Découverte vidéo - Peugeot 3008 DKR Maxi : ultime évolution

, mis à jour

Des pistes rocailleuses près Narbonne : c'est le terrain de jeu retenu par Peugeot Sport pour nous faire découvrir l'ultime évolution de la 3008 DKR Maxi. Immersion à bord du véhicule surélevé de course qui prendra le départ du Dakar 2018 en janvier prochain.

Un tour sur le siège passager d'un SUV diesel ça vous dit ? A priori, l'expérience ne propose rien d'exceptionnel. La lecture des détails de la fiche technique rend l'idée beaucoup plus intéressante. Des roues d'un mètre de diamètre, un réservoir de 400l, un moteur 3,0l V6 biturbo de 340 chevaux : voici la Peugeot 3008 DKR Maxi. En attendant le départ du Dakar prévu en janvier 2018, Caradisiac a eu l'occasion d'assister à une session de roulage en compagnie de la "Dream Team" Peugeot Sport.

 

 

Pour rappel, Stéphane Peterhansel et son coéquipier Jean-Paul Cottret décrochait la victoire du rallye-raid en 2016. L'année suivante, le team Peugeot Sport enfonçait le clou avec trois autos placées sur le podium. Le nouveau règlement de l'édition 2018 placera la barre encore plus haut. La nouvelle Peugeot 3008 DKR Maxi devra faire ses preuves sur le tracé de la course d'Amérique du Sud.

 


 

Avec son appellation Maxi, cette version de la Peugeot 3008 DKR se démarque de la génération des années précédentes par sa largeur en hausse de 20 centimètres pour atteindre au total 2,40 mètres. Les ingénieurs ont profondément revu la cinématique des suspensions du véhicule. La cavalerie du 3,0l V6 biturbo diesel placé en central arrière transite au sol via une boîte séquentielle manuelle à 6 rapports et deux roues motrices. Malgré son gabarit imposant et ses pneus tout-terrain de 37 pouces, la Peugeot 3008 DKR Maxi n'affiche sur la balance qu'un poids total de 1580 kilos. Son châssis tubulaire et sa carrosserie en carbone contribuent beaucoup à l'obtention de ce résultat.

 

Les présentations sont faites, place à l'action ! L'expression monter à bord prend tout son sens avec la Peugeot 3008 DKR Maxi et son habitacle posté à plus d'un mètre du sol. Les sièges baquets de cet exemplaire sont brodés Sébastien Loeb et Daniel Elena mais c'est bien Cyril Despres -17 Dakar au compteur, dont 5 victoires- qui se chargera de faire bondir l'auto au cours de ce baptême sur le siège passager. Une combinaison de boutons sur le tableau de bord minimaliste fait démarrer le moteur d'une manière assez discrète. Marche arrière enclenchée, la 3008 DKR Maxi quitte le hangar pour rejoindre la piste.

 

Un tour de chauffe permet de se familiariser avec l'ambiance qui règne dans la cabine. Étonnamment, la Peugeot 3008 DKR Maxi n'est pas inconfortable. L'expérience vécue par les équipages sur des spéciales durant parfois plus de six heures est sans doute très différente et bien plus éprouvante que cette rapide découverte dynamique. Le débattement de 460 millimètres des deux suspensions par roue permet à l'auto d'épouser le relief accidenté du parcours.

 


 

3, 2, 1, les rapports tombent en un clin d'œil. Cyril Despres hausse le rythme pour délivrer le plein potentiel de la Peugeot 3008 DKR Maxi. La puissance déboule au sol via les roues arrière uniquement mais cela n'empêche pas l'auto d'offrir une stabilité impressionnante. Son couple maxi de 800 Nm lui permet de sortir des courbes serrées sans trop solliciter le levier. Deux modes de conduite jouant sur la cartographie sont disponibles : le premier permet une utilisation optimale du moteur pour la course, le second donne quant à lui beaucoup de couple dès les plus bas régimes à la manière d'un mode neige sur une voiture classique pour les situations délicates avec peu de motricité.

 

Une grande ligne droite se profile devant la Peugeot 3008 DKR Maxi. Sa longueur permet au buggy d'atteindre 166 km/h dans un bruit sourd mêlé de décharges de soupape de turbo avant un virage et une grosse bosse. L'auto garde le cap au freinage puis s'écrase à l'amorce du saut de manière très saine. "Je les prends comme à moto, l'accélérateur permet de choisir l'angle" précise Cyril alors que la Peugeot 3008 DKR Maxi survole la piste sur plusieurs mètres. À l'atterrissage, le harnais maintient parfaitement dans le siège tandis que les trains roulants absorbent le choc sans broncher. Un rire nerveux traduit le caractère extrêmement amusant et addictif de l'expérience. Le pilote confie que l'ensemble est bien plus stable que la caisse étroite des années passées. Les 18 000 km parcourus cette année ont permis aux équipes de s'adapter entre autres à son gabarit sur les pistes étroites. 4 tours plus tard, la place doit être cédée à un autre journaliste. La Peugeot 3008 DKR Maxi rentre dans son box pour un rapide contrôle des mécaniciens. 

 

La "Dream Team" Peugeot Sport prendra le départ du Dakar le 6 janvier 2018 au Pérou avec quatre duos (Loeb/Elena, Peterhansel/Cottret, Sainz/Cruz et Despres/Castera). Le parcours détaillé sera dévoilé en amont de l'épreuve le 22 et 23 novembre. Cette 40e édition sera d'après la firme au lion sa dernière participation au célèbre rallye-raid. Une sortie par la grande porte serait un superbe exploit pour le constructeur Français.

 

Portfolio (12 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 3008 (2e Generation)