En présentant l’an dernier l’Adam, Opel se fait désormais le chantre des minis autos haut de gamme. Mais cette nouvelle politique commerciale aurait pu commencer bien plus tôt, en 2004, avec le concept-car Trixx.

Dossiers concept-cars : florilège des projets classés sans suite
Les petites autos, Opel connaît. Dés 1924, il a lancé une petite voiture ouverte 4/12 ch de couleur verte, baptisé Laufbrosch (rainette en allemand), elle a connu un beau succès. En 2001, il se remémore son passé et dévoile le concept-car Frogster qui est aussi une découvrable (de couleur verte) de petite taille. Mais avec la Trixx, la marque à l’éclair va plus loin en proposant une voiture toute mini (3,05 m de long) bourrée d’astuces.
Dossiers concept-cars : florilège des projets classés sans suite
Portes pantographes à l’avant, à ouverture antagoniste pour la seule porte arrière du côté gauche, des sièges flexibles avec siège avant (passager) repliable formant plancher plat, siège arrière gonflable, siège enfant strapontin…
Dossiers concept-cars : florilège des projets classés sans suite
De cette auto condamnée dés le début à n’être qu’une simple étude de style, ne restera que le moteur diesel 1.3 CDTi de 70 ch et l’original porte-vélos intégré à l’arrière.

Dossiers concept-cars : florilège des projets classés sans suite
Une option dénommée FlexFix que l’on trouve sur de nombreux éléments de la gamme d’Opel comme la petite Adam.