseries !

Morgan de toi !
 

En marge des bombinettes dérivées des modèles de grande série, BMW a souvent proposé à sa clientèle la plus exigeante des GT élitistes combinant exclusivité, confort et haute performance. Ainsi, après les 507, M1 ou série 6, la marque à l'hélice lance en 1989 l'inédite Série 8. Une vitrine technologique qui n'a rien perdu de sa superbe.


Morgan de toi !
 

Grosse GT luxueuse et statutaire, la Jaguar XJS, bien plus abordable que son illustre ancêtre la Type-E, commence enfin à intéresser quelques collectionneurs éclairés. Il est vrai que cet ultime coupé 100 % Jaguar offre tout le charme des années 70 à des prix encore abordables. Profitez-en, cela ne va pas durer…

Morgan de toi !
 

Si le peu élégant coupé 407 Peugeot ne fait pas tourner les têtes, ce ne fut pas le cas de son prédécesseur, au design plus inspiré. Griffé Pininfarina, le coupé 406 Peugeot a le bon goût aujourd’hui de s’apprécier à de petits prix en occasion. Tant mieux, car ce coupé a tous les ingrédients pour devenir un grand collector…

Morgan de toi !
 


Plus qu'une simple Ferrari, la Testarossa est le fantasme absolu de toute une génération d'ados approchant la quarantaine aujourd'hui. Tombée depuis en désuétude, l'extravagante Testarossa s'affiche désormais en occasion au prix d'une simple berline diesel.




Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Mots clés :

Rétro ; News rétro ; Plus 8 ; Morgan ; Plus 8 ; Cabriolet ;

Poursuivez votre lecture

Accéder à l'article

MOrgan ou MOto ? La réponse en vidéo

Le 26 Septembre 2014 à 22h21 7 réactions

Lire l'article

  • Par inzeflesh le 16 Mai 2012 à 10h36

    "ce conduit avec les fesses" en plein dans le mille !
    sinon merci pour cette article , un vrai plaisir !

    Alerter Répondre

  • Par Gaj le 16 Mai 2012 à 10h57

    Futur collector ? Déjà collector ! On en voit pas tous les jours !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Mai 2012 à 11h33

    Quelle auto. Le père de l'un de mes amis en possède une. A chaque fois que je la vois, l'émotion me saisit

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Mai 2012 à 12h34

    Merci pour cette hymne à Morgan.

     

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Mai 2012 à 13h10

    Elle se fait poutrer par cette bouse infame de MRS :tourne:

    Alerter Répondre

  • Par lapoutre45 le 16 Mai 2012 à 13h44

    V8 3,5L
    Avec 157ch et 270Nm de couple!

     
    Haaaaaa les moteurs à l'ancienne!

    Alerter Répondre

  • Par -Nicolas- le 16 Mai 2012 à 14h06

    Oui, je vote Morgan !!

     
    ça nous change des ses sportives qui affichent plus de 250 cv sans aucune sensation au volant...

     

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Mai 2012 à 16h47

    Moins de 200 km/h en pointe...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Mai 2012 à 23h52

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    Et ? :voyons:

    Alerter Répondre

  • Par simomod le 17 Mai 2012 à 03h40

    Quel plaisir ça serait de conduire une voiture pareille.

    Alerter Répondre

Alerte de modération

Fermer

Message concerné :

Saisie du message à l'intention du modérateur

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Avec votre compte Caradisiac, vous pouvez :

  • - Commenter les articles avec votre pseudonyme
      sans saisir le code de vérification
  • - Participer au forum
  • - Créer un blog

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter