Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Actualité – Insolite: Le hic quand on est femme sikh c'est qu'on n'a pas de bol

Dans Moto / Pratique

Actualité – Insolite: Le hic quand on est femme sikh c'est qu'on n'a pas de bol

L'Inde est la nouvelle terre promise pour des constructeurs motos qui se bousculent pour s'ancrer sur un marché en plein devenir. Pour autant, le mouvement serait bien inspiré de ne pas mettre la charrue avant les boeufs sacrés en s'imprégnant de cette statistique qui finira par faire jaser: près de 134.000 personnes ont été tuées dans des accidents de la route en Inde en 2010, soit près de 370 par jour. Ce qui fait de ce pays l'un des plus accidentogènes au monde.


Pour ce qui est de la moto, une loi fédérale de 1988 oblige au port du casque. Une mesure de bon sens qui s'est néanmoins heurté aux particularismes religieux on ne peut plus clivant dans cette société multiculturelle. Ainsi, un Sikh n'a droit à d'autre couvre-chef qu'un turban. Tout autre accessoire est proscrit, si bien que cette communauté a été exemptée de la mesure. Mais le gouvernement de l'Etat de New Delhi a ensuite décidé qu'il était impossible de distinguer une femme sikh, qui ne porte que rarement le turban d'une non-sikh et elle a rendu le port du casque optionnel pour toutes les femmes.


Une situation qui a sensibilisé les autorités médicales du pays: "On nous amène tous les jours des personnes souffrant d'un grave traumatisme crânien, en particulier des femmes et des enfants", rapporte un médecin de l'hôpital public AIIMS, Sanjeev Bhoi à l'AFP. "Les femmes doivent mettre un casque, non seulement pour elles-mêmes mais aussi pour leurs familles."


Pour faire évoluer la situation, la police et des figures du milieu médical ont déposé une requête auprès de la Haute cour de Delhi. Et le mois dernier, le gouvernement de New Delhi a durci la législation en matière de sécurité routière, en augmentant notamment le montant des amendes pour les motocylistes portant des casques non homologués... tout en laissant la situation des femmes sikh en l'état.


Paramjit Singh Sarna, président d'une importante organisation sikh à Delhi, assure que sa communauté s'opposera catégoriquement à tout changement législatif. "Nous considérons qu'un casque est comme une casquette ou un chapeau, ce qui nous est interdit par notre religion", argumente-t-il, tout en assurant qu'au cas où une femme sikh, au motif de la sécurité, voudrait porter un casque, il n'y aurait "pas d'objection" mais qu'un feu vert général entraînerait un tollé.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Voila la solution aux problemes ideologiques et religieux dans le monde de la moto: http://peraves.wordpress.com/

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire