Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Fiabilité Opel Corsa : que vaut le modèle en occasion ?

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Fiabilité Opel Corsa : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Commercialisation : septembre 2006.
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Le temps passe et nous voici mine de rien à la quatrième génération d'Opel Corsa. Cela sans compter les restylages intervenus sur chaque génération ! Celle-ci marque une refonte assez profonde du modèle, aussi bien au niveau de la plateforme, qui est celle de la Fiat Grande Punto, que des motorisations, avec de puissantes versions essence et deux diesels aux puissances accrues. En neuf, ses tarifs étaient bien étudiés, et cela se retrouve sur le marché de l'occasion, avec des tarifs très intéressants, et un rapport prix/équipement toujours favorable. Vu l'offre qui commence à enfler, il est aujourd'hui facile de trouver un modèle de seconde main qui correspond à ses désirs. Et l'achat se fera sans trop d'arrières pensées. Si la génération précédente de Corsa était en effet sujette à quelques soucis techniques récurrents, cette petite dernière semble bien née. Elle ne connaît que des soucis épars et globalement sans gravité. Même s'ils existent, ils n'empoisonnent pas la vie des utilisateurs. Pourvu que ça dure !

Caradisiac a aimé

  • Le rapport prix/équipement.
  • Le confort des versions sages.
  • Le comportement routier.
  • La position de conduite.
  • La sobriété des diesels.
  • Les performances des versions sportives.
  • La fiabilité en progrès.

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le confort dégradé des modèles chaussés en 17 pouces.
  • L'accessibilité des versions 3 portes.
  • Les reprises en 1.2 et 1.4 essence.
  • Le caractère brutal du 1.7 CDTI.
  • La direction assez floue autour du point milieu.

Nos versions préférées

  • IV 1.6 TURBO 150 GSI 3P
  • IV 1.3 CDTI 90 COSMO 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le bon rapport prix/équipement sur toutes les versions.
  • Le confort appréciable sur les versions équipées de roues de 15 et 16 pouces.
  • Le comportement routier : jamais piégeur, équilibré et sain quelle que soit l'allure.
  • La position de conduite : bonne. Le volant est ajustable en hauteur et profondeur dès le premier niveau de finition.
  • La sobriété des moteurs diesels.
  • Les performances des versions essence GSI 150 ch, OPC 192 ch, et de la 1.7 CDTI 125 ch.
  • La sécurité passive.
  • La fiabilité globale en progrès.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le confort sur les versions dotées de roues 17 pouces : il se dégrade et les suspensions trépident.
  • L'accessibilité des places arrière sur la 3 portes.
  • Les reprises paresseuses des 1.2 et 1.4 essence : elles sont longues, longues, longues…
  • Le manque de tonus à bas régime du 1.7 CDTI, puis sa brutalité ensuite.
  • L'accessibilité du coffre (ouverture étroite, seuil haut perché).
  • La direction à assistance électrique très floue et imprécise (sauf version Sport).

3. Budget

Achat / Cote :

Des prix en neuf bien étudiés, une décote classique, cela fait de la Corsa 4 une bonne affaire sur le marché de l'occasion. Les diesels perdent tout de même moins de valeur que les essence.

Consommation :

Les consommations sont raisonnables, quelles que soient les motorisations. Les diesels peuvent même être considérés comme vraiment frugaux.

Assurance :

Dans sa catégorie, la Corsa se situe dans la bonne moyenne. Les primes sont un peu plus élevées que pour une Clio, mais équivalente à une 207 ou une Grande Punto.

Prix des pièces :

Dans la moyenne de la catégorie, pas de surprises, ni bonne ni mauvaise.

Entretien :

L'intervalle entre les révisions est de 30 000 km ou un an maximum. Les prix sont plutôt élevés pour la catégorie.

4. Fiabilité

Description :

Evidemment, la dernière Corsa est un peu jeune pour que l'on puisse faire un véritable bilan fiabilité, d'autant que tous les véhicules sont encore sous garantie constructeur. Mais il est néanmoins à noter que les retours en garantie sont assez rares bien plus que pour la précédente génération. Malgré tout, les propriétaires sont confrontés à des soucis, mais ils sont épars, aucun n'est véritablement récurrent, ni grave ou immobilisant.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

Autres pannes ou faiblesses :

  • Boîte de vitesse. Quelques bruits au passage des vitesses (ou en rétrogradant). Et également en début de vie, des passages de vitesse difficile avec une boîte un peu dure. Concerne essentiellement les diesels.
  • Consommation d'huile. Sur les diesels, consommation d'huile qui peut être importante en début de vie, et qui se stabilise vers 15 000 km.
  • Freins. Un sifflement peut se faire entendre en fin de freinage, parfois très fort… Pas de remède.
  • Tenue de route. Suite à l'oubli par certains concessionnaire des protections en caoutchouc sur les amortisseurs, qui doivent normalement être retirés avant livraison, la tenue de route de certains modèles a pu se trouver affectée. Si les amortisseurs ont subi des dégâts, la concession doit prendre en charge.
  • Moteur 1.7 CDTI 125 ch.. En début de production, comportement un peu brutal, avec une mise en route du turbo à 2000 tours/mn, et un manque de puissance en deçà. Les modèles récents semblent avoir un comportement plus lisse.

Aspect extérieur :

  • Peinture. Sur quelques modèles, la peinture des coques de rétroviseur tend à se craqueler. Il faut les remplacer.

Finition intérieure :

  • Portières. Des bruits peuvent être présents au niveau des portières, au passage de nids de poule, ou sur route dégradée. Il suffit de graisser les gâches de portière.
  • Moquette. Assez fragile, elle s'use rapidement, surtout sous les pieds du conducteur.
  • Vitres. Un trop gros jeu entre la vitre et ses attaches de fixation sur le mécanisme du lève-vitre entraîne des bruits de grincement ou de cognement, uniquement sur les versions 3 portes.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Bloc chauffage. Suite à la casse d'une petite pièce en plastique qui agit sur les volets d'air, impossible d'avoir du chaud dans l'habitacle. Il faut alors complètement démonter le tableau de bord pour la remplacer. En usine, la pièce est renforcée depuis le début de l'année 2008.
  • Dégivrage arrière. Il peut être défaillant jusqu'en mars 2008. La cause : une réaction chimique entre les fils chauffants et le bourrelet caoutchouc d'étanchéité. Ce dernier est remplacé.

Rappel de rectification en concession :

  • Mars 2007 : 16 500 modèles passent en atelier pour un défaut de soudure des bras de suspension avant, qui peut entraîner une dégradation de la tenue de route. Les dates de fabrication concernées sont comprises entre le 1er octobre 2006 et le 15 février 2007.
  • Novembre 2007 : Risque de casse de l'arbre intermédiaire de direction sur presque 6 000 modèles de Corsa fabriquée jusqu'en juin 2007. Contrôle et remplacement éventuel sont effectués.
  • Janvier 2008 : Sur 6000 modèles dont le numéros de série est compris entre 74029534 et 74233633, puis entre 76021542 et 76087940, le tube télescopique de l'arbre intermédiaire de direction pourrait casser et rendre le véhicule incontrôlable. Contrôle et, si nécessaire, remplacement de la pièce en cause.
  • Juillet 2010 : Risque de blocage du frein à main en raison d'un défaut sur le raccord du câble de commande du frein qui entre dans la patte du support, sur des modèles de 2010. 10 016 véhicules concernés par ce défaut en France. Pose d'une rondelle sur le câble ou remplacement de ce dernier, selon les modèles de Corsa.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : IV 1.6 TURBO 150 GSI 3P

Il existe un gros écart de puissance entre les versions essence sages et les versions sportives. Pourtant, ces dernières sont réellement plus agréables à conduire. Les 1.2 et 1.4 essence sont satisfaisant en ville, mais à la peine, surtout en reprises, sur route et autoroute. De son côté le 1.6 turbo est lui plein à tous les étages, et distille un très bon agrément de conduite... Pour un prix encore raisonnable.
Commercialisation : 2007
Puissance fiscale : 9
Puissance réelle : 150 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : IV 1.3 CDTI 90 COSMO 5P

Coincé entre la version moins puissante du 1.3 CDTI, un peu juste, et la plus puissante 1.7 CDTI, presque brutale, cette version 90 ch du 1.3 représente le bon compromis en terme de performance et de consommation. La fiabilité suit et le niveau d'équipement, spécialement en finition Cosmo, est tout à fait honorable...
Commercialisation : 2006
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 90 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Inscription à la newsletter

Mots clés :

En savoir plus sur :
Opel Corsa 4

Vidéos populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire