Essai vidéo - Citroën C3 Aircross (2017) : le SUV chevronné

, mis à jour

Parmi la quinzaine de SUV urbains présents sur le marché, il est l’un des plus attendus. Le nouveau Citroën C3 Aircross avec son look décalé et ses volumes plus importants que la concurrence lorgne sur une clientèle à la fois branchée et familiale. Le français peut-il faire la différence ? Essai au volant de la version HDi 120.

En bref

A partir de 15 950 €

Personnalisation : 90 combinaisons

Volume de coffre : jusqu’à 520 litres

Avec le C3 Aircross, Citroën débute pour de bon son offensive sur le marché des SUV. Le nouveau venu a deux missions à remplir. La première, et non des moindres sera de combler la disparition du C3 Picasso au catalogue de la marque. Pour cela le constructeur a concentré ses efforts sur l’espace à bord, le volume de coffre et les aspects pratiques. Sa seconde mission sera de ne pas reproduire l’échec cuisant du C4 Cactus qui avait pris la même direction, celle d’un design volontairement décalé et d’une silhouette SUV, peut-être trop tôt, en 2014.

Avec l’arrivée du C3 Aircross, Citroën réorganise donc totalement sa gamme. Des citadines aux compactes en passant par les « grandes », il faudra désormais composer avec les appellations « C » pour les carrosseries, « Aircross » pour les dérivés SUV et « Picasso » pour les versions monospaces.

Le C3 Aircross repose sur la plateforme du Peugeot 2008 et de l’Opel Crossland X.Le français est fabriqué en Espagne (Saragosse) dans l’usine d’Opel, désormais membre par le groupe PSA. Du haut de ses 4,15 m, il se positionne parmi les grands de la catégorie et tout proche de son cousin, le C4 Cactus qui devrait se métamorphoser pour venir remplacer la C4 d’ici l’an prochain. Compliqué n’est-ce pas ?

Pour faire mouche auprès d’une clientèle qui n’a désormais que l’embarras du choix, Citroën a misé sur des thèmes qu’il maîtrise parfaitement : le design et le confort. Une nouvelle fois, les équipes d’Alexandre Malval ont pris une voie différente du troupeau en faisant preuve d’une extrême originalité.


 

Le C3 Aircross est le SUV le plus pétillant et jovial du marché. Sa filiation avec la C3 dont il découle se traduit par des feux à double étage, une fine calandre chromée et des lignes en rondeur. La partie crossover est assurée par les éléments stylistiques comme une garde au sol surélevée, des sabots avant et arrière, de grandes roues et des élargisseurs d’ailes en plastique brut. Bien dans l'air du temps, il offre aussi et surtout un vaste programme de personnalisation avec pas moins de 90 combinaisons de couleur à l'extérieur et 5 ambiances intérieures.

Dans l'habitacle, on retrouve une atmosphère tout aussi ludique à l’image de la planche de bord bicolore agrémentée d’aérateurs aux formes rigolotes. Les sièges sont larges et moelleux, les commandes intuitives et les rangements fourmillent. Par exemple, un logement pour smartphone est disponible au pied de la console, les bacs de portière sont larges et vastes, la boîte à gant est réfrigérée ou encore un « plumier » a été conçu face au passager avant. Le C3 Aircross coche toutes les bonnes cases pour rendre la vie facile et confortable.


 Parmi ses autres qualités, on peut noter une habitabilité à l'arrière remarquable à la tête comme aux jambes, une modularité poussée avec la mise en tablette du siège passager avant et une banquette arrière coulissante. Sans oublier le volume du coffre qui va de 410 à 520 litres si l’option banquette est cochée, voire même 1 289 litres en rabattant les dossiers. Le C3 Aircross n’égale pas un C3 Picasso dans le domaine mais le suppléé avec brio.


 

En revanche, en matière de qualité perçue, le C3 Aicross ne figure pas parmi les meilleurs élèves du marché. Les plastiques sont travaillés mais durs. A première vu rien de rédhibitoire, mais ces derniers ont tendance à se rayer très facilement ce qui peut poser problème avec le temps.

Question équipement, la C3 Aircross sort carrément le grand jeu avec, SUV oblige, non seulement un système de motricité Grip Contol et de contrôle de vitesse en descente (300 €), mais aussi toute une panoplie d'aide à la conduite, comme l’affichage tête-haute, le freinage automatique d'urgence, l'alerte de franchissement de ligne, l'avertisseur d'angle morts, la reconnaissance de panneaux de vitesses ou encore l'assistant de stationnement automatisé.

Portfolio (50 photos)

En savoir plus sur : Citroen C3 Aircross