Il fut un temps ou les lignes légèrement caricaturales de la Ferrari Testarossa revue par Koenig ne semblaient pas aussi outrancières, voir scandaleuses .. En effet il y a quelques années le tuning n’avait pas forcément une image aussi « populaire » qu’aujourd’hui et les préparations qui conjuguaient l’aspect esthétique et technique avaient plutôt bonne presse..
Ne faisant pas franchement dans la dentelle ses lignes délirantes risquent de rendre nostalgiques tous les lecteurs du magazine Option Auto de l’époque.. Prises d’air démesurées, grilles et ouvertures dans tous les sens.. à ses côtés une Testarossa d’origine semblerait presque fluette..
Mais ce gros canari n’est pas seulement fort en gueule, car sous le capot sommeille une préparation en mesure de nous décoller la pulpe du fond.. En effet le préparateur propose un kit biturbo permettant au 12 cylindres de 390 chevaux d’atteindre la barre symbolique des 1000 canassons..
L’histoire ne nous dit pas comment la puissance passe au sol..