Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Actualité - Economie: Ducati entre chez VAG et après ?

Dans Moto / Pratique

Actualité - Economie: Ducati entre chez VAG et après ?

C'est donc fait ! La marque phare du groupe VAG, Audi, qui a produit 1 302 659 voitures en 2011, qui revendique un chiffre d'affaire sur le même exercice de 44,1 milliards d'euros, dont 5,3 milliards d'euros de profit et qui emploie 64 000 employés dans un monde globalisé grâce à des sites de production allant de la Hongrie à la Chine en passant par l'Inde, avant de s'ancrer au Mexique, vient de s'offrir un blason fleuron de l'industrie moto, Ducati. Qui, en taille ne peut rivaliser avec son nouveau taulier: un peu plus de 42 000 machines écoulées, un chiffre d'affaire aux alentours de 440 millions d'euros, mais avec aussi des profits, estimés l'an passé à 51 millions. 1 135 personnes servent sa cause sur le globe, y compris en Thaïlande depuis l'an passé.


Voilà pour les volumes. Côté esprit, on est dans le « premium » dans les deux camps, ce qui signifie qualité, technologie, position statutaire assurée pour le propriétaire et marge bénéficiaire revendiquée pour l'usine. De quoi s'entendre, assurément, surtout que les Allemands n'arrivent pas à Bologne en ignorant tout de l'Italie. Lamborghini et Giugiaro sont déjà des sujets du Seigneur des anneaux et ils ne s'en plaignent guère. Enfin, Ingolstadt aime les défis en compétition. De la Quattro en rallye aux prototypes d'Endurance, tout montre que la culture sportive n'est pas niée, un chromosome commun avec Borgo Panigale.


Pour autant, il y aura des dossiers déjà brûlants à traiter. Le Superbike fait le palmarès de la marque et a donc a priori gagné sa légitimité. Pour le Moto GP, ça semble plus compliqué tandis que les négociations sur le règlement 2013 n'enthousiasment guère des rouges qui ne retrouvent pas encore cette année le chemin des podiums. Ceci alors qu'ils se sont adaptés à un Valentino Rossi qui a déjà écorné le blason à l'issue du premier Grand Prix de la saison. Or, attention, en automobile, on a beau être un grand homme, lorsque l'on sert une grande maison, on ravale ses déceptions sous peine de connaître de cruelles désillusions.


Enfin, quid des cadres dirigeants actuels ? Dès à présent, la communication sur cette nouvelle donne est pilotée par Audi. En Italie, il se dit déjà que les jours de Gabriele Del Torchio sont comptés. Ce serait un certain Luca De Meo qui se trouverait mis sur orbite pour prendre le poste. L'homme est actuellement le directeur marketing de VAG. Avant cela, il a officié chez Fiat où il n'a pas été pour rien dans le support de cette marque à Yamaha en Moto GP. A suivre !


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Et donc exit la Diavel AMG, et bonjour la Diavel RS?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire