Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Actualité - Economie: Le marché de la 125 connait déjà le goût de la fin du monde

Dans Moto / Pratique

Actualité - Economie: Le marché de la 125 connait déjà le goût de la fin du monde

Il n'y a pourtant pas si longtemps, le marché de la moto dans sa généralité se félicitait de porter en son sein, une catégorie 125 qui lui permettait d'agrandir ostensiblement son espace et son volume. En 2008, soit il y a une olympiade seulement, ce sont 119.940 de ces engins qui étaient écoulés dans l'hexagone. Mais, depuis, c'est la descente aux enfers. Au point que de ce côté-ci de la moto, la fin du monde est arrivé, bien avant celui que les Incas nous auraient prédit pour le 21 décembre prochain.


Jugez-en. A la fin de ce mois de décembre, ce sont tout juste 68 000 scooters et motos de cette cylindrée qui auront été immatriculés. Une valeur à comparer avec celle précitée. Et le bon élève d'hier est devenu le boulet d'aujourd'hui pour un même marché du deux roues motorisé qui se réduit comme peau de chagrin. Le mois de novembre, au passage, a enregistré une nouvelle contraction de 5,8%, tandis qu'à elle seule, cette catégorie avoue une désaffection de 15,8%.


Et encore. Il y a quelques bouées qui maintiennent tant bien que mal le navire à flot. Ainsi KTM qui semble évoluer sur une autre planète avec une Duke qui a augmenté de 53,2% ses ventes avec 144 unités ou Peugeot qui se félicite d'une embellie très factuelle due à la livraison de ses scooters à l'enseigne La Poste.


Mais à part ces noms là, le mois de Novembre aura été une morne plaine pour les constructeurs : -42,2% pour Daelim, -34,4% pour Suzuki, -23,8% pour Honda, -19,9% pour Piaggio, -19,6% pour Yamaha. MBK sauve l'honneur avec son 1,1% de croissance, ce qui représente seulement un engin de plus vendu par rapport au mois dernier. Soit 88 au lieu de 87. Une Berezina attribuée, en grande partie, à la formation obligatoire de 7 heures mise en place.


Mots clés :

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

c est malheureusement Normal , les 125 sont trs chères en rapport aux grosses cylindrées et elles ne dépassent les 80 kms :h

Par Anonyme

 C'est évident car les 125 ne sont pas sur un marché de passioné, c'est de l'utilitaire  uniquement, le renouvelement du parc 125 est plus lent.

Par Anonyme

Eh bien quelle image des 125 messieurs vous êtes proprement ridicules ..

Par Anonyme

personne ne veut en parler mais c est pourtant bien clair ! : :colere: pour rouler comme une 125 d avant ( 2 tps ) il faut maintenant une 250 4tps , mais le permis n est pas le même :voyons: faut rapidement que les politiques adaptent tout ça , au minimum pour les "anciens " titulaires du A1 qui doivent super frustrer :ohill:

Par Anonyme

IL FAUDRAIT UNE EXTENTION DU PERMIS A1(voiture) POUR TOUS CEUX QUI ONT PLUSIEURS ANNEES D'EXPERIENCE.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire