Après avoir mis en place le permis probatoire, le gouvernement pense de nouveau à limiter la puissance des moteurs pour les jeunes conducteurs. C'est ce qui ressort de la dernière réunion du CNSR (Conseil National de Sécurité Routière) organisé le 1er avril dernier. Explications.

Malgré l’amélioration des statistiques, les jeunes payent toujours un lourd tribu aux accidents de la route. Ainsi, même si les 18 à 24 ans ne constituent que 9 % de la population, ils représentent 22 % des morts sur la route. Au vu de ces statistiques, le gouvernement souhaite faire infléchir cette tendance. La question de la limitation de la puissance des moteurs qui revient régulièrement sur le devant de la scène pourrait prochainement devenir réalité.

Voitures bridées pour les jeunes conducteurs : on s'en rapproche !

Jugée nécessaire depuis de nombreuses années pour les différentes associations de victimes de la route, cette réforme est redevenue d’actualité avec la parution d’un sondage réalisé par l’Ifop pour le CNSR : 72 % des personnes interrogées seraient favorables à la mise en place d’une limitation de la puissance des véhicules tout type de conducteur concerné.

Suite à ce résultat, le CNSR qui regroupe de nombreux acteurs du monde de l’automobile a décidé de soumettre au gouvernement différents axes de recherche sur ce thème. Lobby de l’automobile oblige, il n’est pas envisageable à court terme d’imposer aux constructeurs une limitation de la puissance des moteurs pour tous. Par contre cette idée peut réellement faire son chemin et assez rapidement à propos des jeunes conducteurs. Il reste à savoir maintenant quelle forme prendrait cette mesure ? Le gouvernement ne devrait pas tarder à concocter une nouvelle loi sur ce thème.

Forum : que pensez-vous de cette loi , n’hésitez pas à donner votre avis sur notre forum.

Lire aussi :