Carrera Panaméricaine, Mille Miles, Tourist Trophy, Targa Florio... Ces épreuves mythiques sont depuis longtemps inscrites dans la légende du sport automobile. Un autre temps, où la route, elle-même, était le plus féroce adversaire des hommes et des machines.

Née en 1906, la Targa Florio était l'une des plus anciennes et des plus exigeantes. Elle résistera aux modes et aux règlements et sera la dernière à s'éteindre en 1973.

Cerda, au sud-est de Palerme. Ici, au pied de la montagne, les clameurs pétaradantes et la moiteur nauséeuse de la métropole sicilienne se sont déjà estompées. Quelques constructions modernes à l'urbanisme cataclysmique rapidement dépassées et le temps semble semble s'arrêter à l'entrée de la rue principale. Des tribunes, des stands, des baraques de chronométrages ornées de publicités délavées, témoignent soudain d'un passé grandiose et révolu. Plus loin , sur la pierre grisâtre des anciennes bâtisses, des slogans imprimés à coups de pinceau ressuscitent l'émotion. Effacés mais encore lisibles, les "W Nino" (pour Viva Nino Vaccarella, le héros local), les "forza Ferrari" ou encore les "vaï Alfa" laissent imaginer les fantastiques clameurs de dizaines de milliers de tifosi. Et puis, au détour d'un trottoir, ces vieilles affiches en lambeau émergeant d'une masse de tracts électoraux rappelant aux habitants de surveiller leurs enfants et d'attacher les chiens pendant la course. Enfin, la sortie du village et encore des inscriptions à demi effacées sur la route, ces murets en pierre séchées, ces Fiat d'un autre âge forçant le point de corde à coup d'avertisseurs qui n'effrayent plus depuis longtemps les rares mulets rescapés...

Cerda, le coeur de la Targa est aujourd'hui oubliée, délaissée et déprimée. Cette ville fantôme eut pourtant son roi : Vincenzo Florio. A l'aube du Xxe siècle, les Florio qui ont bâti leur fortune sur le commerce et sur une puissante flotte marchande comptent parmi les familles les plus riches d'Europe. Aristocrate dans l'âme et de culture, Don Vincenzo est aussi un homme résolument tourné vers l'avenir. Curieux de toute innovation, il ne tarde pas à se prendre de passion pour l'automobile et pour sa forme la plus élaborée : la course. Pilote, ami de Felice Nazzaro, mais aussi spectateur assidu des épreuves françaises du début du siècle, il lui vient l'idée de créer à son tour une grande course en Italie. En 1905, il organise la Coupe Florio, disputée autour de Brescia selon une formule proche de la Coupe Gordon Bennett privilègiant davantage le constructeur que le pilote. Mais, Florio est impatient de d'amener la course dans sa patrie, la côte nord ouest de la Sicile. Laissant vivre la Coupe Florio, le comte Vincenzo décide baptiser sa nouvelle épreuve Targa (mot pouvant se traduire par écu) liant ainsi le nom au trophée en métal précieux et gravé remis au vainqueur.

Forum :

  • [Pour vous quelle est la course la plus mythique ?
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/section5/sujet280873.htm]


Lire aussi :