Si l’Audi R18 n°2 de Kristensen-McNish-Capello s’est donc imposée, la joie d’Audi a été complétée par le doublé décroché par la n°3 de Bernhard-Dumas-Duval. Le podium a été complété par une LMP2, la HPD ARX-03b du Starworks Motorsport pilotée par Potolicchio-Dalziel-Sarrazin. Le Français n’est d’ailleurs pas pour rien dans ce magnifique résultat. Mais la 3ème LMP1 à l’arrivée constitue une mini surprise puisqu’il s’agit de la Pescarolo ! L’ancienne Pescarolo aura devancé les HPD LMP1 et Lola-Toyota du Rebellion Racing.



En LMP2, le podium a été complété par la Morgan du OAK Racing et l’Oreca-Nissan du Pecom Racing. En GTE Pro, la victoire se sera jouée dans le dernier tour. Finalement, c’est la BMW de Hand/Müller/Summerton qui s’est imposée, sauf que l’auto ne court qu’en ALMS… En GTE Am, Porsche tire son épingle du jeu grâce à au trio Roda/Ruberti/Ried, devant les Corvette du Larbre Compétition. En GTC, Alex Job Racing impose sa Porsche 911 GT3 Cup grâce à l'équipage Sweedler/Bell/von Moltke. Enfin, en LMPC, la victoire est revenue au Core Autosport grâce à Frisselle/Viso/Popow.



En WEC, les podiums sont donc les suivants :

- LMP1 : Audi Sport Team Joest, Audi Sport Team Joest, Pescarolo Team

- LMP2 : Starworks Motorsport, OAK Racing, Pecom Racing

- GTE-Pro : AF Corse, Felbermayr-Proton, Aston Martin Racing

- GTE-Am : Proton Competition, Larbre Compétition, Larbre Compétition