Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Accident : encore un homme en roller sur l'A64 mais cette fois hélas…

Accident : encore un homme en roller sur l'A64 mais cette fois hélas…

Il s’était déjà fait remarquer le 27 mars dernier et il a remis ça le week-end passé. Mais l’issue a cette fois été fatale. Il s’agit de l’individu qui s’était mis en tête d’arpenter l’autoroute A64 en étant équipé de rollers. Il ne recommencera plus puisqu’il est passé de vie à trépas en prenant la bretelle d'entrée du grand ruban ainsi équipé. On en sait à présent un peu plus sur lui.

Ce qui pouvait faire rire fait maintenant pleurer. L’original obstiné à vouloir prendre l’autoroute A64 en rollers à hauteur de Briscous au Pays basque ne fera plus parler de lui. Cet homme de 30 ans a été retrouvé mort dans la nuit de samedi à dimanche sur l’axe, avec les rollers à ses pieds.

Une macabre découverte effectuée à 04 h 30 selon le journal Sud Ouest. Les secours ont été alertés par un automobiliste qui venait de rouler sur un corps allongé sur la chaussée. À leur arrivée les secours ont trouvé la victime en arrêt cardiaque.

Il s’agit de la même personne qui avait déjà été arrêtée et verbalisé le 27 mars dernier, alors qu'il entrait, à rollers sur la bande d'arrêt d'urgence de cette même A64, à Bayonne, en direction de Briscous. Selon les premiers témoignages, il avait l'habitude de se déplacer rollers aux pieds, car son permis de conduire avait été suspendu.

L'homme vivait dans un camping-car, était originaire de Talence dans la Gironde. Il était au Pays basque pour raisons professionnelles : il travaillait sur le chantier de l'A64. Les enquêteurs s’attachent à présent à clarifier l’emploi du temps de la victime. Aucune piste n’est privilégiée. Les résultats d'analyses toxicologiques pour savoir si la victime était sous l'emprise d'alcool et/ou de stupéfiants seront connus au courant de cette semaine.

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Perso ça me fait quand même marrer. Quand on cherche les emmerdes on les trouve en général. Ce n'est pas un accident, ni une fatalité, juste un tocard qui voulait se suicider avec du style.

Par

accident de travail...

hé oui... sans permis... et travaillant sur l'autoroute...

bon il aurait pu etre à vélo... ou en cyclomoteur...

Par

Si il avait suivi les conseils de notre spécialiste automobile du site , le recordman de la traversée à pinces de paris , il aurait su qu'il faut un futal jaune pour ce genre d'exploit ..

Par

Mais bon , triste pour ce gars , perdre la vie sur le chemin du boulot .. Et si ça se trouve il avait perdu le permis uniquement pour des petites infractions accumulées , genre 1 point puis 2 points puis 1 point .. merci l'état et la répression à outrance ! Votez bleu ..

Par

il aurait pu même avoir une veste jaune que sa connerie n'aurait pas disparu ...

encore un "non événement" ...

Par

le chemin du boulot ??? depuis quand prendre l'autoroute en roller c'est le chemin du boulot ?? un cheminot qui n'a plus de permis ne va pas se rendre a sa gare en velorail sur une lgv que je sache...

et si le mec a perdu 12 points en une année a cause de petites fautes, idem, c'est que c'était une brêle au volant (j'imagine le niveau déjà qu'il comprend pas que les roller sur une branche d'accès autoroutière c'est dangereux..), je maintiens que pour se faire gauler le permis il faut quand même y aller (ça m'est arrivé et ce n'étais pas a coup de +2 kmh).

Il s'agirait d'arrêter de déresponsabiliser les gens non stop.

Par

On peut imaginer que cette personne allait travailler sur le chantier de l'A64 la nuit et sans permis. Un petit coup d'oeil sur le réseau de transport de Bayonne montre qu'il n'y a aucune possibilité de ce côté là. Covoiturage la nuit? Pas possible

Reste le vélo et la marche à pied... ou les rollers.

J'imagine que pour accéder à un chantier sur l'autoroute, il ne doit pas y avoir des tonnes d'accès excepté la voiture sur la même autoroute... ou des petites routes de campagnes. Dans les deux cas, rollers ou vélos, c'est moyen...

Personnellement je trouve que c'est quand même cruel de se retrouver à construire une autoroute pour les autres quand on n'a plus de permis soi-même.

C'est peut-être un tocard, peut-être qu'il y avaient d'autres solutions mais il a fait un choix, c'est triste...

Par

En dehors du système malgré les avertissements et prise de risque inconsidérée, en général à ce stade il y a d'autres problèmes....Triste.

Par

je suis pas triste pour lui mais pour sa famille :(

Par

En réponse à ape-happy

On peut imaginer que cette personne allait travailler sur le chantier de l'A64 la nuit et sans permis. Un petit coup d'oeil sur le réseau de transport de Bayonne montre qu'il n'y a aucune possibilité de ce côté là. Covoiturage la nuit? Pas possible

Reste le vélo et la marche à pied... ou les rollers.

J'imagine que pour accéder à un chantier sur l'autoroute, il ne doit pas y avoir des tonnes d'accès excepté la voiture sur la même autoroute... ou des petites routes de campagnes. Dans les deux cas, rollers ou vélos, c'est moyen...

Personnellement je trouve que c'est quand même cruel de se retrouver à construire une autoroute pour les autres quand on n'a plus de permis soi-même.

C'est peut-être un tocard, peut-être qu'il y avaient d'autres solutions mais il a fait un choix, c'est triste...

quand on a besoin de son permis pour bosser on fait en sorte de le garder. Et pourtant je ne suis pas un partisan de la répression routière a outrance. En tt cas il y a toujours un autre moyen que de faire du roller sur l'autoroute.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire