A l’aube des années 50, la France n’en finit pas de sortir des restrictions. Le paysage automobile, peuplé de petits utilitaires bon marché ou de sombres bourgeoises, frise l’austérité. Dans ce contexte, l’arrivée de la Dyna Junior sera ressentie comme un grand coup de soleil. Insouciante et frondeuse, elle fera rêver toute une génération...

C’est aux Etats-Unis que naît le projet de la Panhard Junior. Fergus Motor, importateur de la marque à New York, suggère en 1951 au constructeur français la réalisation d’un petit roadster destiné aux jeunes étudiants américains. L’époque est à l’exotisme. Les "petites anglaises" sillonnent les campus et des nuages de Coccinelle commencent à s’abattre sur la côte ouest. Alors, pourquoi pas une française... ?

Panhard se laisse convaincre : un prototype voit le jour en un temps record. Présenté au Salon de Paris en octobre 51, il surprend par ses formes dépouillées et son allure rustique. Compacte, basse, tout en rondeurs, la Dyna est une stricte deux places dotée d’un pare-brise rabattable et d’une seule portière. Abordable, offrant une silhouette originale, des solutions techniques modernes et des performances séduisantes, elle fait sensation. Les commandes fermes affluent sur le stand Panhard et c’est heureux, car l’enthousiasme américain a fait long feu… Sous une forme un peu plus civilisée (deux portières, pare-brise fixe) et plus économique (l’acier remplace l’aluminium de la carrosserie), la Dyna entre réellement en production en 1953. Première petite sportive française de l’après-guerre, la Dyna va permettre à bon nombre de jeunes pilotes peu fortunés de faire leurs premières armes en compétition. Dopé par un carburateur double corps, le flat twin (2 cylindres opposés à plat) développe 42 ch et autorise une vitesse de pointe de 125 km/h. A défaut de hautes performances, elle se montre agile et amusante à conduire, même si le maniement de sa boîte est délicat et son freinage peu efficace. Inconfortable, guère étanche mais tellement vivante… On l’achetait pour le plaisir et on lui pardonnait tout.

• Moteur : 2 cylindres à plat

• Cylindrée : 850 dm 3

• Puissance : 42 ch

• Vitesse maxi : 125 km/h

• Production : 4 700 ex. environ

Forum :

  • [Panhard, une marque ancrée dans l'histoire automobile
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/section5/sujet177701.htm]

Lire aussi :