Considéré lors de sa sortie comme "une ode à la violence" par les mères de famille et comme un "chef d'œuvre" par leur bambins, GTA San Andreas est le jeux video qui a marqué l'année 2005.
Rappelons que San Andreas a représenté 29% des ventes sur console à noël dernier. Mais Grand Theft Auto 4 a plus récemment soulevé une grosse polémique outre-Atlantique en raison d'un mode de jeu caché baptisé "Hot coffee", dans lequel le personnage principal astique sa manette pour satisfaire une des nombreuses Bimbos modélisées. Retour au jeu.
Pour ce quatrième opus de GTA (Grand Theft Auto), les développeurs de Rockstar game nous font découvrir l'univers des gangs de la "West coast" des années 90. À l'image d'Al Pacino dans Scarface, CJ Johnson, personnage principal du jeu, se bâtit une réputation de parrain à partir de zéro.
Au menu, violence, sexe and Rock'n roll. Pour se déplacer dans l'immense map et accomplir la majeure partie des missions, tous les véhicules possibles et imaginables sont à votre disposition. Une cinquantaine de voitures de toute sorte. Vous aurez également l'opportunité de vous mettre au guidon d'une quinzaine de moto, d'un demi douzaine de camion, d'un hélico, d'un jet ou d'un avion de ligne.
Dans la version PC de San Andreas, il est possible de télécharger un patch, qui vous permet de conduire d'autres véhicules, beaucoup mieux modélisés, comme le Hummer H2, le Dodge Ram, la Mitsubishi Evo Lancer 6, l'Alfa 147 ou encore la Citroën XM, pour ne citer que ceux-là. Ce qui diffère ici des jeux de voiture traditionnels c'est la liberté du joueur. Au manette, le gamer peut se déplacer ou bon lui semble au volant de la cinquantaine de voitures proposées. La tenue de route, les accélérations, la vitesse de pointe diffèrent selon les modèles. Seul reproche à émettre, la qualité graphique sur PS2. Heureusement la version PC corrige la donne.
Les missions proposées dans GTA 4 sont dignes d'un film d'action Hollywoodien. Courses-poursuites, braquages, freestyle, tuning, course de voiture et cours de pilotage sont à disposition. On peut, par exemple, faire modifier sa voiture dans un garage avec une peinture perso, des jantes alliages et même un kit Nitrous. La majeure partie des missions demande l'usage d'un véhicule, mais pas forcément une voiture...
A l'issu d'un braquage, vous devrez faire preuve d'habileté pour échapper à la police. Pour cela, des cours de pilotage reprenant la réalité sont disponibles. Le trafic est dense et la variété des véhicules en circulation s'est considérablement accrue par rapport au précédent opus (GTA Vice city).
Le plus amusant est de constater que CJ n'est pas le seul à semer la zizanie dans les rues. Il arrive fréquemment d'assister à des poursuites entre flics et gangsters ou de tomber sur des conducteurs fous écrasants tout sur leur passage. Le tout sur un fond musical peu commun sur les jeux videos. Dix stations de radios bien différentes diffusent en permanence des tubes d'artistes connus : Rage Against The Machine, James Brown, Dr Dre, Snoop dog, Cypress Hill...
Le champ d'action est considérablement élargi, comparé à la grande quantité de jeux du genre proposée sur le marché. GTA San Andreas est le jeu vidéo, toute catégorie confondue, qui a marqué l'année 2005.