Il est rare que dans la saucisse du vendredi on retrouve des véhicules nous venant d'Amérique Latine. Alors profitons de cette magnifique brésilienne que nous vous proposons aujourd'hui. Il s'agit d'une Chevrolet Chevette à la personnalisation chargée.
Elle nous replonge dans une époque révolue chez nous : la décennie choucroute. Et dans le registre elle ne fait pas les choses à moitié. Toute la carrosserie est recouverte de fibre avec un design maison intégrant une face avant entièrement remodelée, des ailes larges, des prises d'air, des extracteurs... le moins que l'on puisse dire, c'est que l'auto ne fait pas dans la dentelle. Si l'auto est moche, la qualité de réalisation est d'un niveau catastrophique. La fibre craque dans tous les sens, la peinture saute. Peinture qui soit dit en passant est de toute beauté.
Mais le noyau dur se trouve dans le coffre avec une sono assez hallucinante. Des boomers, des events, et surtout 2 énormes enceintes fixées de manière aléatoire de chaque côté de la voiture. C'est complètement hallucinant, et la débauche de matériel est telle que l'installation pourrait sonoriser un stade entier. La question est de savoir quel type de batterie est en mesure de le supporter...