Daihatsu avait son Tanto, copié par Suzuki qui a répondu par son Palette… devenu Roox chez Nissan. Honda se devait aussi à son tour d’avoir sa grosse boîte a roulettes.

Quoique massif (le mot est faible), le N Box n’est en fait pas si volumineux puisqu’il respecte les dimensions requises pour appartenir à la catégorie des k-cars au Japon : 3,40 m de long, 1,48 m de large et, pour la hauteur, il y a encore de la marge avec 1,78 m pour 2 mètres autorisés (ça pourrait donc être pire !).
Il faut savoir que, si ce look typiquement japonais fait sourire depuis l’Europe, les Japonais apprécient, eux, ce genre de voitures qui optimisent au maximum l’espace à bord tout en restant dans des cotes permettant de payer moins de taxes. Selon la même règlementation, l’habitacle doit compter 4 places, pas une de plus, et la cylindrée doit s’en tenir a 660 cm3 maxi. Ce moteur, un 3-cylindres, s’associe exclusivement à une boîte CVT, délivre 58 ch et entraîne soit les roues avant, soit les quatre roues, proposition très fréquente au Japon.
Honda vise 12 000 ventes mensuelles sur le marché japonais qui sera son seul terrain de conquête. C’est clair, le constructeur compte faire un best-seller de cette micro familiale qui devrait, comme toutes les k-cars, non pas faire un malheur dans les grandes villes mais séduire surtout a la campagne. Sur le stand Honda trône à la fois le N Box de série, et son concept car… identique à quelques détails près !