Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Alfa Romeo : la Giulia retardée pour qu'elle "soit parfaite"

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Au départ, le retard du lancement de la Giulia était mis sur le compte de problèmes liès aux crash-tests. Sergio Marchionne, patron du groupe Fiat, a répondu à la rumeur en expliquant que les responsables ont reporté l'arrivée de l'auto pour qu'elle soit "parfaite". 

Alfa Romeo : la Giulia retardée pour qu'elle "soit parfaite"

"Le projet était au départ immature. Nous ne démarrerons que quand nous serons au niveau des Allemands, sinon tout cela n'en vaut pas la peine". Ce sont les mots de Sergio Marchionne, grand patron du groupe Fiat qui a choisi de répondre à la rumeur récente annonçant un retard de la Giulia à cause de problèmes lors des essais crash-tests.

 

Sergio Marchionne semble ne pas cacher son apréhension vis à vis de la future carrière de l'auto et il n'hésite pas à expliquer que c'est quitte ou double pour Alfa Romeo : "la marque a historiquement échoué pour atteindre ses ambitions techniques. Si nous échouons cette fois, nous pourrions aussi bien rentrer à la maison. Si la Giulia ne donne pas les meilleurs performances possibles, alors nous avons perdu notre temps, et un paquet d'argent".

 

Officiellement donc, l'auto a été retardée pour des raisons techniques et pour que le produit final soit le plus abouti possible. Les commandes pour la nouvelle Giulia seront ouvertes le 14 avril prochain en Europe et autant dire que les mois à venir sont décisifs pour Alfa Romeo. 

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comme quoi y'avait du retard niveau Alfa !

Blague à part, ça m'a l'air d'êter un discourt cohérent, et étonnemment transparent. Pour un si joli brin d'auto, je veux bien patienter encore un peu pour en croiser sur la route ;) J'ai un bon feeling, peu importe qu'elle soit plus ou moins performante mecaniquement, si elle a un caractère qui lui est propre et apporte une émotion à conduire, elle aura atteint sa cible. Pour ce qui est du premium allemand, les nouvelles production m'en pas mal l'air bien fade en sensation, si ce n'est que la reprise à la puissance brut (on ne parle pas de supercar). Bon courrage aux fans, ça vaudra certainement le coup.

Par

" "Le projet était au départ immature "

Ils devaient penser que la 159 pouvait bien durer 20 ans....

Grande, Grande Marchionne !

Par

L'année dernière en juin, on annonçait que la Giulia était au niveau d'une audi A4 et des autres Allemandes.

Sauf qu'entre temps, Audi a renouvellé son A4...

Par

"la marque a historiquement échoué pour atteindre ses ambitions techniques (...) alors nous avons perdu notre temps, et un paquet d'argent".

Ca sent un destin à la SAAB pour Alfa

Par

Marchionne aura beau dire que la Giulia est parfaite. Mais elle aura toujours un an de retard dans les roues. A ce niveau de gamme, cela ne pardonne pas. Les acheteurs iront voir ailleurs.

Par

Nous ne démarrerons que quand nous serons au niveau des Allemands, sinon tout cela n'en vaut pas la peine".

C'est toujours un peu stupéfiant et pathétique de lire ce genre de déclaration de la part des dirigeants du monde automobile, surtout les patrons de constructeurs généralistes.

Pourquoi après plus de 50 ans d'existence, leur société n'arrivent toujours pas à être "au niveau des allemands" ?

Par

Le discours paraît en effet transparent et clair et c'est sans doute une bonne chose pour le produit.

Après je l'avais dit, je m'étonnais de la rapidité entre la feuille blanche et la présentation du véhicule ce qui n'augurait rien de bon...

On peut donc diagnostiquer qu'Alfa a anticipé la présentation pour maintenir un intérêt (la marque voyait ses chances de retour s'amenuiser) mais cherche maintenant des excuses pour un développement "normal"...

Par

En réponse à Initiale Pastis

Nous ne démarrerons que quand nous serons au niveau des Allemands, sinon tout cela n'en vaut pas la peine".

C'est toujours un peu stupéfiant et pathétique de lire ce genre de déclaration de la part des dirigeants du monde automobile, surtout les patrons de constructeurs généralistes.

Pourquoi après plus de 50 ans d'existence, leur société n'arrivent toujours pas à être "au niveau des allemands" ?

Celà veut surtout dire,que FCA n'est toujours pas au niveau graissage de pattes des journalistes "spécialistes"surtout en déziguage des productions italiennes et dithyrambique envers les m....es teutonnes.

Il lui faudra quelques rallonges budjétaires pour y arriver.

Par

Ça fait 5 ans qu'il n'y a plus de berline chez Alfa (arrêt de la 159 en 2011) ... on n'est donc plus à 3 mois près...

Par

Très bonne décision, la plupart des constructeurs auraient sortie le modèle en temps et en heure pour donner une image rigoureuse, même si le développement est bâclé.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire