Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Accidents : le bilan est lourd en Ile-de-France

Dans Moto / Pratique

Accidents : le bilan est lourd en Ile-de-France

Le milieu du deux-roues augmente sensiblement depuis des années. Surtout dans l'Ile de France où l'utilisation des scooters et divers 125 cm3 devient un moyen de locomotion plus que pratique. Plus rapide, moins cher qu'une voiture et surtout ne pas être dépendant des transports en commun. Mais surtout que c'est accessible sans aucune formation, juste 2 ans de permis auto suffisent.


Et malgré la sévérité du gouvernement qui augmente, les morts n'ont pas diminué dans la région par rapport en 2008, c'est même l'inverse. Au cours des 6 premiers mois, c'est 11 personnes qui ont trouvé la mort et 2255 blessés rien que dans la capitale. Alors que l'année dernière, sur la totalité de l'année les chiffres étaient de 15 morts et 5215 blessés (494 graves). Pour toute l'Ile-de-France, c'est 136 morts recensés pour 2008.


Pour Emmanuel Renard directeur du service éducation et formation de l'association prévention routière, l'augmentation du parc deux-roues n'est pas la seule explication à cette augmentation. L'Ile-de-France totalise à elle seule 1 tiers des blessés dû aux deux-roues (10 632 sur les 31 305) et 136 tués sur 1086 pour la France. Le directeur précise (à juste titre que même) qu'à très faible allure, les dégâts en deux-roues peuvent être catastrophiques. Avoir un équipement digne de ce nom est indispensable (casque, gants, pantalon, bottes,…)


La triste palme revient à la Seine et Marne avec 32 morts. Dans ce milieu rural où les gens roulent plus vite, les conséquences d'un accident sont évidement plus graves. Vient à la suite les Hauts-de-Seine avec une vingtaine de morts et 1422 blessés, le Val-de-Marne avec 1148 puis la Seine-Saint-Denis avec 1100 blessés.


L'association pour la Prévention Routière pointe (pour une fois je dirais presque) le manque de formation adaptée pour le deux-roues. Emmanuel Renard précise : "Les problèmes de comportement sont très peu abordés, au profit de la technique, alors que chez les jeunes conducteurs, c'est une priorité". Sans bien évidement parler de l'alcool et des vitesses inadaptées.


C'est d'ailleurs dans cet objectif que la campagne « Mortel Scooter » a fait son apparition mardi dernier en ciblant les jeunes. Pour 2008, c'est 5137 accidents qui ont eu lieu avec des ados de 14 à 17 ans et 72 ont perdus la vie.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

C'est sur que c'est bon pour l'economie de laisser "libre" plus ou moins l'utilisation de 125cc,a l'heure ou les permis sont trés couteux en plus,mais voila c'est a double tranchant le nombre grandissant d'immat a forcement une incidence sur le nb de bléssé ou de mort c'est proportionnel.Maintenant que le gouvernement a ouvert le robinet en grand difficille de faire machine arriere et de durcir la legislation en rendant obligatoire le passage du permis pour cette cylindrée,mais ils ont la parade ils augmenterons encore le nb de radar chiffre a l'appui comme justification,mais le pb restera le meme conduire un 2 roues ne s'improvise pas,limitation ou pas meme une chute a basse vitesse en costard avec un casque jet peut devenir trés grave...

Par Anonyme

Attention à ne pas confondre la Prévention Routière, association d'automobilistes, et la Sécurité Routière, organisme d'état qui sert à justifier l'installation de toujours plus de systèmes répréssifs au détriment de la prévention et de la formation...:bah:

Par Anonyme

ouais, en même temps, la seule annonce de l'arrivée des radars automatiques à fait baisser la mortalité un an avant qu'on les installe, j'ai vu tous mes amis chauffards serrer les fesses comme jamais  ... comme quoi la repression ça marche !

Par Anonyme

bah non justement Totoro,ce n'est pas la repression qui a marché,mais la communication. La repression,c'est ce qu'on vit actuellement,et quel fiasco!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire