Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Actualité - Préfecture: Un "front uni" contre la moto dans le Bas Rhin !

Dans Moto / Pratique

Actualité - Préfecture: Un "front uni" contre la moto dans le Bas Rhin !

Voilà une nouvelle qui en dit long sur la perception qu'ont de la moto, et par voie de conséquence, des motards, certains de nos dirigeants. Et pas des moindres puisque l'on a ici à faire à rien de moins qu'un Préfet. Un homme a priori à l'éducation aussi irréprochable qu'étendue, du moins faut-il l'espérer sinon, avec sa position de plus haut représentant de l'Etat sur un territoire, ce ne serait rien de moins qu'un satrape.


Mais revenons en au fait. M. le Préfet du Bas-Rhin semble avoir perdu la tête ou ne pas avoir de cœur. Plus sûrement, il a décidé d'avoir la main lourde sur les motards puisqu'il lui a germé l'idée d'interdire, le week-end, la circulation des motos dans les cols vosgiens. A l'exception, les connaisseurs apprécieront, des cols de Sainte-Marie-aux-Mines, du Bonhomme et de Bussang.


Vous avez bien lu. On avait des Préfets refusant toute organisation de compétitions sportives sur la terre. On en a, maintenant, qui nous dénient le droit de circuler sur la voie publique bitumée. Pas mal ! Après le mariage pour tous une manif sur le sujet de la route pour tous ? Et le Préfet a de la suite dans les idées : Alain Perret a ainsi exprimé le souhait d'étendre cette mesure au département du Bas-Rhin pour avoir, je cite, « front uni ». En voilà un qui semble aimer la baston.


« Malgré cette interdiction les week-ends, il sera toujours possible de traverser les Vosges » assure le responsable qui s'appuie sur des convictions alimentées par une vision stigmatisante de la sécurité routière et clivante de l'écologie. Celles-ci se matérialiseront bientôt car cette mesure prise « à titre expérimental » devrait être appliquée « dès cette année ». Et « les services de l'État et ceux du Département effectuent « des ajustements juridiques » pour « bétonner » l'arrêté qui devra faire l'objet d'une délibération de la collectivité territoriale, selon la source. Car Charles Buttner, le président du conseil général du Haut-Rhin est fan de l'idée. Vous avez dit motophobie ?


Mise à jour: La réaction de la FFM:


S'il fallait une caricature pour démontrer les capacités de motophobie et de discrimination


dont sont capables certains représentants de l'Etat et certains élus vis-à-vis des motocyclistes,


en voici un bel exemple.


En effet, le Préfet du Haut-Rhin et le Président du Conseil Général du Haut-Rhin envisagent


d'interdire la circulation des motos le week-end dans la majorité des cols vosgiens !


La Fédération Française de Motocyclisme (FFM), la Fédération Française des Motards en


Colère (FFMC) et le Collectif de Défense des Loisirs Verts (CODEVER) rappellent, puisque cela


semble nécessaire, que depuis sa décision du 12 juillet 1979, le Conseil Constitutionnel a


consacré que la liberté d'aller et de venir est un droit fondamental de valeur constitutionnelle,


protégé par les articles 2 et 4 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.


Par conséquent, les mesures de police administrative susceptibles d'affecter l'exercice des


libertés constitutionnellement garanties, doivent être justifiées par l'impérieuse nécessité de


sauvegarder l'ordre public et proportionnées à cet objectif.


Or à l'évidence, tel n'est pas le cas de ce projet, car en voulant interdire la circulation aux seuls


motocyclistes, ils contreviennent gravement à cette liberté fondamentale.


Aussi, la FFM, la FFMC et le CODEVER s'opposent formellement à ce projet et n'hésiteront pas,


le cas échéant, à défendre les droits des motocyclistes devant les juridictions compétentes.


Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

" Front " ???? le langage guerrier est vraiment à la mode chez nos gouvernants et dans ce cas les fayots sont toujours en première ligne !!!!!!!

Par Anonyme

mais sur quelle justification? une interdiction de circuler doit etre motivée. quel est le motif exactement? Ce ne sera qu'une mesure liberticide, anti-constitutionelle, arbitraire, ... j'en passe et des meilleures. J'ose esperer que des armees d'avocats motards se rueront sur les tribunaux pour denoncer et combattre cette infamie. La connerie humaine est vraiment sans limites dans ce pays...

Par Anonyme

C'est tout simplement HONTEUX!!!! Toutes ces personnes au sommet de l'état pronant la démocratie et la liberté sont les premiers à baffouer ces valeurs! Ces mêmes personnes qui mettent d'habitude en avant la libre circulation en Europe et en vantent largement les mérites sabotent elles même ce qui a été construit pendant des années. Alors Messieurs les politiques que reste-t-il en France des fondements de notre démocratie?? LIBERTE EGALITE FRATERNITE Je me le demande...mais ne croyez pas que nous nous laisserons dépouiller de nos droits sans mots dire...

Par Anonyme

C'est une provocation !! et si ce n'est pas intentionnel c'est grave, car on n'a peine à imaginer la pauvreté d'esprit de cet homme qui a en charge la gestion d'un territoire. Affligeant !! Ce type de décision rappelle les pires heures de notre histoire, ou l'on réglait le sort des minorités à grand coup de préjugés. Ici il est question de loisirs mais tout de même c'est révoltant.

Par Anonyme

 Son cerveau doit être pris par la graisse qui envahie son corps déformé par l'obésité.

Par Anonyme

Les pouvoirs publics n'ont jamais aimé la moto car elle est fabriquée à l'étranger : un achat c'est donc de l'argent français qui part à l'étranger au lieu de profiter au pays (néanmoins la tva revient quand même au budget de l'état). Et surtout, cet argent qui part à l'étranger ne profite pas à l'industrie automobile française ! Aujourd'hui, il y a beaucoup moins de voitures fabriquées en France, et chaque jour un peu moins. On peut donc espérer que cette attitude motophobe va changer dans un avenir plus ou moins proche... D'un autre côté, on pousse les gens à se chauffer au gaz car c'est un peu moins cher que l'électricité ; or le gaz est importé de l'étranger alors que l'électricité est essentiellement produite dans nos centrales nucléaires. C'est pour ça qu'on les a construites : pour que tout l'argent dépensé en pétrole étranger soit dépensé en électricité française et aujourd'hui on a l'attitude inverse : tout ce gaz, c'est de l'argent qui part à l'étranger, comme le pétrole dans les années 70. De toute façon, on s'éclate bien plus sur circuit.

Par Anonyme

 RAaaaaaaaaaaaaaaaahhhh !!! Du coup je vais être obligé d'acheter une Subaru ????

Par Anonyme

mais sur quelle justification? une interdiction de circuler doit etre motivée. quel est le motif exactement? Ce ne sera qu'une mesure liberticide, anti-constitutionelle, arbitraire, ... j'en passe et des meilleures. J'ose esperer que des armees d'avocats motards se rueront sur les tribunaux pour denoncer et combattre cette infamie. La connerie humaine est vraiment sans limites dans ce pays...

Par Anonyme

action coup de poing de la FFMC : bloque les acces aux cols à tous les vehicules avec des sittings "on attend que ça ouvre" et vive la liberté!

Par Anonyme

Votre référence au "droit de circuler pour tous" ne tient pas du fait de restrictions déjà en place à ce jour au niveau des poids lourds... Pour le reste, je n'ai pas d'avis

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire