Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Peugeot>Gamme 307>Fiche fiabilité


Peugeot 307

Cailliot Manuel

Publié dans Guide fiabilité > Actu occasionAugmenter la policeDiminuer la police

par

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Peugeot-40133.jpg

Dates clés

Calculer la cote de ce véhicule

Sommaire de la fiche


1. En bref

Très abondamment répandue sur le marché, cette berline de milieu de gamme fabriquée par Peugeot jouit d'une bonne réputation. A juste titre, d'ailleurs : elle rassemble tout un lot de qualités qui rendent sa fréquentation et sa conduite des plus séduisantes. A vrai dire, peu de griefs peuvent lui être reprochés. A ceci près toutefois que les premières séries, qui inauguraient bon nombre d'équipements électroniques en tous genres, ont enregistré un nombre largement excessifs d'aléas et de caprices bizarres. Le tir a été progressivement rectifié.

Caradisiac a aimé

  • La qualité de vie à bord
  • Le confort
  • L'insonorisation
  • La tenue de route
  • Le freinage
  • L'ergonomie
  • L'équipement

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le coffre peu pratique
  • Le capteur de pluie mal intégré
  • Les moteurs essence sans saveur
  • La fiabilité des premières années

Nos versions préférées

  • 1.4 16S XR PRESENCE 5P
  • 2.0 HDI 136 XS 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La qualité de vie à bord : le large habitacle, qui offre à toutes les places une garde au toit très importante, se montre particulièrement accueillant. Impression d'aisance renforcée par l'abondante luminosité ambiante.
  • Le confort : les suspensions sont dans l'ensemble douces (sensiblement moins sur les voitures dotées de grandes roues de 17 pouces), et les sièges, à toutes les places, sont bien dessinés.
  • L'insonorisation : le silence a été correctement travaillé, y compris sur les versions diesels.
  • La tenue de route : elle est stable, sécurisante et offre une réelle marge de sécurité sur tout type de route. La charge embarquée ou l'altération du revêtement au sol n'altèrent que très peu les réactions de la voiture.
  • Le freinage : il se montre équilibré et performant. ABS standard sur tous les modèles.
  • La douceur de conduite : les moteurs se montrent dociles, et toutes les commandes sont douces.
  • L'ergonomie de ses commandes : toutes tombent naturellement sous la main. Seul reproche : des boutons de radio un peu trop petits
  • L'équipement : seules les versions d'entrée de gamme (XR et XR Présence) en première partie de carrière peuvent paraître un peu allégées en équipement et encore, sans excès. Sinon, la dotation est vraiment complète de série et intègre une foule d'automatismes divers, permis par l'électronique.
  • Les moteurs diesels : ces HDI bénéficient tous d'un turbo et de la technologie moderne d'injection par rampe commune. Les premiers se caractérisent par un fonctionnement assez feutré, mais sans vigueur particulière. Les seconds ajoutent un brio qui, carrément, étonne, vu les cylindrées mises en œuvre. Et la sobriété est dans tous les cas intéressante.
  • Les accoudoirs avant : sur une majorité de versions, deux accoudoirs centraux indépendants sont montés, chacun solidaire de chaque siège. Rare sur une berline, surtout de cette catégorie.

Ce qui peut vous faire hésiter

  • Les moteurs à essence : on les souhaiterait un peu plus affirmés en caractère. La puissance qu'ils affichent ne permettent pas une grande vitalité sur route.
  • Le coffre : il manque un peu de profondeur et seuil de chargement légèrement trop haut.
  • Le capteur de pluie : c'est un gros boîtier très large collé au dos du pare-brise, relié au pavillon par un câble. Pas très discret, comme installation.

3. Budget

Achat / Cote

La cote est globalement soutenue sur ces berlines, mais elle s'et un peu tassée au fil des ans. Sur le marché, les versions à essence (minoritaires) sont enterrées par les diesels, et offrent des opportunités d'achat vraiment très intéressantes. Une version diesel récente, bien que généreusement cotée, demeure tout de même un achat alléchant, étant données ses qualités globales.

Consommation

Bilan à deux visages. Sur les versions essence, l'appétit en carburant se montre sensible à la masse assez élevée de la voiture et à sa hauteur importante qui ne favorise pas les qualités aérodynamiques. Les utilisateurs qui viennent de la précédente 306, légère et bien plus fine, sont étonnés par les besoins en carburant de ces modèles, en essence. Les diesels sont par nature beaucoup moins affectés par ces caractéristiques physiques peu favorables. A noter que les HDI de seconde génération, tout en progressant en performances, affichent des consommations moindres.

Assurance

Prix sans excès sur route la gamme. Légèrement moins chère que pour ses concurrentes allemandes.

Prix des pièces

Tarifs réellement avantageux par rapport aux concurrentes allemandes, et plus encore japonaises.

Entretien

Visites d'entretien tous les 20 000 à 30 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 km ou 150 000 km suivant les modèles (essence/diesel), et tous les 240 000 km sur les HDI de nouvelle génération.

4. Fiabilité

Description

Les soucis électroniques, avec leur cortège n'anomalies et de bizarreries, ont empoisonné, de façon aléatoire, la vie de quelques utilisateurs de modèles de début de carrière. Les incidents allaient du simple aléa sur une fonction d'habitacle jusqu'à des pannes plus troublantes et, surtout, difficiles à diagnostiquer. Les choses se sont sur ce point progressivement améliorées et, comme la voiture n'était à la base pas mal conçue, l'assainissement de ce gros chapitre électronique a permis de donner au final une voiture très correct à l'usage, débarrassée de gros soucis. Signalons qu'en début de carrière, quelques autres faiblesses, non électroniques, ont aussi ajouté leur lot d'embêtements à la série de caprices rencontrés. Dans l'ensemble, la 307 a été l'un des modèles les plus rappelés de l'histoire de la marque.

Pannes lourdes ou immobilisantes

  • Moteur 1.4 HDi. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juin 2002, risque de surpression soudaine dans le circuit de carburant. Peut provoquer une fuite de gazole et un arrêt net du moteur. Si cette anomalie doit survenir, elle survient en général assez tôt dans la vie de la voiture (à moins de 20 000 km).
  • Moteurs 1.6 HDi 90 et 110. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2006, possibles soucis sur la vanne EGR : affecte la régularité de fonctionnement, et peut parfois empêcher le démarrage.
  • Moteurs 2.0 HDi 136. Sur les modèles fabriqués jusqu’en août 2004, possibles soucis sur la vanne EGR : affecte la régularité de fonctionnement, et peut parfois empêcher le démarrage.
  • Volant moteur. Sur les versions 2.0 HDi 110 fabriquées jusqu’en septembre 2003, possible apparition de broutements, de bruit à partir de 60-70 000 km. Causé par l'endommagement prématurée du volant moteur. S'accompagne le plus souvent d'une usure simultanée et irréversible du disque d’embrayage.

Autres pannes ou faiblesses

  • Moteurs à essence. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2005, ralenti parfois irrégulier, à-coups à l'accélération. Remède : reprogrammation du boîtier de gestion moteur.
  • Moteur 2.0 à essence 180 ch. Petits soubresauts de fonctionnement, et à-coup à l'accélération après un changement de vitesse rapide.
  • Moteur 1.4 HDi. Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2003, difficulté de démarrage, surtout à chaud. Remède : reprogrammation du boîtier de gestion moteur.
  • Moteur 1.4 HDi. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2003, difficulté de démarrage à froid. Causé par une prise d'air juste en amont des injecteurs : soit sur la durit de retour de carburant des injecteurs, soit la durit d'alimentation de la pompe haute pression.
  • Moteur 1.4 HDi. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2004, difficulté de démarrage, tant à froid qu'à chaud. Causé par un "délestage" des injecteurs. Remède : pose d'un clapet régulateur sur le circuit de retour de gazole.
  • Moteur 1.6 HDi 110. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2005, tendance à l’étouffement au démarrage. Causé par un défaut du logiciel de gestion moteur et sur la logique de la pédale d’accélérateur. Remède : reprogrammation.
  • Moteur 2.0 HDi 90. Sur les modèles fabriqués jusqu’en novembre 2001, soubresauts à la décélération, et parfois au ralenti, trou à l'accélération dans les bas régimes. Remède : reprogrammation du boîtier de gestion moteur.
  • Boîte de vitesses. Sur les 2.0 HDi 110, fuite d’huile possible sur l’arbre primaire de boîte. Affecte un petit nombre de voitures.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juill. 2002, apparition de vibrations entre 80 et 130 km/h, parfois très marquées. Affecte surtout les voitures chaussées de grande roues de 17 pouces. Remède : reéquilibrage du train avant.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2003, apparition de craquements. Causés par le palier de la barre stabilisatrice. Remède : pose d'une gaine sur le palier de la barre stabilisatrice.
  • Pneus arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2002, des cas d'usure prématurée des pneus.
  • Amortisseurs avant. Sur les modèles fabriqués entre 2002 et 2005, il arrive qu'une fuite se produise sur les amortisseurs dès 40 000 km.
  • Amortisseurs. Globalement, leur longévité est moindre que sur les Peugeot précédentes : pas mal de changements à partir de 100 000 km.
  • Système anti-dérive (ESP). Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2002, déclenchement trop sensible de l’ESP en virage. Causé par un défaut de programmation. Rectification sur demande, en cas de besoin.

Aspect extérieur

  • Carrosserie. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2002, la jointure capot/ailes avant est souvent irrégulière.
  • Carrosserie. Sur les modèles avant le restyling, la rainure latérale est plus marquée sur les ailes avant que sur le reste de la carrosserie.
  • Poignées de portières. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, elles peuvent se coincer une fois soulevées.
  • Hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, dysfonctionnement de la serrure de hayon, et possible défaut de réglage qui gêne ou empêche sa fermeture
  • Toit ouvrant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, il arrive qu'il se referme mal. Ce qui génère des bruits d'air. Remède : un simple réglage des rails de guidage.
  • Feux arrière. Sur les modèles fabriqués entre septembre 2001 et mars 2002, ils risquent de prendre l’eau. Causé par le joint d'entourage mal positionné.
  • Baguettes latérales. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2002, elles sont imparfaitement fixées et risquent de se détacher.
  • Essuie-glace avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, le balai peut taper contre le montant de pare-brise. Remède : bras à régler.

Finition intérieure

  • Planche de bord. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, elle est souvent mal centrée.
  • Assemblage. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, les deux demi-coques en plastique qui habille la colonne de direction juste derrière le volant sont mal jointives.
  • Sellerie. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 2003, rembourrage légèrement grinçant.
  • Sièges avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, le revêtement des sièges peut se déhousser dans le bas du dos des dossiers.
  • Sièges avant (3 portes). Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, la poignée de basculement des sièges avant oppose une résistance lors de sa manipulation.
  • Bruits parasites. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, un bruit peut provenir du centre du volant.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord

  • Clignotants. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, problème de mauvais réglage du système de retour automatique.
  • Commandes de radio. Sur les modèles fabriqués jusqu’en novembre 2001, les boutons du satellite de radio restent parfois inopérants.
  • Jauge à huile. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mars 2002, indication parfois erronée du niveau d’huile.
  • Clignotants. Sur les modèles fabriqués entre mai 2001 et juin 2003, défaut sur l'électronique interne du commodo de clignotants. Perturbe le fonctionnement des clignotants et des feux de détresse. Et perturbe aussi d’autres fonctions électroniques. Remède : commodo à remplacer.
  • Radio. A l'origine, réception moyenne. Trois améliorations ont été apportées en usine : février 2002, mars 2003 puis lors du restyling de juillet 2005.
  • GPS (option). Indications parfois erronées, souci pour recalculer un itinéraire après un détour opéré par le conducteur.
  • GPS (option). Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2005, bruit en continu, lié à la lecture du disque (un zonzonnement intermittent, toutes les 15 à 20 secondes). Depuis juillet 2005, il est possible de télécharger un nouveau logiciel sur les précédents modèles, qui réduit la fréquence de ce bruit.

Rappel et rectification en concession

  • Mise en route. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, risque d’entraînement en continu du démarreur A l'extrême, cette sollicitation prolongée peut faire griller le démarreur et provoquer un début d'incendie. Causé par le mauvais contact au niveau de l'antivol de volant. Rappel en novembre 2001 : modification de l'antivol. 66 000 voitures en France, 200 060 au total.
  • Mise en route. Sur les modèles fabriqués entre mars et novembre 2005, risque d'impossibilité de démarrer. Causé par un défaut de programmation du boîtier BSI (cerveau électronique central). Remède : reprogrammation du boîtier BSI) 166 000 voitures en France, 290 000 au total (dont les versions breaks /SW et CC).
  • Moteur 2.0 à essence 137 ch. Sur les modèles fabriqués entre octobre 2002 et avril 2004, risque de mise en mode secours du moteur (baisse significative de puissance vitesse plafonnant aux alentours de 120 km/h), accompagnée de l'allumage du voyant “anomalie moteur” au tableau de bord. Causé par un défaut sur le logiciel de gestion moteur. Ce qui peut entraîner la casse du volet de papillon des gaz. Rappel en juillet 2004 : reprogrammation et, si nécessaire, remplacement du boîtier de papillon des gaz. 15 800 voitures en France, 26 000 au total (dont les versions breaks /SW et CC).
  • Moteur 1.4 HDi. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2002, risque de prise de jeu de l’arbre à cames. Rappel en juillet 2003 : pose d'une bague additionnelle sur l'arbre à cames.
  • Moteur 1.4 HDi. Sur les modèles fabriqués jusqu'en septembre 2003, faiblesse du support de l’électrovanne EGR. A l'extrême, risque de court-circuit et d’incendie. Rappel en novembre 2003 : support remplacé. 9 600 voitures en France, 65 000 au total.
  • Moteur 1.6 HDi 110. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2004, risque de détérioration de la durit de retour de gazole sur le circuit d'injection (risque de fuite de gazole). Rappel en avril 2005 : remplacement de la durit.
  • Moteurs 2.0 HDi 90 et 110. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juin 2001, risque de fuite de gazole. Causé par le frottement d'une de gazole contre une durit de climatisation. La durit de gazole peut finir par se percer. Rappel en février 2002 : repositionnement des durits. 25 964 voitures en France, 41 183 au total
  • Alternateur. Sur les versions à essence 1.4 et 1.6 fabriquées en septembre et octobre 2002, risque d’endommagement du faisceau électrique d’alimentation de l'alternateur par la température excessive dégagée à proximité du catalyseur. Rappel à l’été 2003 : montage d'une gaine protectrice et d'un écran thermique autour du faisceau électrique. 197 voitures en France, 4 500 au total (dont les versions breaks et SW).
  • Suspension avant. Sur les modèles fabriqués entre mars 2003 et mai 2004, mauvais serrage de la rotule inférieure du pivot de suspension. Rappel en juillet 2004 : vérification des rotules et remplacement si nécessaire. 53 000 voitures en France, 141 600 au total (dont les versions breaks /SW et CC).
  • Contacteur d'accélérateur. Sur les versions restylées fabriquées jusqu'en septembre 2005 et dotées d’un limiteur/régulateur de vitesse ou d’une boîte de vitesses automatique, risque de dysfonctionnement : impossibilité d'obtenir le rétrogradage de la boîte de vitesse lorsque le conducteur appuie à fond sur la pédale, permet d'obtenir un rétrogradage, ou de dépasser la vitesse programmée lorsque le régulateur est enclenché. Causé par le mauvais positionnement du contacteur situé sous la pédale d'accélérateur. Rappel en décembre 2005 : repositionnement ou remplacement du capteur. 3 000 voitures en France, 5 000 au total (dont les versions breaks /SW et CC).
  • Freins. Sur les modèles fabriqués entre le 27 avril et le 10 mai 2005, une durit de frein a pu être mal positionnée à l’arrière droit. Risque d'usure prématurée, et donc de percement et de fuite : d'où une baisse de l’assistance de freinage. Rappel en janvier 2006 : contrôle et, si besoin, remplacement de la durit. 2 470 voitures en France, 9 200 au total (dont les versions breaks /SW et CC).
  • Essuie-glaces avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, risque d’interruptions ponctuelles de fonctionnement. Rappel en juillet 2002 : téléchargement d'un nouveau soft dans le boîtier BSI (boîtier de servitude intelligent) qui gère de manière centralisée les fonctions électriques de l'habitacle. 110 000 voitures en France, 269 000 au total.
  • Essuie-glaces avant à cadencement automatique (option). Sur les modèles fabriqués entre le 16 et le 26 juin 2003, risque de non-conformité du capteur de pluie, qui gère de façon désordonnée le cadencement des essuie-glaces. Rappel en juillet 2003 : capteur vérifié, voire changé. 3 800 voitures en France, 6 678 au total (dont les versions breaks et SW).
  • Bouclier arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2001, fixation imparfaite. Les voitures ont été rectifiées par les concessionnaires : deux vis à ajouter.
  • Module d'ESP et d'ABS. Sur les modèles fabriqués entre 2003 et 2006, la fixation du module d'ESP et d'ABS pourrait céder et donc désengager la protection électronique de ces systèmes. Rappel en Août 2007. Environ 240 000 véhicules concernés dans le monde.
  • Vanne EGR. Sur les modèles équipés du 1.6 HDI et fabriqués entre Janvier 2006 et Juillet 2007, sur lesquels le boîtier électronique de la vanne de recyclage des gaz d'échappement est programmé avec un seuil d'alerte trop sensible, entraînant un fonctionnement erratique de ladite vanne EGR. Rappel en Janvier 2008 : téléchargement d'un nouveau logiciel afin de rehausser ces seuils.
  • Logiciel de gestion de l'éclairage. Sur les modèles fabriqués entre Octobre 2006 et Mai 2008, il existe un risque que la position du commodo d'éclairage soit mal interprétée par la voiture, et que les phares s'éteignent sans intervention du conducteur. Rappel en Janvier 2010 : reparamétrage électronique du logiciel de gestion de l'éclairage. Environ 100 000 véhicules concernés.

Après-Vente

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : 1.4 16S XR PRESENCE 5P


En passant de 8 à 16 soupapes, le petit moteur 1.4 à essence gagne beaucoup en caractère et progresse substantiellement sur le plan des performances. Ce qui donne une voiture à budget modéré, et très fréquentable. La consommation est par contre supérieure à celle de la 1.4 à 8 soupapes.

Commercialisation :

2003

Puissance fiscale :

7

Puissance réelle :

90 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : 2.0 HDI 136 XS 5P


Cette diesel de pointe a été la première de nouvelle génération introduite dans la gamme 307 et, durant les 5 premiers mois, uniquement sur les versions haut de gamme. Pour un diesel, le tempérament moteur est bouillant, l'agrément mécanique au top. Le tout donne une voiture très agréable sur route et exceptionnellement résistante à la charge. Le filtre à particules est de série.

Commercialisation :

2004

Puissance fiscale :

7

Puissance réelle :

136 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Pour en savoir plus sur Peugeot 307

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 18 Janvier 2008 à 16h24

    Elle est superbe en rouge !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 18 Janvier 2008 à 16h24

    moi je la prefere en bleu

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 18 Janvier 2008 à 16h25

    En gris mais on la voit trop

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 18 Janvier 2008 à 16h26

    Il faut des pneus rabaissés d'occase !!!!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Janvier 2008 à 12h11

    question fiabilité, que vaut le HDI 90, svp ?

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Janvier 2008 à 14h48

    Le HDI 90 est celui qui connaît le moins de soucis comparativement aux autres motorisations, en particulier au sein des diesels. Il n'a pas connu par exemple les soucis de volant moteur bi-mase de son grand frère le 2.0 HDI 110, puisqu'il n'en est pas équipé... C'est donc un des meilleurs choix en diesel, non pas pour ses prestations, bien limitées sur route, mais en terme de fiabilité, oui !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 05 Février 2008 à 10h56

    Posseseur d'une 307 hdi 110 depuis 2007, je rencontre des petits problèmes de  bruits à l'arriére sur routes bosselées : pour moi cela est dû aux caches d'armortisseurs arrières qui se déboitent de l'embase régulièrement... quels sont les remêdes possibles ? ou bien y a t'il d'autres causes? merci ...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 05 Février 2008 à 14h17

    Bonjour, Il y a certainement d'autres causes possibles, mais si vos caches d'amortisseurs se déboîtent, il est très facilement possible de les coller ou les souder à chaud afin qu'ils restent en place. Seul inconvénient, cela perturbera le remplacement des amortisseurs. Faites tout de même contrôler tout ça dans un garage , il se peut que des silent blocs d'amortisseur soient cause. Cordialement

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 14 Février 2008 à 21h51

    bonjour, je suis sur le point d'acheter une 307 1,4l 5 porte année 2001 76000 km à 5000 euros. l'état semble impeccable Est-ce une bonne affaire ? merci

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 15 Février 2008 à 01h14

    Bonsoir, Financièrement, cela semble une bonne affaire. Mais il faut savoir que le 1.4 est un moteur largement sous dimensionné pour la voiture, et qu'il ne permet pas une grande polyvalence. Les accélérations sont faiblardes, les reprises inexistantes. Et en charge c'est pire. Alors, oui, c'est une bonne affaire (encore faut-il qu'elle ait été bien entretenue), mais je vous conseille plutôt au minimum une 1.6 16v plus récente, en surveillant bien l'état du joint de culasse, une faiblesse de ce moteur... ou alors une HDI 90 ch, une des plus fiables des 307... Cordialement

    Alerter Répondre

Alerte de modération

Fermer

Message concerné :

Saisie du message à l'intention du modérateur

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Avec votre compte Caradisiac, vous pouvez :

  • - Commenter les articles avec votre pseudonyme
      sans saisir le code de vérification
  • - Participer au forum
  • - Créer un blog

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Publicité : Ne manquez pas

(Publicité)
 

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Donnez votre avis sur votre voiture