;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus


Question du jour n°70 : pourquoi n'y-a-t-il pas de péage en Bretagne ?

Manuel Atalaya

Publié dans Economie / Politique > PolitiqueAugmenter la policeDiminuer la police

par

Question du jour n°70 :
Savez-vous pourquoi aucun axe routier, même les voies express de type autoroute, n’est payant en Bretagne ?

Poursuivez votre lecture

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 10h53

    En Alsace non plus, aucune autoroute ( et ce sont de vraies autoroutes, pas comme en Bretagne ! ) n'est payante, une politique régionale je crois...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 10h54

    Bonne question !!!!!! Je suis de l'Est alors la Bretagne,c'est loin !!! Enfin à pied !!! Peut-être à cause du nombre de peages qu'une région a le droit de demander !!!! Il doit bien y avoir des ponts payants en quantité non ??? Ou alors,c'est encore un coup de Asterix et Obelix !!! Lol. Mais la réponse m'interesse en tous cas. En Alsace par exemple,tous les salariés ont deux jours fériés de plus. Alors,régime spécial aussi en Bretagne ???

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 10h55

    @Titi,j'espère que tu n'es pas du 69 toi aussi !!!!!! Lol.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 10h55

    Bien sûr que si il y a des péages en Alsace.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 10h56

    Alors il y a 2 histoires : La premiere c'est Anne de Bretagne au moyen-age qui avait imposé qu'aucune de routes de Bretagne ne soit à péage. La seconde revient au Général de Gaulle qui a remis au gout du jour cette "coutume" d'Anne de Bretagne... Si un breton pouvait nous éclairer sur la véritable histoire, ça serait cooll!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 11h00

    En Bretagne "les autobahn" ont été planifiées et construite  à la fin des années 1920, pendant la république de Weimar

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 11h01

    Réponse ci -dessous : Tout d’abord, en Bretagne, on n’a pas d’autoroutes, mais des quatre-voies, à part maintenant un bout de l’Autoroute des Estuaires (A84- gratuite). Selon une légende communément répandue, ce serait Anne de Bretagne qui aurait exigé la gratuité des routes, et que cet état de fait s’est prolongé jusqu’à nos jours. En réalité, l’Acte d’Union de 1532 (donc après la mort de la Duchesse) stipule que la France va « conserver et agréer les privilèges dont [les bretons] ont jadis joui et usé dément ». Cela comprend des concessions faites par le Duc Jean V concernant certains droits de péage, ainsi que le rachat des droits féodaux de péages pendant la période de prospérité du XVIe siècle. Cependant, ces privilèges seront abolis lors de la nuit du 4 août 1789. Une autre légende raconte que le général De Gaulle aurait décidé de laisser les routes bretonnes gratuites, pour (ré)compenser les bretons des nombreuses pertes d’hommes pendant la Première Guerre Mondiale) La réalité est plus prosaïque. Pour désenclaver la région, le CELIB(Comité d’étude et de Liaison des Intérêts Bretons) propose un plan routier breton dans les années soixante. Sous la pression de nombreux mouvements bretons, au moment des évènements de mai 1968, le gouvernement accepte ce projet, et le ministre de l’intérieur Raymond Marcellin décide de la construction de 4-voies gratuites, reliant la Bretagne au reste du monde. Alexis Gourvennec, à l’époque militant syndical, déclara à quelques mots près : « qu’ils la commencent à Brest, comme ça ils seront sûrs de la finir ! » Même si cette gratuité est régulièrement remise en question, soulevant à chaque fois un flot de protestations de la part de tous les bretons, on a encore la satisfaction de sortir de l’autoroute au péage de La Gravelle pour voir quelques centaines de mètres plus loin « Bienvenue en région Bretagne ». La division administrative régionale a malheureusement exclu la Loire Atlantique de ce découpage : venant de Paris on arrive aux portes de Nantes mais en donnant des sous...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 11h01

    Parce qu'en tracteur, on n'a pas besoin d'autoroute.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 11h04

    Frizt Todt a été nommé inspectuer général des autobahn de bretagne, par un certain Adrien Hitler en 1933.  100.000 prisonniers nazis ont été mobilisées partout en Bretagne pour construire ce que l'on appellera plus tard des autoroutes

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Décembre 2009 à 11h15

    En tant que breton, je peut vous éclaircir sur la situation. La légendende raconte qu'en 1491, Charles VIII roi de France vint cherché sa promise Anne de Bretagne accompagné de 10000 hommes. Ne parvenant pas a traversé une rivière avec ses troupes, les paysans bretons qui se trouvaient là l'on aidé à traversé la dite rivière. Pour les en remercier, le roi décrettai qu'aucun droit de passage d'aucune sorte ne puisse etre demandé en terre bretonne. La vérité, c'est le Général DeGaulle qui dans les années 1950 fit prendre un arreté qui stipule que l'état français ne peut percevoir de péage sur le territoire breton. Cette décision fut établie dans le cadre du désenclavement breton, région excentré par rapport aux grandes voies de communication européennes et françaises. Pour ceux qui traitent les bretons de privilégiès, tenter un Paris-Brest par la route...et comparer le a un Paris Marseille.

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.