Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Renault Avantime

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Renault Avantime

Dates clés

  • Commercialisation : Octobre 2001 à juillet 2003
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Jamais une voiture lancée en série n'avait été aussi proche d'un prototype de salon. D'ailleurs, restée longtemps une vedette de show-rooms avant de devenir une réalité commerciale, ce modèle fabriqué par Matra Automobiles (ex constructeur de nombreux modèles de sport et des trois premières générations de Renault Espace) a précipité la faillite du constructeur. Du même coup, sa carrière a été éphémère (moins de 2 ans) et sa grande rareté (à peine un peu plus de 8 500 exemplaires construits au total) en font un modèle de choix pour qui a une petite envie de collection…

Caradisiac a aimé

  • Son absolue originalité
  • L'habitacle convivial
  • L'ergonomie
  • Le confort
  • Le toit vitré
  • Les qualités routières

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le côté irrationnel
  • Les petites places arrière
  • L'encombrement
  • Les portes lourdes et compliquées
  • Les rangements rares

Nos versions préférées

  • V6 24S PRIVILEGE
  • 2.2 DCI 150 HELIOS

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Son absolue originalité : c'est un modèle qui mixe le concept du monospace (carrosserie haute, monovolume) et du coupé (3 portes, 4 places). CE n'est pas forcément rationnel, mais c'est strictement unique… pour l'instant et devrait le rester pour quelques décennies encore.
  • L'habitacle : il est très convivial. La planche de bord aux formes douces, presque effacées est originale et bien pensée. La surface vitrée sans interruption entre les vitres avant sans encadrement et celles de l'arrière est très agréable. Surtout pour les passagers arrière qui ont ainsi une large vision vers l’avant de la route.
  • L'ergonomie : elle est simple et bien pensée. Une seule touche pour ouvrir le toit et les 4 vitres latérales d'un seul coup. Avec commande à impulsion à l'ouverture.
  • Le confort : suspensions agréables. Et relayées à l’avant par de bons sièges.
  • La sellerie : dessin original. Cuir sur de nombreuses versions, parfois bicolore, et toujours avec un original veinage de surface.
  • Le toit vitré : il est présent sur quasiment toutes les versions, à la seule exception de quelques livrées Expression, où il a été cependant monté presque toujours en option. Il donne une source de lumière formidable à l’habitacle.
  • Les qualités routières : tenue de route équilibrée, et une agilité correcte malgré le poids élevé et les dimensions importantes.
  • Le freinage : mordant, efficace, facile à doser et doux en usage courant.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le côté irrationnel : tant d'encombrement (4,64 m, soit, à 2 cm près, la longueur d'un Renault Espace 4), pour seulement 4 occupants à bord et des place arrière aussi exiguës, cela n'est pas très logique.
  • Les places arrière : étonnamment petites. Et, de surcroît, bien plus hautes que les places avant, ce qui donne une garde au toit limitée.
  • L'encombrement : évidemment largement excessif étant données les cotes d’habitabilité intérieures.
  • Le coffre : son accès est malaisé, avec son seuil de chargement élevé et ses rebords épais. Sa forme de type “baignoire sabot” oblige à plonger loin pour retirer les objets.
  • La complexité des portes et leur encombrement : 70 kilos pièce, un système d'articulation avec excentrage à l'ouverture, une longueur peu commune qui rend obligatoire de se garer avec une large surface disponible sur ses côtés. Et, pour couronner le tout, un accès à bord qui n'est pas pour autant rendu spécialement aisé. C'est sans doute le point d'originalité le plus gratuit (raté?) du modèle.
  • Les rangements à bord : ils ne sont ni très nombreux, ni très vastes.
  • Le rétroviseur central : il n’offre qu’une faible surface de rétrovision.
  • Les essuie-glace : des balais trop courts, qui ne montent pas assez sur la haut du pare-brise. Ils laissent un bandeau non essuyé trop large.
  • L'absence de gadgets moderne : pour un modèle aussi futuriste dans sa définition et dans sa forme, on s'attendrait à trouver à bord certaines fonctions (démarrage par carte) ou automatismes (allumage des codes) déjà présents à bord d'un certain nombre de modèles à sa sortie. Hélas, l'Avantime, établi sur une plateforme technique d'ancien Espace 3, ne bénéficie pas de l'architecture électronique permettant ces raffinements ou gadgets modernes.

3. Budget

Achat / Cote :

Malgré sa rareté, ce modèle décote autant qu'un autre. Décote même très accentuée en V6 essence.

Consommation :

Le diesel est vraiment sobre, ce qui n'est pas tout à fait le cas des deux versions à essence, en particulier de la V6.

Assurance :

Aussi chère que celle d'un monospace grand format (type Renault Espace).

Prix des pièces :

Dans les standards de Renault, c'est à dire peu chères par rapport à la catégorie.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 25 000 km suivant les modèles (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 km.

4. Fiabilité

Description :

La base mécanique de l'Avantime provient de la Renault Espace 3. Un ensemble d'organes qui avait été largement fiabilisé les années précédentes. Du coup, le modèle est né sans gros souci mécanique. C'est la partie carrosserie (joints, portières) et assemblage intérieur qui a posé le plus de souci, en raison d'aléas d'ajustage et de fixations qui ont agacé couramment les premiers utilisateurs. Les voitures ont été le plus souvent reprises par Renault et rectifiées. Ce qui donne, en occasion, des modèles avec finalement peu de soucis.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteur 2.2 dCi. Quelques caprices de fonctionnement, causés par la vanne EGR. Remède : remplacement de la vanne.
  • Boîte manuelle 6 vitesses. Sur les modèles fabriqués jusqu’en février 2002, difficulté d’enclenchement de la 3ème sur les boîtes à 6 rapports. Souvent causée par le synchro.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur V6. Sur les modèles jusqu’en décembre 2001, risque de faiblesse des bobines d’allumage. Résultat : le fonctionnement risque de devenir chaotique, avec une baisse de puissance. Causé par la défaillance des bobines d'allumage, parfois dès 15 000 km. Elles ont souvent été remplacées sous garantie.

Aspect extérieur :

  • Portière. Assez longues et lourdes, elles ne bénéficient pas d'un système de retenue suffisamment puissant après ouverture : si la voiture est inclinée latéralement, la porte se refermera trop facilement.
  • Joints. Mauvaise tenue de leurs fixations au bout de 100 000 km : décollement, notamment autour du pare-brise et à la base des vitres latérales.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Surtout sur les modèles fabriqués jusqu’en juin 2002, fortes vibrations parasites dès que la route se dégrade, vibrations et crissements du mobilier intérieur, qui peuvent être envahissants sur certains exemplaires. Encore quelques bruits de mobilier intérieur sur les modèles suivants.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Fonctions électriques de confort. Quelques caprices, mais ponctuels : pas d'épidémie grave, ni de crise caractérisée sur telle ou telle fonction.

Rappel de rectification en concession :

  • Bruits d'air/Joints. Sur les modèles construits jusqu'en juin 2002, soucis sur les joints extérieurs. Risque de décollement et bruits aérodynamiques. Les modèles précédents ont été rectifiés par les concessionnaires : remplacement systématique de quasiment tous les joints. Et vérification ou affinement du réglage des glissières de toit ouvrant. Remplacement également des coulisseaux de vitres arrière, également générateurs de bruits d'air.
  • Sièges avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2002, faiblesse possible sur les systèmes de verrouillage des sièges sur leurs glissières et de l'articulation des dossiers sur leur axe ; risque, en cas de choc frontal, d'un manque de maintien. Rappel en octobre 2003 : remplacement des deux systèmes de verrouillage et ajout d'un ressort de rappel sur l'armature des dossiers. Parallèlement, modification du parcours du câblage pour les sièges chauffants (si la voiture en est équipée). 2 794 voitures en France, 5 783 au total.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge hors garantie :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : V6 24S PRIVILEGE

Le V 6 lui va très bien. Brio assuré. Premiers exemplaires proposés uniquement en boîte manuelle 6 vitesse, la boîte auto arrive à partir d’avril 2002. Evidemment un peu avide en carburant, le bestiau.
Commercialisation : 2001
Puissance fiscale : 14
Puissance réelle : 210 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En diesel : 2.2 DCI 150 HELIOS

Cette version est évidemment la plus économique à l’usage. Ce diesel moins noble sera largement plus sobre.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 9
Puissance réelle : 150 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Mots clés :

En savoir plus sur :
Renault Avantime

Modèles concurrents

 

Vidéos populaires

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je regrette que tout le monde n'ait pas eu la chance de rouler en Avantime ! Quelle voiture fabuleuse... et bien plus pratique que l'article ne le laisse supposer. En effet, si le coffre est profond (c'est un fait, il est composé de deux niveaux séparables par la plage arrière, qui se retourne pour l'occasion), il contient bien plus de bagages que celui d'une berline familiale, ce qui est fort appréciable. Quant aux portières (lourdes, il est vrai) elles présentent l'avantage remarquable de s'entrouvrir latéralement, ce qui permet de sortir aisément du véhicule lorsque l'on se gare dans une place étroite. Je ne nie pas l'inconfort des places arrières, ni la légèreté de la finition MATRA, mais ce sont là des inconvénients mineurs en regard de l'extrême bonheur de rouler en Avantime, notamment l'été lorsque la fonction "grand air" la transforme en quasi-cabriolet ! Si vous en trouvez une à un prix abordable : n'hésitez pas, c'est du bonheur ! PS : c'est la mort de M. Lagardère père et le désintérêt de son fils pour l'industrie automobile (!) qui sont les principaux facteurs de disparition de l'usine de Romorentin, au moment même où la voiture commençait à trouver son public, au travers des version Hélios, notamment. Savez-vous que toutes les commandes engrangées par RENAULT n'ont pas pu être servies !?

Par Anonyme

Véhicule exceptionnel certe mais le plus à blamer demeure la piètre qualité du service après vente .. Renault et notamment sa fameuse extension de garantie Présence. A part quelques petites défauts (tringlerie de siège, bobines, lecteur cd ..) la voiture est un pur bonheur à conduire. Renault ne réussira jamais à triompher dans une catégorie haut de gamme tant que l'on recevra des acheteurs comme des m..... pour info mon modèle Privilège V6 était commercialié 49200€ ..... Quant à dire que Renault n'a pas pu honorer les commandes de ses clients est une contre vérité pure...désolé, les derniers exemplaires ont été bradés par le réseau .....

Par Anonyme

propriétaire, je comptai la vendre; mais je l'apprécie de plus en plus,surtout pour son originalité et son confort de routière(elle n'aime pas les routes au goudron mal entretenu) aussi je l'entretiens ! bravo Renault pour ce concept fabriqué avec 5 ans d'avance ! 

Par Anonyme

C'est une voiture qui m'a toujours fait rêvé étant jeune, et aujourd'hui, j'hésite à l'acheter. J'ai lu beaucoup de choses sur l'Avantime et j'ai surtout peur d'avoir des problèmes de moteur ou autre et d'être incapable de le revendre. Pourtant quel beau véhicule ! Bravo Renault pour l'Avantime

Par Anonyme

Il faut l'essayer pour craquer. Me voilà propriétaire d'un avantime. Le modèle 2,0l Turbo est très recherché, perfo quasi identique au V6 et plus sobre (2 litres en moins) et surtout c'est le moteur qui rencontre le moins de problème comparé au V6 et diesel. Mon garagiste voulait l'acheter. Sur ce sujet, vos conclusions sont différentes

Par Anonyme

j ai un avantime a vendre en super etat v 6  super prix

Par Anonyme

ayant un avantime , je recherche pour celui ci une plage arriere , veuillez svp me donner des coordonnees pour mes recherches

Par Anonyme

Bonjour, Vous pouvez vous rapprocher de l'amicale Avantime, voici leur site internet : http://www.amicale-avantime.com/ Cordialement

Par Anonyme

Propriétaire, depuis 2004, d'une V6 en finition Privilège de 2003, malgré  les petits problèmes rencontrés (bobines), c'est un pur bonheur que de partir à son bord, découvrir les régions de France, lors des sorties de l'Amicale-Avantime, dont je suis adhérent depuis sa création en 2005. L'Avantime est un véhicule "Passion". On l'aime ou on ne l'aime pas, mais quand on y a gouté ....... Je ne revendrai pas mon véhicule, quand le temps sera venu, il ira rejoindre mes Anciennes Renault. Merci à Manuel d'avoir mentionné notre site : http://www.amicale-avantime.com/ N'hésitez pas à venir nous rejoindre.:) Cordialement. Jean Jean

Par Anonyme

je suis devenue proprio d un avantime quel bonheur de rouler avec un confor digne de ce nom jais un avantime 2l2 dci 150 privilege aucune critique a faire l essayer cet  ladopter la critique vient de personne ne pouvant en avoir cest trop de la balle faite comme moi laisser vous tenter que du bonheur jan

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire