Hier, moins de 20% des stations-service françaises étaient à sec ou manquaient d'un carburant selon le gouvernement, avec la promesse officielle d'un retour à la normale « dans quelques jours ». Mais sur le terrain, la réalité serait toute autre : selon plusieurs sources, que ce soit l'AFP, Total ou Carrefour, nous serions plus proches d'une station-service sur trois en difficulté, avec toujours des régions plus touchées que l'autre, comme l'ouest, de la Bretagne à la Normandie, ainsi que l'Ile-de-France.

Des chiffres qui sont aussi confirmés par les professionnels de la route, comme Nicolas Paulissen, délégué général adjoint de la Fédération nationale des transporteurs routiers français (FNTR), l'a confié de façon pessimiste, à l'AFP : « On est loin d'être revenu à la normale. Il y a encore beaucoup de problèmes d'approvisionnement. Il n'y aura pas de retour à la normale avant deux ou trois semaines, au mieux […] Les transporteurs aujourd'hui sont encore rationnés sur l'ensemble du territoire. Depuis le début de la semaine, on a encore des commandes de carburant qui ne sont pas honorées ».

moins de 20% des stations-service en difficulté selon le gouvernement, une sur trois officieusement

Les transporteurs font donc grise mine, comme le montre les résultats d'une enquête publiés aujourd'hui dans un communiqué de presse de la FNTR. Ainsi, « Plus de 65% des entreprises ayant participé à l’enquête disposent de cuves pour leur approvisionnement en carburant. Parmi ces entreprises, 70% ont rencontré ou rencontrent toujours des difficultés de livraison pour leurs cuves ». Ces difficultés d'approvisionnement ont bien évidemment un impact direct sur leur activité : « 9,21% des entreprises ont été contraintes d’immobiliser une partie de leur parc de véhicules. Il faut noter que ce pourcentage varie fortement selon les régions : les régions les plus touchées sont la Normandie (26,5% des entreprises), l’Ile-de-France (24,3%), la Picardie (21,9%), le Centre (15,8%), le Limousin (14,3%) ».

La FNTR lève aussi un autre problème, celui de la hausse des prix du carburant : « 87,6% des entreprises ont subi une hausse des prix d’achat des carburants. L’augmentation se situe entre 1 et 5% pour 35,2% des entreprises, de 6 à 10% pour 32,2% des entreprises et de 11 à 20% pour 28,4% d’entre elles. Pour plus du tiers des entreprises (36,4%) la hausse porte sur plus de 75% des approvisionnements. Le surcoût carburant est estimé par la grande majorité des entreprises entre 10 et 15%. Au vu de l’enquête, on constate par ailleurs qu’il n’y a pas de corrélation directe entre l’augmentation des prix du carburant et les difficultés d’approvisionnement rencontrées régionalement ».

Des conclusions partagées par la Ministre de l'Economie, Christine Lagarde, qui montrait du doigt les stations-service en début de semaine : « Il ne faut pas que les pompistes s'amusent, sous prétexte qu'il y a une perception de rareté, à augmenter les prix ».

Où trouver de l'essence ? Répartis sur l'ensemble de la France, seuls vous, lecteurs de Caradisiac, disposez de la véritable information. N'hésitez pas à la partager sur Forum-Auto.com , premier forum automobile français avec ses 870 000 membres, où vous pourrez aussi trouver des informations sur les pénuries des stations-service près de chez vous .