A l’achat d’un coupé, l’émotionnel l’emporte souvent sur la raison. Ici, le Volkswagen Scirocco se démarque de la production française par les ruptures dans ses proportions. Le coupé arbore des voies élargies, des ailes galbées et une face avant agressive, très proche du concept originel.

La Mégane, elle, joue la carte de l’originalité, avec ce capot incurvé en 3 parties, ses hanches larges et ce postérieur proéminent. Contrairement à l’ancienne génération, le coupé marque sa singularité par rapport à la berline. Ce qui lui permettra certainement de trouver son public. Une réussite également, mais certes moins audacieuse que la production allemande.

Intérieur : ombre et lumière

Dans un coupé, les passagers payent généralement le prix du design. Le Scirocco se place d’ailleurs en retrait par rapport à la française sur l’habitabilité et le volume de coffre. Le dessin spécifique du coffre laisse peu d’espace à la tête aux passagers arrière. Même constat pour la faible surface vitrée qui offre un champ visuel vraiment exécrable. L’aide au stationnement apparaît ici comme un accessoire indispensable.

Le coffre, qui s’ouvre à la clé, laisse place à un volume (292l/755l) anecdotique face à la française. Campée plus haut, la Mégane offre une meilleure garde au toit à ses passagers ainsi qu’un volume plus généreux (377l/991l), même si l’accès reste étroit. La visibilité arrière est toute aussi médiocre que sur le Scirocco. Le poste de pilotage du Scirocco apparaît ici plus adapté au sport que celui de la Mégane. On y est mieux calé et plus stable. Les deux modèles reprennent des planches de bord déjà connues. Le Scirocco emprunte celle de l’Eos qui n’est pas des plus avenantes mais à la finition sérieuse. Le coupé Mégane reprend celle de la berline avec une instrumentation originale et une ergonomie plus travaillée.

Tarifs : près de 3000 € d'écart

Avec un ticket d’entrée de 23 750 € (Dynamique), la Mégane Coupé TCe 180 offre un très bon rapport prix/prestations. Ce tarif qui comporte la climatisation, le régulateur/limiteur de vitesse, le volant et le pommeau de levier de vitesse en cuir, les jantes de 17 pouces en alliage, la radio CD-MP3, les capteurs de pluie et de lumière, etc. De son côté, le Scirocco (Sportline) joue la carte de l’exclusivité, puisque pour une version TSI 200 ch, il faudra compter au minimum 27 700€. L’équipement est tout aussi riche que la française avec la climatisation semi-automatique, les jantes alliage de 17 pouces, le volant en cuir, radio CD/MP3, mais les capteurs de pluie, etc.