Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Alain Roger - Aprilia France: "La politique sportive actuelle est mauvaise"

Dans Moto / Sport

Alain Roger - Aprilia France: "La politique sportive actuelle est mauvaise"

Ce n'est pas tant qu'il veuille réagir après une conférence de presse de la FFM où d'ailleurs il nous a déclaré ne pas y avoir été convié. Néanmoins, il y a été cité, et d'une manière telle qu'il est apparu comme une personne un tantinet vénale. Une conjoncture sur laquelle l'intéressé ne préfère pas s'étendre pour mieux distiller sa vision globale des choses en ce qui concerne la politique sportive de la fédération. Et c'est d'Alain Roger, d'Aprilia France, qu'il s'agît.


« Je suis en désaccord avec la politique sportive menée en France pour la moto » nous annonce sans ambages Alain Roger. « Il n'y aucune filière qui est mise en place et, pire, les bonnes volontés sont découragées. Je ne parle pas seulement de mon cas. Pendant neuf ans, je n'ai jamais rien reçu lorsque l'Aprilia Cup existait. Et qui a révélé notamment Sylvain Guintoli. »


« Je veux aussi parler de Karim Djaouk qui a une structure et un programme sérieux qui n'a pas été reconnu à sa juste valeur, je veux parler de Polini qui fait un travail formidable pour les plus jeunes qui n'a pas l'aval fédéral. La France ne fait pas comme ses voisins européens qui, eux, savent semer pour récolter. Il arrivera que la France ne se remette pas de cette exception. »


Alain Roger - Aprilia France: "La politique sportive actuelle est mauvaise"


« Mike Di Meglio s'est épanoui une fois qu'il a trouvé refuge dans une équipe internationale. C'est l'arbre qui cache la forêt. Que deviennent aujourd'hui Masbou et Cluzel ? Randy De Puniet s'est débrouillé par lui même pour arriver en Moto GP. Et qui voit-on poindre pour prendre la relève demain ? Personne ! Les faits sont là. La politique actuelle est mauvaise


Voilà un avis tranché. Par ailleurs, Alain Roger s'est fait l'écho des propos tenus par Mike Di Meglio lors de cette fameuse conférence de presse: il roulera bien en 250 sur une Aprilia LE comme équipier de Bautista au sein du team Aspar. Le contrat sera signé la semaine prochaine, tout comme sera effectué le premier roulage.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Salut, Mais non mon cher Alain : tout va bien ! Championnat de France Open, Superbike, Superproduction, Supersport : quelle que soit son appelation : des motos ultra puissantes dérivées de la série : donc facile pour le spectateur de s'identifier au pilote qu'il voit passer : il a la "même" que lui... Des prix d'entrée qui restent raisonnables, et pourtant y a plus de monde dans les stands et sur la piste que dans les tribunes. Et on me dit que ce n'est pas le problème de la FFM : continuons donc comme ça : on est sur la bonne voie.

Par Anonyme

elle n est pas totalement mauvaise , loin de là ; peut etre pourrait elle s améliorer en donnant une meilleure image , moins restrictive de la moto dans notre pays auprés du " grand pubic "en allant vers un sport- passion ; beaucoup plus montrer la beauté de ce sport sur les circuits et  du coup améliorer le respect mutuel auto-moto sur la route . Voila peut etre une "piste" pour trouver des invetisseurs Français à des pilotes comme Mike Di Mégio ou encore Sylvain Guintoli voire Jules Cluzel , Alexis Masbou et autres...

Par Anonyme

Tout à fait d'accord avec Mr Roger. "La politique sportive française" ne flatte que l'ego démesuré de ceux qui la conduise. Les pilotes ne servent que de faire valoir à la FFM qui  batit sa publicité du moment sur l'un ou l'autre au gré du vent! Pour exemple :Louis Rossi après avoir été le fer de lance de la filière vitesse pour alimenter la clientèle du challenge de l'avenir, a été viré parce que la FFM, ayant décidé de supprimer le team 125 GP, avait besoin de la place pour épurer le contrat qui la liait au vainqueur du même Challenge de l'Avenir 2008. Personne n'a rien vu : c'est dommage!  Il y avait de quoi écrire... et réfléchir... Mike Di Meglio champion, les dirigeants s'imaginent non seulement que c'est grâce à eux mais, sombre erreur, ne plus avoir besoin d'autres pilotes. C'est effectivement l'arbre.

Par Anonyme

D'ou vient Mike? Ufolep à 11 ans (comme quoi la FFM ne fait pas son boulot dans les ligues), ensuite Coupe Conti (formule  privée), ensuite Challenge de l'Avenir, initiative de feu la dissidente commission 50 de la FFM, non soutenue par la FFM qui avait déjà sa filière mixte 250/125 (à l'époque cette commission avait même du aller chercher de l'argent au comité National contre le Tabac en l'absence d'aide de la direction des EDF!). Sa seule étape officielle à la FFM, c'est le team GP, l'année cata de Mike. Et puis, le Stiker FFM sur Mike, cherchez le en début de saison. Rien nada. La FFM est venue, comme d'hab,  au secours de la victoire! Récupération, manipulation, improvisation....No comment. Tout va bien. Et après çà, ils vous diront qu'ils ont toujours cru en lui.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire