Renault-Espace-IV-4-40298.jpg

Dates clés

Commercialisation : septembre 2002 - Restyling extérieur : mars 2006

Calculer la cote de ce véhicule»

1. En bref

Peut-on parler de monospace sans évoquer immanquablement le Renault Espace ? Précurseur de cette catégorie en France (n'oublions que le premier monospace fut le Chrysler Voyager outre-atlantique, en 1983…), sa première génération fit son apparition en 1984. Après 24 années, il reste LA référence en France, même si la concurrence s'est faite de plus en plus féroce. La quatrième génération a soigné son style, sa tenue et son confort, mais malheureusement, de nombreux problèmes de fiabilité sont venus ternir le tableau. Explications.

Caradisiac a aimé

  • L'ambiance intérieure.
  • L'habitabilité.
  • Le comportement routier.
  • Le confort.
  • L'insonorisation.
  • L'équipement.
  • Le nombreux rangements.

Caradisiac n'a pas aimé

  • L'accessibilité à bord.
  • Les sièges très lourds à déplacer.
  • Les consommations un peu élevées.
  • Quelques fautes d'ergonomie.

Nos versions préférées

  • IV (2) 2.0 DCI 150 PRIVILEGE
  • IV 2.0 T 170 PRIVILEGE

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter :

  • L'intérieur cossu et chaleureux : la planche de bord est bien finie, les matériaux en progrès, l'ambiance agréable.
  • Le comportement routier sûr et dynamique : le châssis est agile, la direction précise, le freinage efficace.
  • Le bon dimensionnement des moteurs : ils ne sont jamais à la peine sauf le 1.9 dCi 117 ch.
  • La climatisation très efficace : nombreux réglages, séparés droite/gauche, et avant/arrière, selon l'équipement.
  • L'équipement riche : aucune lacune, et certains accessoires très modernes.
  • La sécurité (freinage, aide à la conduite, 5 étoiles à l'Euro Ncap).
  • La grande clarté à bord, grâce à la surface vitrée importante.
  • Les rangements nombreux.

Ce qui peut vous faire hésiter :

  • Les consommations globalement élevées.
  • Le poids des sièges arrière indépendants qui rend ardue leur pose/dépose.
  • Le coffre riquiqui en configuration 7 places.
  • Le bouton de warning très mal placé.
  • Les seuils de portière très hauts placés, d'où une accessibilité difficile pour les plus petits, ou les plus âgés…

3. Budget

Achat / Cote :

Un espace neuf reste financièrement peu accessible. Et comme sa cote d'amour est élevée, les prix en occasion ont du mal à baisser.

Consommation :

Que ce soit en essence ou en diesel, les consommations relevées sont un peu décevantes.

Assurance :

Les primes figurent dans la moyenne. Il faut dire que les primes dans cette catégorie se marquent à la culotte.

Prix des pièces :

Elles sont sauf exception abordables, aussi bien le consommable que les organes plus importants.

Entretien :

Périodicité des visites d'entretien : entre 20 et 30 000 km. Les tarifs de révision sont dans la moyenne de la catégorie, moyenne qui a beaucoup augmenté ces dernières années…

4. Fiabilité

Description :

Pas vraiment tout rose à ce chapitre. L'Espace IV (4) a en effet eu à subir des pannes récurrentes assez nombreuses, et parfois graves. Aussi bien du côté de la mécanique que de l'électronique d'ailleurs. Tout va mieux depuis le restylage de 2006, mais les modèles plus anciens connaissent encore aujourd'hui un taux de panne assez élevé.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • 3.0 V6 dCi. Cas de casse pure et simple du moteur, parfois pris en charge par Renault, parfois non.
  • Boîte de vitesse. Difficulté de passage des rapports sur les boîte 6, voire casse. En cause, les roulements fragiles. Il faut alors procéder à un remplacement complet. Survient souvent avant 100 000 km.
  • Catalyseur. Faiblesse des soudures qui entraînent des casses, et des remplacements prématurés. Surtout sur le 2.2 dCi 150 ch.
  • Turbo. Nombreux cas de fuites des paliers du turbo, sur le 1.9 dCi 117 ch, ce qui entraîne un risque d'emballement du moteur par autoconsommation d'huile moteur. Provoque la casse du turbo et parfois celle du moteur. Renault prend en charge depuis janvier 2006 les dégâts, pour peu que le véhicule ait moins de 5 ans et 150 000 km, et ait été entretenu chez Renault.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Vanne EGR. Sur les diesels, et spécialement le 2.2 dCi, encrassement récurent de cette vanne de recyclage des gaz d'échappement, ce qui provoque des pertes de puissance. Il faut la nettoyer ou la remplacer. Un tuyau d'arrivée d'air redessiné permet de ralentir l'encrassement, malgré tout chronique.
  • Pneumatiques. Une usure rapide est constatée sur la plupart des modèles, aussi bien à l'arrière qu'à l'avant.
  • Embrayage. Sur les 2.2 dCi, la pédale d'embrayage peut rester au plancher. En cause, l'émetteur hydraulique d'embrayage et son ressort de rappel, qu'il faut remplacer. Un rappel a eu lieu.

Aspect extérieur :

    Finition intérieure :

      Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord :

      • Electronique. Dysfonctionnements divers (climatisation, régulateur de vitesse, jauge à carburant, essuie-glace, témoins d'alerte, etc…) dus à un défaut de l'unité centrale d'habitacle UCH. Sa reprogrammation ou son remplacement résout les aléas.
      • Moteurs 2.0 Turbo et 2.2 dCi. Fonctionnement parfois heurté, le plus souvent dû à une défaillance du capteur de point mort haut (PMH). Uniquement sur les tout premiers modèles. Les véhicules ont été mis à niveau lors d'un passage en concession.
      • Moteur 3.5 V6 essence. Mêmes symptômes. Causes : capteur de PMH ou capteur d'arbre à cames. Mise à niveau également en concession.
      • Chauffage additionnel. Risque de court-circuit au niveau de la résistance du chauffage jusqu'aux modèles 2004. Rappel en mars 2004 pour désactivation de la fonction et en novembre pour réactivation.

      Rappel et rectification en concession :

      • Septembre 2003 : 14 366 voitures produites jusqu'au 4 mars 2003 retournent à l'atelier pour reprogrammation du boîtier de gestion du frein à main électrique. En effet celui-ci peut se déprogrammer tout seul à la coupure de contact et rendre le frein à main inopérant.
      • Mars 2004 : 37 000 exemplaires passent en atelier pour deconnexion du réchauffeur électrique d'habitacle (résistance défectueuse). Concerne tous les modèles fabriqués avant le 5 février 2004.
      • Novembre 2004 : Second rappel pour le chauffage d'habitacle. Réactivation de la fonction après remplacement de la résistance défectueuse.
      • Juillet 2005 : rappel de 3000 modèles 1.9 dCi 117 ch fabriqués entre le 1er novembre 2003 et le 15 janvier 2004. Il s'agit de pallier à un défaut de lubrification de la boîte de vitesses à 5 ou 6 rapports. Si une usure est constatée, la boîte est remplacée.
      • Juillet 2005 : rappel concernant les versions essence 3.5 V6 sorties d'usine jusqu'en janvier 2005. Reprogrammation de la gestion moteur, qui peut se dérégler et provoquer un dépassement des normes anti-pollution.

      Après-Vente :

      Qualité de service globale du réseau constructeur :

      • 6
      • 6
      • 6
      • 6
      • 6

      Prise en charge sous garantie :

      • 8
      • 8
      • 8
      • 8
      • 8

      Prise en charge hors garantie :

      • 6
      • 6
      • 6
      • 6
      • 6

      5. Meilleures versions

      En diesel : IV (2) 2.0 DCI 150 PRIVILEGE

      Difficile de faire plus homogène que l'Espace avec cette motorisation. Elle est suffisamment performante par rapport au poids de l'engin, consomme moins que le 2.2 dCi qu'elle remplace, et s'avère de plus bien plus fiable jusqu'à aujourd'hui. Que du positif donc. Mais c'est une version chère car récente.
      Commercialisation : 2006
      Puissance fiscale : 9
      Puissance réelle : 150 ch
      Emission de CO2 : NC
      note
      • 10
      • 10
      • 10
      • 10
      • 10

      En essence : IV 2.0 T 170 PRIVILEGE

      La version essence la plus homogène... Le turbo greffé sur le bloc 2.0 essence apporte un regain de couple qui permet au lourd Espace de ne pas trop se traîner en reprises. La consommation est élevée en retour... La fiabilité ne pose pas trop de soucis, surtout avec cette version 170 ch (150 auparavant) commercialisée en 2006.
      Commercialisation : 2006
      Puissance fiscale : 11
      Puissance réelle : 170 ch
      Emission de CO2 : NC
      note
      • 8
      • 8
      • 8
      • 8
      • 8