Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Peugeot 306 cabriolet

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Peugeot 306 cabriolet

Dates clés

  • Commercialisation : Janvier 1994 à octobre 2002 - Restyling : avril 1997
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Toute fine de ligne, comme une petite coquette qui soigne sa taille, cette découvrable à 4 places et capote en toile a été remplacée par le coupé-cabriolet 307. Cependant, elle conserve intact tout son charme et bénéficie aujourd'hui encore d'un large capital sympathie. La rigidité de sa caisse n'est pas son fort mais elle se révèle vraiment très agréable en usage promenade. Et elle se trouve dans une très large fourchette de prix.

Caradisiac a aimé

  • La ligne
  • L'équipement
  • La tenue de route
  • La sellerie cuir (option) valorisante

Caradisiac n'a pas aimé

  • La rigidité insuffisante
  • Le confort raide
  • L'insonorisation
  • Le volume de coffre

Nos versions préférées

  • CABRIOLET 1.8 16S

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Sa ligne : très épurée, et sans arceau de sécurité disgracieux.
  • La conduite : prise en main aisé, avec une direction assistée précise et légère.
  • L'équipement : au minimum convenable et même riche sur les 2.0 et une large part des modèles proposés à la vente, assez souvent riches d'options.
  • La tenue de route : bien quel le châssis ne soit pas un modèle de rigidité, l’amortissement est bon et l’équilibre général de la voiture est tout à fait préservé. Pas de réaction malsaine ni piégeuse.
  • Le freinage : efficace, performant.
  • La capote : électrique sur un certain nombre de modèles, ce qui n'était pas si courant à l'époque pour un cabriolet de ce gabarit.
  • La sellerie cuir (option) : très belle, réellement valorisante.

Ce qui peut faire hésiter

  • La rigidité : elle est vraiment insuffisante, sans que cela nuise à la sécurité. Cela devient juste un handicap en conduite sportive.
  • Le confort : un peu raide. Surtout sur les modèles dotés de gros pneus (185 de large et plus), sur lesquels les irrégularités de la route mettent à mal la rigidité du châssis.
  • Les places arrière : étroites. Egalement assez peu de place pour les jambes.
  • L'insonorisation : la capote manque d’épaisseur et l’isolation phonique est insuffisante.
  • Les remous d’air : excessifs lorsque vous roulez décapoté.
  • Le coffre : il n'offre qu'un volume réduit. Il manque de hauteur.
  • Le hard top : ce toit en dur optionnel, bien précieux en hiver, n'a été livré (en option) que sur peu de modèles. Dommage.
  • L'absence de bouton groupé pour faire monter et descendre les 4 vitres d'un seul coup.
  • La sécurité en cas de choc : limitée.
  • La réception radio : vraiment pas terrible.

3. Budget

Achat / Cote :

Prix raisonnables, malgré la surcote souvent attaché à ce type de modèle assez en vue.

Consommation :

Consommations très correctes sur l'ensemble de la gamme.

Assurance :

Pas spécialement chère pour une décapotable, avec cependant bien sûr un coût élevé de la garantie vol, comme pour tous les découvrables à capote souple.

Prix des pièces :

Budget d’utilisation relativement mesuré pour une voiture de ce style. Le prix des pièces détachées n’est pas du tout exorbitant

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 20 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 km.

4. Fiabilité

Description :

La base mécanique est évidemment celle de la 306 berline. Avec un taux d'incidents plutôt réduit, d'autant que les moteurs diesel, ici absents sous le capot, avaient été les plus souvent touchés par des incidents de parcours. Le bilan est donc globalement positif, et les ennuis à redouter ne sont jamais d'une exceptionnelle gravité, tout au moins pour ceux qui sont clairement identifiés sur le modèle.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteur 1.8 l 16 soupapes. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 1997, risque de rupture prématurée de la courroie de distribution. Conséquence : endommagement des soupapes, voire de la culasse. Grosse réparation à prévoir, le plus souvent un échange du moteur. A surtout affecté les modèles construits au premier semestre 1997 ; rappel de cette série au printemps 1999, ou rectification d'office par les concessionnaires courant 1999-2000. La plupart des moteurs ayant été victimes d'une casse ont été remplacés avec participation financière du constructeur.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteurs. léger suintement d’huile sur le joint de carter moteur à partir de 70 000 km. Causé par la fixation du compresseur de climatisation sur le carter, qui est en aluminium sur ces modèles climatisés. Sans gravité.
  • Moteurs. Possibles petits à-coups à bas et moyens régimes, en l’accélération jusqu’à 3 000 tr/mn. A surtout affecté les voitures fabriquées jusqu'en juillet 1999, et en particulier la version 2.0. Remède : reprogrammation du calculateur par téléchargement de nouvelles données (mais cette intervention n’est pas possible sur tous les modèles, en fonction des millésimes).
  • Electricité moteur. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1996, interférences électriques sur le faisceau électrique du moteur. Conséquences : risque de déclenchement inopiné du ventilateur moteur, allumage au tableau de bord du témoin d’alerte de liquide de refroidissement. Remède : faisceau à repositionner. Les voitures affectées ont le pus souvent été déjà corrigées lorsqu'elles étaient aux mains de leur premier propriétaire.
  • Boîte de vitesses mécanique. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1997, 1ère et, surtout, marche arrière difficiles à enclencher.
  • Boîte de vitesses mécanique. Sur les modèles fabriqués jusqu'en septembre 1998, dureté croissante d’enclenchement avec craquement lors du passage de la 3ème. Résolu en usine par une meilleure lubrification du synchro, un nouveau carter, des nouvelles fourchette, et un pignon + un arbre primaire revus.
  • Boîte de vitesses mécanique. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2000, léger suintement d’huile (sans incidence) sur le joint spi en sortie de boîte vers 100 000 km.
  • Boîte automatique. Quelques soucis de fonctionnement, avec hésitation lors du passage des rapports. Remède : reprogrammation.
  • Freins. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 1996, tendance de l’étrier de frein avant gauche à gripper, mais uniquement sur les modèles dotés d’étriers de frein de marque Girling.
  • Réservoir de carburant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en septembre 1999, remplissage extrêmement lent du réservoir de carburant, notamment en fin de ravitaillement, quand le réservoir est rempli aux 3/4. Causé par la goulotte de remplissage.

Aspect extérieur :

  • Capote électrique (option). Panne possible de la commande électrique de la capote. Causée par une mauvaise position du vérin principal, un incident sur la pompe hydraulique, ou un connecteur défaillant. Sur les modèles à partir du restyling, ces incidents sont nettement raréfiés.
  • Etanchéité. Sur les modèles avant restyling (fabriqués jusqu'en avril 1997), entrée d’eau par l’angle supérieur avant des portières
  • Joints. Sur les modèles avant restyling (fabriqués jusqu'en avril 1997), mauvais maintien des joints caoutchouc latéraux et situés sur les angles du pare-brise.
  • Baguettes noires à la base des vitres latérales. Sur les modèles avant restyling (fabriqués jusqu'en avril 1997), mauvaise fixation et déformation progressive de ces baguettes.

Finition intérieure :

  • Assemblage. Sur les modèles conduits souvent à vive allure ou sur mauvaises routes, l’assemblage du mobilier intérieur se relâche, ce qui accroît les bruits parasites.
  • Garnissage de portières. Sur les modèles avant restyling (fabriqués jusqu'en avril 1997), ils sont mal agrafés.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Lève-vitres. Sur les modèles avant restyling (fabriqués jusqu'en avril 1997), et surtout ceux fabriqués jusqu'en juillet 1995, panne assez fréquente de moteur ou de mécanisme, ou problème de guidage de ces vitres latérales sans encadrement.
  • Témoin d'airbag. Allumage inopiné du témoin d’airbag, surtout sur modèles restylés des millésimes 1997-1998. Causé par le connecteur situé sous le siège conducteur.
  • Témoin de sonde Lambda. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1999, allumage inopiné du témoin de sonde lambda défaillante sans qu'il y ait de défaut réel. Remède : reprogrammation du calculateur moteur.

Rappel de rectification en concession :

  • Moteur 1.8 l 16 soupapes. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 1997, risque de rupture prématurée de la courroie de distribution. Conséquence : endommagement des soupapes, voire de la culasse. Grosse réparation à prévoir, le plus souvent un échange du moteur. A surtout affecté les modèles construits au premier semestre 1997. Rappel de cette série au printemps 1999, ou rectification d'office par les concessionnaires courant 1999-2000.
  • Ceintures de sécurité avant. Sur quelques voitures fabriquées courant février 2001, mauvais serrage des points d’ancrage des ceintures de sécurité. Rappel fin 2001. 20 voitures en France.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : CABRIOLET 1.8 16S

Le même moteur que le 1.8 103 ch, mais avec 16 soupapes en seconde partie de carrière. Ce qui profite aux performances, certes, mais surtout à l'agrément sans augmentation de la consommation. Pas de version diesel.
Commercialisation : 1997
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 112 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En savoir plus sur : Peugeot 306 Cabriolet

Modèles concurrents

 
Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Bonjour, Etes vous sur du remplacement de la courroie de distribution tous les 12 000 Km??

Par Anonyme

Bonjour, Il faut bien sûr lire 120 000 km... je corrige de ce pas. Cordialement

Par Anonyme

tres jolie quel est son prix  

Par Anonyme

Cherche à acheter manuel d'utilisation et d'entretien de peugeot 306 cabriolet.

Par Anonyme

peugeot 306 cabrio, à quel prix ?, la meilleure année?, ses points forts?, ses points faibles?. merci.

Par Anonyme

La 306 cabriolet a existé en 1.8 16v?? Vous êtes certain de ça?? Il ne me semblait pas, j'avais en mémoire le 1.8 103cv, le 2.0 123cv, puis le 1.6 90/100cv et enfin le 2.0 135cv...

Par Anonyme

Bonjour, Oui la 306 cabrio a existé en 1.8 16v, pendant très peu de temps, d'avril 97 à mai 99... Cordialement

Par Anonyme

bonjour'  jai moi meme une 306 cab et je voulai savoir comment ca se fai que je ne puisse pas fermer le toit completement quand celle ci est ouverte dans l attente d une reponse favorable meci

Par Anonyme

bonjour tout le monde.. J'ai moi même une 306 cab jaune identique a la photo du dessus et je voulais savoir comment ça se fait qu'elle chasse souvent de l'arrière???? en esperant avoir une reponse ... MERCI

Par Anonyme

bonjour , combien coute cette voiture ?merci

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire