Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Alpine : un carnet de commandes "extraordinaire" selon Ghosn

Carlos Ghosn s'est félicité du succès commercial de la nouvelle A110. Une réussite qui, pour lui, ouvre la porte au développement d'un second modèle.

Alpine : un carnet de commandes "extraordinaire" selon Ghosn

Carlos Ghosn était ce matin à l'Assemblée Nationale pour une audition devant la commission des Finances et la commission des Affaires économiques. Lors de la longue séance de questions/réponses avec les députés, le PDG de Renault a reconnu que la situation sur les segments haut de gamme, les D et E, n'était pas bonne.

Mais pour lui, la baisse de la production à Douai (où sont assemblés les Scénic, Talisman et Espace) ne signifie pas que Renault compte baisser les bras pour ces catégories. Carlos Ghosn a déclaré : "On voit ce qui ne va pas, on corrige, on repart à l'assaut. Nous n'avons aucune intention d'abandonner le premium". Mais il positive : pour lui le premium reste une opportunité, car il compte peu dans les résultats actuels. En clair, cela ne peut que progresser !

Ghosn a d'ailleurs enchaîné en parlant d'Alpine, et du retour réussi de l'A110, qui montre bien "notre volonté de nous battre sur tous les créneaux". Ghosn a ainsi dit : "nous avons un carnet de commandes extraordinaire", sans pour autant donner de chiffres. Et il a bien insisté sur le fait que le but n'était pas d'avoir un succès éphémère : "Nous voulons que cet enthousiasme autour d'une voiture se transforme en succès commercial".

Un député l'a justement ensuite interrogé sur l'avenir d'Alpine. Carlos Ghosn a répondu : "Nous avons commencé par une voiture, dans l'espoir de développer une marque. On a une stratégie [...] L'étape 1, c'est le succès de l'A110. Ce succès, qui semble bien parti, nous encourage pour aller à l'étape 2. Et l'étape 2, c'est un autre véhicule". Carlos Ghosn veut jouer la prudence, prendre le temps "pour assurer la pérennité d'Alpine" et ne pas "tomber dans une stratégie vaseuse, où l'on arrête au bout de deux ou trois ans parce que l'on perd de l'argent".

Mots clés :

Commentaires (139)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Premium:voyons:

Par

Cet homme devrait égarées les ventes de DS3 puis celles de DS5 et comprendre...

Par

Pas très rassurant le «  selon ghosn « on y a déjà droit aujourd’hui... mis à part ça je souhaite une longue vie à Alpine :bien:

Par

Déjà eu droit dsl

Par

Alpine devrait songer à s'exporter en Amérique du Nord. L'esprit Alpine est très present outre atlantique et la marque ferait un tabac sur ce marché

Par

Les députés vu ce qu'ils votent sont anti voiture, je ne vois pas pourquoi ils s'inquiètent du bien être de la marque Alpine...Au contraire ils font tout pour que personne n’achete ce genre de caisse.

Par

Waouh, un PDG d'une marque automobile devant les politiciens du pays autophobe par excellence... il est sortie en un seul morceau ? Il s'est pas fait mordre ?

Par

Carlos, le père de la nouvelle Alpine, du moins celui qui y a crû, parfois contre vents et marées, peut être fier de la réussite de ce modèle et tant mieux si elle se vend bien.

Carlos ? Carlos Tavares bien sûr, ex numero 2 de Renault actuel big boss de PSA, parce que concernant Carlos Ghosn , s’il avait pu interrompre ce projet ( trop avancé) car non rentable selon lui, la marque n’existerait plus que dans les souvenirs des passionnés.

Par

« Abandonner le premium » ? Sacré Carlos .... t’as oublié où tu bosses ? Et les chiffres des commandes Alpine aussi ? On te souhaite une extraordinaire retraite .

Par

En réponse à goldskin

Carlos, le père de la nouvelle Alpine, du moins celui qui y a crû, parfois contre vents et marées, peut être fier de la réussite de ce modèle et tant mieux si elle se vend bien.

Carlos ? Carlos Tavares bien sûr, ex numero 2 de Renault actuel big boss de PSA, parce que concernant Carlos Ghosn , s’il avait pu interrompre ce projet ( trop avancé) car non rentable selon lui, la marque n’existerait plus que dans les souvenirs des passionnés.

Excellent résumé factuel.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire