Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Alfa Romeo Giulia Veloce : rapide - En direct du Mondial de l'auto 2016

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

La nouveauté cette année sur le stand Alfa Romeo, ce sont de nouvelles versions "Veloce", qui se dotent de motorisations essence et diesel plus puissantes et performantes, et d'une présentation spécifique.

Alfa Romeo Giulia Veloce : rapide - En direct du Mondial de l'auto 2016

Il existait jusqu'ici un (énorme) fossé entre les modèles les plus puissants de la Giulia, soit 180 ch en diesel et 200 ch en essence, et la très radicale Quadrifoglio et ses 510 ch !

Il manquait donc une passerelle, qu'Alfa Romeo vient de construire en présentant les modèles "Veloce" (rapide en italien). Au programme, motorisations et présentations spécifiques, prix en hausse mais bien placés.

Alfa Romeo Giulia Veloce : rapide - En direct du Mondial de l'auto 2016

À l’extérieur, on découvre des boucliers avant et arrière spécifiques, plus ajourés pour les premiers, et intégrant un diffuseur intégrant une double sortie d'échappement pour les seconds. En option, on aura droit à des jantes de 19 pouces dédiées. Dans l'habitacle, les sièges sont plus enveloppants, des inserts aluminium font leur apparition et le volant est spécifique, tandis que la navigation et les aides à la conduite sont de série.

Alfa Romeo Giulia Veloce : rapide - En direct du Mondial de l'auto 2016

Mais c'est sous le capot qu'il y a le plus de changement. En diesel, le 2.2 4 cylindres est porté à 210 ch et 470 Nm, ce qui lui offre des performances intéressantes. le 0 à 100 km/h tombe à 6,8 secondes et la vitesse maxi pointe à 235 km/h, le tout pour une consommation mixte de 4,7 litres/100 km. En essence, c'est un bloc 4 cylindres 2 l inédit, tout en aluminium qui se charge d'emmener la Veloce. Il développe 280 ch et 400 Nm à 2 250 tours/min, et accélère de 0 à 100 en 5,2 secondes, pour une vitesse de pointe de 240 km/h et une consommation officielle de 5,9 litres.

Les deux moteurs sont proposés d'office et uniquement avec une boîte automatique 8 rapports et une transmission intégrale Q4. Cette dernière fonctionne en propulsion la plupart du temps. Ce n'est qu'en cas de perte d'adhérence que jusqu'à 60 % du couple peut être envoyé aux roues avant.

 

Les prix : 50 200 € pour le diesel et 53 000 € pour l'essence (+ 900 € de malus). Cela reste quelques milliers d'euros moins cher que la concurrence allemande de même puissance, qui a pour elle une image de marque plus établie.

 

L'instant Caradisiac : elle a une âme !

J'évoquais dans un précédent instant Caradisiac concernant une marque concurrente, le fait que peut-être, "de la perfection naît l'ennui"... Je trouve ici l'illustration que pour une voiture avoir quelques défauts peut justement la rendre attachante. La Giulia ne fait peut-être pas l'unanimité au niveau du design, mais elle fait appel à l'émotionnel c'est indéniable. Elle n'est peut-être pas la mieux finie de sa catégorie, mais elle est différente et à une personnalité bien à elle. C'est cela pour moi qui peut donner une âme à une automobile. Merci Alfa, donc, de revenir sur le marché de la berline avec cette belle Giulia.

Alfa Romeo Giulia Veloce : rapide - En direct du Mondial de l'auto 2016

Portfolio (8 photos)

Commentaires (71)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Elle est juste magnifique, et je trouve que le rapport qualité/prix est vraiment très intéressant. La version essence doit être super plaisante à conduire et les performances sont supers :bien:

Par

Sur photo ce bleu rend bien, reste à voir en vrai. Sinon bah tout est dit dans l'article, l'avantage c'est que c'est un peu différent des habituelles allemandes tout en étant à niveau. Dans ce segment, hélas, pour rivaliser avec les allemandes, y'a pas grand monde. Merci Alfa de proposer une alternative.

Par

Enfin une belle voiture qui ne ressemble pas au panzer allemand cher et souvent peu fiable :pfff:

Par

Je la trouve encore plus belle que la Quadrifoglio qui fait "too much" avec ces 4 échappements. Ce bleu, ces jantes:love:

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

4 commentaires seulement.

C'est une très belle configuration, mais la Quadrifoglio a un je ne sais quoi de plus.

C'est cocasse de lire les arguments sur la base de Panzer allemand, alors que justement, elle a clairement emprunté les codes des berlines allemandes, en y ajoutant l'ADN stylistique de la marque.

Par

En réponse à JeppMartini

Je la trouve encore plus belle que la Quadrifoglio qui fait "too much" avec ces 4 échappements. Ce bleu, ces jantes:love:

Les deux sont magnifiques.

Par

"J'évoquais dans un précédent instant Caradisiac concernant une marque concurrente, le fait que peut-être, "de la perfection naît l'ennui"... Je trouve ici l'illustration que pour une voiture avoir quelques défauts peut justement la rendre attachante. La Giulia ne fait peut-être pas l'unanimité au niveau du design, mais elle fait appel à l'émotionnel c'est indéniable. Elle n'est peut-être pas la mieux finie de sa catégorie, mais elle est différente et à une personnalité bien à elle. C'est cela pour moi qui peut donner une âme à une automobile. Merci Alfa, donc, de revenir sur le marché de la berline avec cette belle Giulia."

M. Cailliot, je vous donne tout mon respect. Enfin un journaliste qui prend du recul et sait ce qu'est la passion automobile.

Par

Bon, je n'ai pas fait le déplacement (vraiment pas le temps), mais de ce que j'ai pu voir du salon seules la Giulia et la nouvelle Civic Type-R auraient vraiment accroché mon regard.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Ce bleu est déjà disponible.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire