La maison d’enchères Coys, spécialiste des automobiles anciennes, propose en ce moment à la vente au Royaume-Uni un panel d’autos parmi lesquelles figure une incroyable Lamborghini Miura P400S. Celle-ci est restée durant 40 ans à l’état d’abandon dans un garage de Grèce. Elle représente ce qu’on appelle dans le jargon une « sortie de grange » exceptionnelle.

Vente aux enchères : une Lamborghini Miura « sortie de grange » exposée chez Coys
La Miura, c’est LA supercar à l’italienne des années 60. Produite de 1966 à 1972, elle est considérée comme étant celle qui a lancé le phénomène voiture de sport deux places avec moteur central arrière. En l’occurrence, c'est un V12 qui faisait de la Miura la voiture la plus puissante commercialisée à l’époque. Développée par le bureau d’ingénieurs dans le dos de Ferucio Lamborghini, qui ne voulait pas entendre parler d’une auto à moteur central, la Miura sera finalement le modèle qui fera réellement connaître la marque sur le plan international.
Cet exemplaire proposé à la vente à Londres possède un historique peu banal, comme on les aime. Achetée neuve au début des années 70 par un certain Aristote Onassis, l'auto était destinée à son ami l’ancien pilote de rallye devenu chanteur, Stamatis Kokotas. L’armateur milliardaire, amant de Maria Callas, savait gâter ses proches !
Cette Miura P400S a été largement personnalisée pour Kokotas. Elle dispose ainsi de la climatisation, de vitres électriques et de décorations intérieures réalisées sur mesure, notamment des gravures sur le levier de vitesse, la poignée de maintien pour le passager et le contact au tableau de bord. Une rampe de phares additionnels est également montée sous le pare-chocs avant.
Le chanteur utilisera peu cette auto. Comme beaucoup de Miura à cette époque, le moteur V12 souffrait de problèmes chroniques, renforcés par le fait que la Lamborghini roulait peu. Le bloc fut donc envoyé à l’usine pour y être remis à niveau, pendant que la voiture, privée de son moteur, allait patienter dans le stationnement souterrain de l’hôtel Hilton d’Athènes pendant plus de trente ans ! Le mystère plane toujours sur les raisons de cet entreposage prolongé.
La seule chose qui perturba son repos fut la rénovation intégrale de l’hôtel en vue de l’arrivée des Jeux olympiques de 2004, on déplaça alors simplement la voiture à un autre niveau du parking. Elle y restera sans moteur jusqu’à ce qu’elle refasse mystérieusement surface pour l’occasion de la vente Coys.
Pendant ce temps, où pouvait bien être le moteur ? Eh bien, il ne fut pas difficile à trouver, puisque si la carrosserie était à l’abri des regards, le V12, lui, restauré à neuf, était en exposition au musée du siège de la marque de Sant’Agata Bolognese ! Bien qu'il semble qu'un certain nombre de personnes étaient au courant de sa provenance, il est resté pour une raison non élucidée dans les bureaux de Lamborghini tout ce temps.
Maintenant réunie en une seule pièce, la Miura est proposée au plus offrant dans le cadre de la vente « True Greats » organisée par Coys qui se tient actuellement et qui rassemble des autos sublimes à l’historique souvent limpide.
Une supercar n’ayant presque jamais roulé, appartenant à une célébrité qui l’a offerte à une autre, une sortie de grange inespérée, gageons que cette voiture va dépasser le prix d’estimation de 370 000 £ (455 000 €) !