Opel-Vectra-III-40499.jpg

Dates clés

Commercialisation : de mars 2002 à janvier 2009 (à partir de décembre 2002 pour la version 5 portes à hayon). - Version break : à partir de décembre 2003. - Restylage : octobre 2005.

Calculer la cote de ce véhicule»

1. En bref

Caradisiac a aimé

  • Habitabilité.
  • Volume de coffre.
  • Rapport prix/équipement/prestations.
  • Comportement routier.
  • Les diesels CDTI.
  • La qualité de fabrication.

Caradisiac n'a pas aimé

  • Quelques détails d'ergonomie.
  • Suspensions trop souples.
  • Les moteurs essence justes.
  • Peu d'espaces de rangement.
  • Bruits d'air.

Nos versions préférées

  • III GTS 2.2 16S ELEGANCE 5P
  • III 1.9 CDTI 150 CH EXECUTIVE 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter :

  • L'habitabilité : les cotes d'habitabilité sont bonnes, aussi bien à l'avant qu'à l'arrière. Seule la longueur aux genoux est moyenne.
  • Le volume de coffre : sa contenance est l'une des meilleures avec la VW Passat.
  • Le rapport prix/équipement/prestations : il est très favorable dans la catégorie.
  • Le comportement routier : il est très sûr et plaisant. La tenue de route est excellente, sans arriver au niveau des françaises toutefois.
  • Les moteurs 1.9 CDTI : performants, souples, mais sobres et de surcroît plus fiables que les DTI qu'ils ont remplacé.
  • La qualité de fabrication : les matériaux ne sont pas tous excellents, mais l'assemblage est rigoureux et le vieillissement, bon.

Ce qui peut vous faire hésiter :

  • Des détails d'ergonomie fastidieux : il faut rentrer dans les menus de l'ordinateur pour régler la clim, par exemple.
  • Le confort perfectible : progrès indéniables depuis la génération 2, mais les suspensions sont encore un peu trop souples.
  • Peu d'espaces de rangement.
  • Les moteurs essence : leur puissance est un peu juste pour le poids de la voiture (sauf V6), le dynamisme en pâtit, et les reprises sont longues.
  • Les bruits d'air : présents dès 120 km/h, et irritants à la longue.

3. Budget

Achat / Cote :

Les prix en neuf étaient bien placés dans la catégorie à sa sortie, et en occasion on retrouve des cotes intéressantes, surtout en essence. Les diesels décotent moins.

Consommation :

Les diesels sont assez sobres, les CDTI plus encore que les DTI. A l'inverse les essences sont plutôt gourmands car sensibles au poids de la voiture.

Assurance :

Les primes d'assurance de la Vectra sont plus élevées que la moyenne de la catégorie. 10 % de plus que les italiennes et 15 % de plus que les françaises en moyenne.

Prix des pièces :

Aucune n'est véritablement bon marché, les prix sont au mieux moyens, mais assez souvent élevés dans la catégorie (embrayage, freins…).

Entretien :

La voiture calcule elle-même les intervalles de révision en fonction des conditions d'utilisation. Au maximum tous les 50 000 km ou 2 ans (30 000 km ou 2 ans en essence). Les prix sont dans la moyenne haute.

4. Fiabilité

Description :

La précédente génération de Vectra traînait (à juste titre) une image déplorable en terme de fiabilité. La Troisième génération relève la barre de belle façon, même si certains soucis peuvent encore se manifester. En tout cas, finies les consommations d'huile excessives entraînant des casses de moteur, finies les casses de pompe d'injection, de pompe à huile, etc… La base est bien plus saine.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Turbo. Sur le premier millésime (2002), risque de casse prématurée du turbo sur les diesels DTI. Evidemment pris en garantie. Entraîne parfois un emballement moteur par autoconsommation d'huile, et sa casse. Prise en charge elle aussi. Autre souci, un fonctionnement en mode dégradé (plus de puissance) à cause de plage de tolérance trop étroite pour le turbo. Sa gestion électronique est alors reprogrammée.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Vanne EGR. Sur les 2.0 et 2.2 DTI, possibilité d'encrassement de la vanne EGR (recyclage des gaz d'échappement) avec pour conséquence des pertes de puissance et un fonctionnement en mode dégradé. Il faut la nettoyer ou la remplacer.
  • Refroidissement. Sur le 2.2 DTI, fuites de liquide de refroidissement. Durits à contrôler et remplacer en cas de détérioration par des Durits renforcées.
  • Direction. Quelques cas de fuite de liquide d'assistance de direction.
  • Train arrière. Un réglage hors norme constructeur peut entraîner une usure rapide des pneus arrière, parfois une déformation ou une usure en facette.
  • Train avant. Egalement, un parallélisme hors norme entraîne une usure rapide et asymétrique des pneus.
  • Volant moteur. Récemment, recrudescence de cas d'avaries de volant moteur sur les 2.2 DTI. A surveiller.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord :

  • Boîtier CIM. Situé sous le volant, il gère plusieurs fonctions électroniques (voyants au tableau de bord, ABS, ESP, angle de braquage du volant, etc…). Sa défaillance entraîne l'allumage intempestif des voyant ESP et direction assistée. Il faut le remplacer, avec parfois modification du point de masse situé sur la colonne de direction.
  • Voyant d'airbag. Il peut s'allumer sans raison. Le plus souvent, il s'agit d'un souci sur la connectique.
  • Vitres électriques. Jusqu'en 2003, cas de défaillances des lève-vitres. En cause, un faisceau défectueux.
  • Radio. Panne fréquente du poste de radio, qui doit alors être échangé.

Rappel et rectification en concession :

  • Novembre 2004 : rappel de 500 modèles essence fabriqués entre septembre 2003 et août 2004, en raison d'une faiblesse d'un collier entre les parties avant et arrière de l'échappement.
  • Décembre 2005 : inspection et remplacement éventuel des pneus de marque Goodyear et de modèle NCT-5 sur 154 véhicules produits entre le 20 mai et le 13 juillet 2005. Risque de décollement de la bande de roulement.
  • Avril 2006 : nécessité de resserrer une vis du plateau de commande du convertisseur d'embrayage sur les modèles 2002 à avril 2006 équipés d'une BVA. Un bruit de frottement se manifeste.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : III GTS 2.2 16S ELEGANCE 5P

En essence, et sans verser dans les grosses puissances des V6, c'est le 2.2 16v de 147, puis 155 ch par la suite, qui emporte notre suffrage. Bien qu'affichant une puissance respectable, il peine à donner un véritable dynamisme à l'auto et consomme un peu... Mais c'est le plus homogène, et il contient encore les coûts d'utilisation. Les tarifs sont très intéressants pour cette version...
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 9
Puissance réelle : 147 ch.
Emission de CO2 : NC
note
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : III 1.9 CDTI 150 CH EXECUTIVE 5P

En s'équipant des 1.9 CDTI, d'origine Fiat (en réalité des JTD), la Vectra s'offre une cure de jouvance. Ces blocs remplacent en effet avantageusement les anciens DTI, moins fiables et plus gourmands. La version 150 ch. est performante tout en restant sobre. La finition Executive est richement dotée. Les tarifs sont assez élevés dans l'absolu mais le rapport prix/prestations est très favorable...
Commercialisation : 2004
Puissance fiscale : 9
Puissance réelle : 150 ch.
Emission de CO2 : NC
note
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10