Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Peugeot>Gamme 306>306>Fiche fiabilité


Peugeot 306 (De 1993 à 2002)

Cailliot Manuel

Publié dans Guide fiabilité > Autres actu fiabilitéAugmenter la policeDiminuer la police

par

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Peugeot-40174.jpg

Dates clés

Calculer la cote de ce véhicule

Sommaire de la fiche


1. En bref

Cette agréable berline qui a connu un franc succès pendant toute sa carrière peut encore séduire aujourd'hui. Pourquoi? Son confort, pas plus que sa tenue de route, ses performances, sa sobriété ni son équipement ne sont réellement dépassées. Alors, si c'est juste une question de mode qui vous retient, mais que votre budget est limité, regardez du côté de cette Peugeot : elle est vraiment intéressante sous bien des angles. Et ne pêche que par peu de défauts de fiabilité.

Caradisiac a aimé

  • La conduite plaisante
  • La tenue de route
  • Le confort
  • L'équipement à partir du restyling

Caradisiac n'a pas aimé

  • L'insonorisation
  • La présentation intérieure
  • La réception radio médiocre
  • L'ergonomie avant restyling

Nos versions préférées

  • (2) 1.8 16S XS 5P
  • (2) 2.0 HDI XT PACK 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La conduite : elle est assez vivante et plaisante sur l'ensemble de la gamme.
  • les qualités routières : de très bon niveau, surtout pour un modèle de cette génération. Sur ce chapitre, elle était vraiment en avance sur son temps. Agilité et précision, réactions saines quel que soit l’état de la chaussée. Les versions sportives (XSi et S 16) offrent un châssis très incisif, autorisant une conduite très efficace.
  • Le confort : c'est sans doute la meilleure suspension dans la catégorie à son époque. A l’intérieur, les sièges se montrent agréables, y compris la banquette.
  • La luminosité à bord :la large surface vitrée est un atout sur ce point.
  • La position de conduite : elle est bien étudiée, avec un volant réglable en hauteur sur toutes les versions.
  • La version break : pas trop encombrante (4,31/4,34 m), elle offre un volume de chargement intéressant.
  • L’équipement à partir du restyling d’avril 97 : il devient tout à fait copieux, à la seule exception des versions Equinoxe et XR. Les modèles de fin de carrière bénéficient même d'éléments totalement inédits à ce niveau de gamme à l'époque, comme le capteur de pluie pour le fonctionnement automatique des essuiee-glaces.

Ce qui peut vous faire hésiter

  • L’insonorisation : elle pourrait être plus soignée, surtout sur les versions diesels.
  • La présentation intérieure : la planche de bord n'offre pas un aspect très moderne.
  • L’équipement des versions d'entrée et de milieu de gamme jusqu’au restyling : il es très pauvre sur les versions XN, lesquelles, de plus, adoptent une présentation intérieure un peu triste. A peine pus riche sur les XR. Attention : la direction non assistée de série sur les XN/XR de début de production : le volant devient alors ferme en manœuvres, malgré une grande démultiplication.
  • La réception radio : elle est plutôt médiocre, avec des parasites assez nombreux. Deux améliorations partielles ont été apportées : en février 1997 et juillet 1999.
  • Les ouïes d’aération de la planche de bord : c'est tout bête, mais elles ne sont pas orientables sur une amplitude suffisante et vous envoient toujours un flux d’air sur le visage.
  • Les commandes de vitres électriques : elles sont trop basses sur modèles avant restyling.
  • La protection des occupants en cas de choc : insuffisante. C'est la rançon d'une conception qui remonte au tout début des années 90.

3. Budget

Achat / Cote

Gamme de prix limités, mais vu l'ancienneté de ces modèles, les tarifs restent soutenus en diesel (notamment sur les HDI de fin de carrière) et les breaks.

Consommation

C'est un des atouts de ce modèle : un appétit très limité sur l'ensemble de la gamme (la voiture est vraiment légère), avec même des niveaux de consommation très faible en diesel, et des versions HDI qui présentent un excellent rapport performances/consommation.

Assurance

Tarif des primes vraiment pas excessif.

Prix des pièces

Prix sans excès sur toute la ligne.

Entretien

Visites d'entretien tous les 7 500 à 20 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 à 150 000 km suivant les moteurs.

4. Fiabilité

Description

Plutôt bien née, cette Peugeot qui a vécu une longue carrière et s'est déclinée dans un grand nombre de versions, présente un bilan globalement satisfaisant. Ce qui n'a pas empêché, bien sûr, telle ou telle version de souffrir de réelles faiblesses en cours de carrière. Mais leur fréquence a toujours été limitée, leur niveau de gravité a rarement été élevé et certaines d'entre elles ont été corrigées par des mesures d'après-vente appropriées mises en place par la marque.

Pannes lourdes ou immobilisantes

  • Moteur à essence 1.4. Sur les modèles fabriqués entre 1997 et 2000, il peut arriver que le moteur cogne à la mise en route. Phénomène rare, causé par la surtension de la courroie d’accessoires sur le vilebrequin. Si rien n'est fait pour élimine ce symptôme, cette surtension peut entraîner l’usure des coussinets de palier de vilebrequin. Mais la plupart des voitures ayant manifesté ce bruit ont été rectifiées assez rapidement. Remède : remplacement de la poulie en bout de vilebrequin par une autre poulie intégrant un moyeu en caoutchouc.
  • Moteurs diesel 1.9 D/1.9 TD. Sur les versions 1.9 D/TD fabriquées jusqu'en juillet 1993, défaillance occasionnelle du joint de culasse et, parfois, de la culasse après 100 000 km. Souvent causée par une défaillance du circuit de refroidissement.
  • Moteur diesel 1.9 TD. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 1996, le filtre à air prévu d'origine était trop petit : il pouvait se colmater assez vite, surtout sur les voitures roulant beaucoup en ville. D'où une baisse de puissance, une hausse de la consommation et un risque d'aspiration de l’huile moteur par le circuit de recyclage des vapeurs d’huile, ce qui à l'extrême peut occasionner risque d’emballement et de casse moteur.
  • Moteur diesel 1.9 TD. Sur les modèles fabriqués entre juillet 1996 et mai 1999, risque de casse de bielle, sans cause extérieure ni signe avant coureur, à partir de 70 000 km. Le phénomène est rare mais les conséquences radicale : moteur détruit. Peugeot a beaucoup rechigner à prendre en charge cette faiblesse sur des voitures de plus de 4 ans et, aujourd'hui, plus aucune participation n'est à attendre.
  • Moteur diesel HDI. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 2000, quelques incidents d’injecteurs (mais de fréquence limitée).
  • Boîte de vitesses. Sur quelques modèles fabriqués jusqu’en novembre 1993, usure des pignons de 1ère et de marche arrière, et détérioration du synchro de 5ème à partir de 120 000 km.

Autres pannes ou faiblesses

  • Tous moteurs (sauf HDI). Sur les versions climatisées, suintement d’huile sur le joint de carter moteur vers 70 000 km. Causé par la fixation du compresseur de climatisation sur le carter. Sans gravité.
  • Moteurs à essence. Sur quelques modèles 93 à 96, interférences sur le faisceau moteur ; d’où risque de déclenchement inopiné du ventilateur moteur, avec allumage au tableau de bord du témoin d’alerte de liquide de refroidissement. A principalement affecté les versions 1.6 et 1.8 l). Nécessite un repositionnement du faisceau.
  • Moteurs à essence 1.1/1.4/1.6. Sur les modèles fabriqués jusqu'en septembre 1995, suintement d’huile sur le joint de culasse côté distribution à partir de 70 000 km, surtout sur les autos effectuant de petits kilométrages (par exemple de courts trajets en ville). A l'extrême, risque de contamination par l'huile moteur de la courroie de distribution : celle-ci peut alors s'endommager.
  • Moteurs à essence 1.1/1.4/1.6. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 1999, régulation heurtée, à-coups à l’accélération jusqu’à 3 000 tr/mn. Remède : boîtier de gestion à reprogrammer.
  • Moteur à essence 1.6. Sur quelques versions 1.6 fabriquées en 1996-1997, le fonctionnement se trouve parfois perturbé par de très forts à-coups, qui donnent l'impression que le moteur va s’étouffer.
  • Moteur à essence 1.8 et 2.0 à 8 soupapes. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 1998, à-coups à l’accélération à bas régime. Remède : reprogrammation du calculateur par téléchargement de données.
  • Moteur à essence 2.0 à 16 soupapes. Sur les versions S 16 de fabriqués jusqu'en juillet 1994, déficit de puissance.
  • Moteur à essence 2.0 à 16 soupapes. Sur les versions S 16 fabriquées jusqu'en juillet 1997, à-coups d’injection assez marqués. Une reprogrammation du boîtier d'injection ne résout que partiellement le problème. Le fonctionnement demeure assez heurté à petite vitesse, par exemple en ville.
  • Eléments mécaniques (Version S 16). Les vibrations de l'ensemble soumettent les fixations à rude épreuves. Resserrage de quelques éléments du compartiment moteur à opérer régulièrement.
  • Moteur diesel HDI. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 2000, mauvaise étanchéité sur la rampe commune d'injection et, parfois, les joints d'injecteurs. Se révèle à partir de 30 000 km : le suintement de gazole génère de mauvaises odeurs dans l'habitacle. Remède simple : circuit d'injection haute pression à resserrer, voire à remplacer.
  • Boîte de vitesses. Sur les modèles fabriqués jusqu'en avril 1997, la 1ère et, surtout, la marche arrière peuvent être difficiles à enclencher.
  • Boîte de vitesses. Sur quelques modèles fabriqués jusqu’en septembre 1998 (sauf les 1.1 et 1.4), dureté d’enclenchement et craquement de la 3ème.
  • Boîte de vitesses. Sur les versions S 16 fabriquées jusqu'en janvier 1994, rapports de boîte qui sautent
  • Train avant. Sur les versions 1.9 TD fabriquées jusqu'en avril 1997, quelques claquements sur mauvaises routes.
  • Direction. Sur les versions diesels fabriquées jusqu'en juin 1994, bruit d’assistance de direction, et risque de suintement sur le circuit d’assistance à partir de 70 000 km.
  • Pneus avant. Sur les versions 1.9 TD fabriquées jusqu'en avril 1997, possible usure asymétrique des pneus.
  • Freins avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en février 1996, tendance de l’étrier avant gauche à gripper. Mais ce phénomène ne survient que sur les voitures équipées d’étriers de marque Girling.
  • Freins avant. Sur les versions 1.1/1.4/1.9 D fabriquées jusqu'en avril 1997, vibrations au freinage. Causées par le voilage des disques qui manquent d’endurance.
  • Réservoir de carburant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en avril 1997, ravitaillement difficile ; le réservoir a tendance à refouler, notamment en fin de ravitaillement, quand le réservoir est rempli aux 3/4. Causé par la goulotte de remplissage (elle peut être changée).

Aspect extérieur

  • Peinture. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1994, ternissement des teintes métallisées (surtout la couleur sable), voire dépérissement du vernis de surface au bout de 8-10 ans.
  • Etanchéité. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1995, risque d’entrée d’eau par l'embase de l’antenne radio.
  • Joint de pare-brise. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1994, décollement du joint de pare-brise, ce qui génère un bruit d’air.
  • Joints de portières. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1994, fixation un peu approximative.
  • Garnissage intérieur des ailes. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1994, fixation trop légère du garnissage intérieur des passages de roues.
  • Etanchéité. Sur les modèles fabriqués jusqu'en avril 1997, fixation moyenne et déformation possible des baguettes situées à la base des vitres latérales.

Finition intérieure

  • Garnissage de pavillon. Vieillissement médiocre. Il retient la poussière.
  • Bruits parasites. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1994, légers bruits de hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1995, bruits de tablette arrière. Sur les versions sportives XSi et surtout S 16, augmentation sensible des bruits parasites avec le kilométrage. Sur les modèles fabriqués jusqu'en avril 1997, grincements en provenance des gâches de serrure de portières.
  • Sellerie. Fatigue des sièges avant à très fort kilométrage.
  • Sellerie. Sur les modèles fabriqués jusqu'en avril 1997, la mousse de rembourrage des sièges est légèrement grinçante : petits perpétuels sur mauvaises routes.
  • Garnissages de portières. Sur les modèles fabriqués jusqu'en avril 1997, agrafage un peu léger des contre-portes.
  • Vitres avant. Sur les modèles fabriqués entre septembre 1996 et février 1997, les vitres peuvent se mette en travers ou s’écrouler dans les portières lors des manœuvres. Causé par la fragilité d'une patte de maintien. A plus particulièrement affecté les versions 3 portes (vitre avant plus longues).

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord

  • Climatisation. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 1996, soucis de fonctionnement et /ou de boutons de commande.
  • Lève-vitres électriques. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1995, quelques pannes. Encore quelques ennuis sur les modèles avant restyling, jusqu'en avril 1997.
  • Voyant d'airbag (si modèle équipé). Allumage sans raison du voyant d’airbag (mais l'airbag n'est pas désactivé et peut fonctionner lors d'un choc). Causé par un défaut du connecteur électrique situé sous le siège conducteur. Il est possible de souder les fils plutôt que de changer le connecteur (qui reste assez fragile, surtout si le siège est souvent amené à changer de réglage longitudinal). A particulièrement affecté les modèles fabriqués jusqu’en juillet 1998.
  • Voyant de sonde Lambda. Sur les versions 1.6 à essence fabriquées jusqu'en juin 1999, allumage inopiné du témoin de sonde lambda au tableau de bord. Remède : reprogrammation du calculateur.

Rappel et rectification en concession

  • Moteur 1.8 l 16 soupapes. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 1997, risque de rupture prématurée de la courroie de distribution. Conséquence : endommagement des soupapes, voire de la culasse. Grosse réparation à prévoir, le plus souvent un échange du moteur. A surtout affecté les modèles construits au premier semestre 1997. Rappel de cette série au printemps 1999, ou rectification d'office par les concessionnaires courant 1999-2000. La plupart des moteurs ayant été victimes d'une casse ont été remplacés avec participation financière du constructeur.
  • Train avant. Sur les versions S 16 fabriquées jusqu'en novembre 1993, bruit de train avant. Causé par un mauvais réglage entraînant des problèmes de cardan. Les voitures ont été rectifiées par les concessionnaires.
  • Freins. Sur les versions HDI, risque de perturbation sérieuse des freins. causée par une entrée d’eau dans une électrovanne située derrière le support moteur droit. Rappel en mai 2002 : pose d'un déflecteur qui permet de dévier les projections d’eau. 40 000 voitures rappelées au total.
  • Ceintures de sécurité avant. Sur quelques voitures fabriquées courant janvier 2001, risque de mauvaise fixation des points d'ancrage des ceintures. Rappel en avril 2001 : vérification des points d'ancrage et, si besoin, resserrage. 200 voitures rappelées au total.

Après-Vente

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : (2) 1.8 16S XS 5P


Avec 16 soupapes, le moteur 1.8 devient plus vif et se montre plus sobre. C'est gagnant sur toute la ligne ! D'autant que les prix sont assez modérés et que l'équipement est le plus souvent complet.

Commercialisation :

1997

Puissance fiscale :

7

Puissance réelle :

112 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : (2) 2.0 HDI XT PACK 5P


Arrivée tardive sous le capot du très moderne HDI à injection par rampe commune. Excellente version en agrément, en consommation et aussi en fiabilité.

Commercialisation :

2000

Puissance fiscale :

5

Puissance réelle :

90 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Pour en savoir plus sur Peugeot 306

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 05 Mai 2008 à 12h04

    Pb faisceaux electrique de porte

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 05 Mai 2008 à 12h56

    C'est du connu ! Deux possibilitées, soit la corosion des connecteurs, soit une coupure du fsc dans le soufflet (celui-ci est trop court, donc à force d'ouvriri et fermer la porte, il se coupe.)

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 06 Mai 2008 à 10h37

    La plus belle des voitures!! 306 HDI 2l xs Gris Iceland, magnifique

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 03 Janvier 2009 à 11h56

    faites bien attention a preciser que peugeot a des problemes tres tres grave,notamment ses essieux arrieres qui plient et vous vous retrouvez a rechercher 1 essieu a la casse auto comme la majorite des proprietaires de 306 d occasion.d ailleurs dans les casses toutes les 306 sont denudees de leur essieu arriere car il est trop demande vu le default que peugeot refuse de considerer et fait le sourd d oreiile.encore une fois,attention ceci est un temoignage veridique renseignez vous aupres des casses autos sur ce probleme recurant sur les peugeot avant d acheter une voiture!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 27 Avril 2009 à 13h55

    Il suffit d'écumer les forums pour s'en rendre compte (chose que je n'ai pas faite avant de l'acheter d'occasion...), l'essieu arrière est plus que fragile et supporte très mal la corrosion. Aujourd'hui il vaut aussi cher que la voiture en elle même. Donc attention!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 15 Juin 2009 à 19h10

    J'ai eu une 306 Dturbo comme première voiture. Elle était de 96, bleu azur et en 3 portes. C'était que du bonheur.. sauf pour ceux qui se trouvaient derrière.. parce que ça fume dur une 306 turbo d!! Elle était un peu rabaissée, avec des jantes de 15p.. du coup ça faisait pas démodé. Toutes les nouvelles voitures sont rabaissées maintenant, et même les twingos ont des jantes de 15...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 11 Août 2009 à 00h21

    un essieu pour les connaisseur se modifie par le rajout de graisseurs est on trouve des roulement renforces. une fois graissé un essieu dure très très longtemps si tu fait pas des saut avec ta caisse ça tien

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 15 Décembre 2009 à 10h09

    Trop de problèmes avec l'essieu arrière !!! ça peux vous servir http://www.autolisle.fr/index.htm Cdt

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 25 Janvier 2010 à 19h30

    propriétaire d'une 306 s16 depuis 5 ans, je n'ai jamais eu aucun pb ça marche fort et bien. Avant j'ai eu un Dturbo et vraiment ce sont de tres bonnes autos

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 19 Février 2010 à 09h54

    Si vous avez des problèmes avec votre essieu arrière voyez http://www.protech-industrie.com

    Alerter Répondre

Alerte de modération

Fermer

Message concerné :

Saisie du message à l'intention du modérateur

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Avec votre compte Caradisiac, vous pouvez :

  • - Commenter les articles avec votre pseudonyme
      sans saisir le code de vérification
  • - Participer au forum
  • - Créer un blog

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Publicité : Ne manquez pas

(Publicité)
 

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Donnez votre avis sur votre voiture