Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Alcool au volant : l’éthylotest anti-démarrage va être démocratisé

Dans Pratique / Sécurité

Alcool au volant : l’éthylotest anti-démarrage va être démocratisé

Les conducteurs qui ont vu leur permis annulé ou suspendu pour cause d'alcoolémie vont pouvoir le récupérer sous certaines conditions, dont l'installation d'un dispositif empêchant la voiture de démarrer s'ils ont trop bu.

Lentement mais sûrement, les mesures issues des décisions du Comité interministériel de la sécurité routière d'octobre 2015 sont instaurées. La semaine dernière, deux d'entre elles sont entrées en vigueur : le port obligatoire des gants sur les deux-roues motorisés et la mise en fourrière des véhicules contrôlés en grand excès de vitesse.

Aujourd'hui, il est question d'alcool au volant, et plus précisément des cas de récidive. « Enfin » diront ceux qui pensent que l'État concentre surtout ses efforts à l'implantation de radars automatiques. Pour l'instant, les personnes qui souhaitent récupérer leur permis suspendu ou annulé pour cause d'alcoolémie doivent obtenir un avis favorable de la commission médicale de la préfecture où a eu lieu l'infraction ou celle du lieu de résidence.

À partir du 1er décembre, dans les départements de la Drôme, du Nord et de la Marne, les médecins agréés de la commission médicale de la préfecture pourront donner un feu vert au préfet pour la restitution du permis sous deux conditions. La première est l'acceptation par l'automobiliste d'un suivi médico-psychologique dans un établissement spécialisé en addictologie.

À la charge du conducteur

La seconde est plus marquante : l'installation d'un éthylotest anti-démarrage dans le véhicule (EAD). Les conducteurs devront donc souffler avant de mettre le contact. Si le taux d'alcool dépasse la limite autorisée, la voiture ne démarrera pas.

Il est important de souligner que le contrevenant devra être volontaire et fera monter le dispositif à ses frais. La facture est actuellement salée, avoisinant 1 500 €. Mais le coût devrait baisser avec la démocratisation du système. Pour ceux qui accepteront les conditions, le préfet délivrera un permis spécial où il sera mentionné EAD. La présence de l'éthylomètre sera donc obligatoire lors des contrôles policiers.

Cette mesure sera testée en vue d'une extension à l'ensemble du pays le 1er janvier 2019.

Mots clés :

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Toujours la même hypocrisie, repérer l'alcool dans l'air expiré pour empêcher le démarrage du véhicule.

C'est bien l'alcool qui tue le plus au volant?

Non la vitesse?

C'est bien ce système mais c'est incomplet:

Ce serait pourtant simple d'obliger les communes à entretenir les routes...

Brider les véhicules à 130km/h en Fr ...

Un test dans les bagnoles pour repérer:

Si on est énervé ou moitié endormi...

Si on a mis nos lunettes ou lentilles...

Si on est sous traitement médicamenteux...

Si bobone est d'humeur à nous les briser, ce qui nous rendrait moins performant au volant...

Tout ceci est possible mais on ne le fait pas pour nous encore nous prendre du blé.

Je n'ai bien évidemment pas envie de tout ça.

Par

En réponse à parlons-en

Toujours la même hypocrisie, repérer l'alcool dans l'air expiré pour empêcher le démarrage du véhicule.

C'est bien l'alcool qui tue le plus au volant?

Non la vitesse?

C'est bien ce système mais c'est incomplet:

Ce serait pourtant simple d'obliger les communes à entretenir les routes...

Brider les véhicules à 130km/h en Fr ...

Un test dans les bagnoles pour repérer:

Si on est énervé ou moitié endormi...

Si on a mis nos lunettes ou lentilles...

Si on est sous traitement médicamenteux...

Si bobone est d'humeur à nous les briser, ce qui nous rendrait moins performant au volant...

Tout ceci est possible mais on ne le fait pas pour nous encore nous prendre du blé.

Je n'ai bien évidemment pas envie de tout ça.

La prose et le style inimitable de notre gignac haut-garonnais semble t'inspirer Vlad'.

Pense simplement à remplacer les 0 par des O et ce sera parfait. :bien:

Par

je fouterai pas ca dans une voiture de collection.....

Par

En réponse à jaweshfcgb

La prose et le style inimitable de notre gignac haut-garonnais semble t'inspirer Vlad'.

Pense simplement à remplacer les 0 par des O et ce sera parfait. :bien:

lol

C'est vrai, maintenant que tu le dis...

Mais là c'est justifié c'est listé.

Arff tu as eu une réactivité à 2OO à l'heure :biggrin:

Par

En réponse à matrix71

je fouterai pas ca dans une voiture de collection.....

Au contraire, ce sont des autos idéales dans ce cas...

Contrairement aux récentes où l'EAD pourra causer aux calculos pour bloquer le démarrage, sur une ancienne il ne peut que déconnecter l'alimentation de l'allumage ou du démarreur... Un fil et un interrupteur bien planqués suffisent alors à le contourner.

Je sens que les poivrots récidivistes vont se mettre à aimer les vieilles bagnoles... :roll:

Par

tu lances dix euros à un passant il souffle et hop tu prends le volant :oui:

un nouveau petit job bien rémunérateur en vue :wink:

le top serait une appli smartphone "jesoufflepourtoi" un peu genre à la uber, et hop même en pleine nuit tu trouves quelqu'un à proximité pour un service rapide et rémunérateur :oui: quinze gus trouvés par nuit et c'est 150 balles dans la poche (bien sur - 20% de commission que se prend l'appli) bon ça laisse 120 balles quand même et tu multiplie par 30 pour un mois :love: (sans compter que c'est un minimum car les vendredi, samedis cela peut être du 30 ou 40 "soufflages" par nuit :roi:)

sinon plus simple et moins cher tu vas au macdo du coin tu prends un ballon destiné aux enfants et hop tu fais souffler dans l'éthylotest :bien: le plein d'hélium :good: et autorisation de rouler :jap:

Par

C'est clair ça peut être contourné, mais tout est bon pour freiner ou causer des problèmes à tous ces assassins en puissance qui roulent torché... L'alcool c'est un fléau sur la route, rien ne le justifie

Par

Mouais, et le mec qui bourré, traverse la route...

On lui met un éthilo sur ses Espadrilles?

Non parce que s'il traverse et que tu l'écrases, il détruit ta vie tout autant que si tu était bourré.

Je précise, je ne défends pas ceux qui conduisent après avoir bu hein, moi je bois mais je fais conduire madame dans ce cas.

Ce qui, entre nous, reviens à conduire bourré.

Par

Tout ça pour en venir où?

S'ils ne veulent plus d'alcool au volant, il faut interdire soit l'alcool soit le volant...

Par

faudrait peut être limité l accès à l alcool ds les grandes surfaces, bien avant que certains en devienne alcoolique, quand on voit toutes ces bouteilles de sky , de pastis etc... de 2l juste à côté du coca, ou des bonbons, y a comme un problème. pour ceux qui seraient déjà atteint il est déjà trop tard, mais pour nos bambins, ou ados qui se promènent ds ces allées blindées de picoles, y a surement quelque chose à proposer pour que ces produits dangereux et considérés comme de la drogue dur, ne soit plus regarder comme un produit banal et sans conséquences

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire