Auréolée de neuf titre mondiaux, l'équipe de Frank Williams compte parmi les plus prestigieuses de l'histoire de la Formule 1. A la vue de ses débuts plus que chaotiques, il était pourtant bien difficile de prédire une telle réussite. Il y a trente ans, Williams courait surtout plus vite que ses créanciers et devait sans cesse louer ses F1 pour survivre jusqu'au prochain Grand Prix...

Peu fortuné et lucide sur ses dons de pilote, Frank Williams décide se consacrer uniquement à son négoce de pièces pour monoplace à partir de 1967. Ravitaillant les concurrents de circuits en circuits, il peut ainsi continuer à assouvir sa passion pour la course en alignant une F2 pour son ami Piers Courage. En 1969, l'escalade se poursuit en F1 avec une Brabham et pour ses débuts, la jeune équipe rafle deux secondes places à Monaco et aux Etats Unis. L'année suivante, Williams signe un accord avec De Tomaso, mais la voiture ne sera jamais compétitive et pire, Courage, se tue à Zandvoort lors du GP de Hollande. En 1971, soutenu par Motul, Williams achète une March 711 pour Henri Pescarolo, mais faute d'un budget suffisant les résultats sont plus que décevants. En fin de saison, Williams décroche le soutien de Politoys, la fabricant italien de modèles réduits et, en plus d'une indispensable bouffée d'oxygène, cette alliance va lui ouvrir de nouveaux horizons en le rangeant parmi les constructeurs. Les premières monoplaces ne seront qu'un simple tremplin vers un programme plus ambitieux en 1973.

Marlboro finance la réalisation d'une nouvelle F1 qui va porter le nom du constructeur italien de voitures GT Iso Rivolta, alors en pleine croissance. La saison 73 est des plus décevantes pour les deux partenaires et Iso Rivolta, qui a eu les yeux plus gros que le ventre en inaugurant une usine ultra moderne, finit par se désengager avant de faire faillite. En dépit de ce contexte peu favorable, Marlboro renouvelle son soutien financier et l'aventure se poursuit. L'arrivée d'Arturo Merzario conjuguée à des modifications apportées par Gianpaolo Dallara aux monoplaces semble porter ses fruits au début de la saison 1974. Ce ne sera qu'un feu de paille et l'équipe survit en pratiquant la location au coup par coup... Une instabilité technique, humaine et logistique qui entraîne Williams vers les abysses. En 1975, Marlboro se retire et malgré un budget à peine supérieur à celui d'une équipe de Formule 3, l'équipe Williams ne sombre pas et s'offre même un ultime sursaut d'orgueil en accrochant une belle 2e place au GP d'Allemagne. A la fin de l'année, l'équipe semble sauvée par la générosité de Walter Wolf qui rachète tout le matériel de l'écurie Hesketh. La saison fut un nouveau calvaire et Williams repart une nouvelle fois de zéro en 1977 avant de recevoir le soutien de Saudia Airlines et connaître enfin le succès avec Alan Jones en 1979. La grande période de l'équipe Williams allait commencer...

Forum :

  • [Envie de confronter vos idées sur la présence de Williams en F1 ? Rejoignez notre Forum
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/recherche.htm?recherche=williams&critere=chaque&membre=&forum=3&nbreponses=50&type=sujet&tri=forum&mode=resultats&submit=Valider]

Lire aussi :