Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Anne Hidalgo veut des voitures volantes sur la Seine

Dans Ecologie / Electrique / EcoloFrance

Anne Hidalgo veut des voitures volantes sur la Seine

Ce n’est plus un scoop, Anne Hidalgo est allergique à l’automobile. Résultat, la maire de Paris a mis en place une politique globale visant à réduire la place de la voiture dans la capitale. En parallèle, Elle souhaite développer les moyens de circulation alternatifs. Dernière idée en date : des voitures volantes sur la Seine.

Si vous circulez régulièrement à Paris, vous vous êtes forcément rendu compte que la circulation est nettement plus fluide sur la Seine que sur les quais qui la bordent. On ne sait pas si cela est entré en considération dans la réflexion d’Anne Hidalgo mais en tous les cas la maire veut que Paris soit la première ville au monde équipée de voitures volantes sur la Seine.

Dénommé Sea Bubble, ce projet est l’œuvre du navigateur Alain Thébault, qui a développé l’Hydroptère, un catamaran capable de voler à faible altitude au-dessus de l'eau grâce à des lames immergées. Ce nouveau véhicule capable de transporter jusqu’à 4 personnes reprend donc cette technologie mais à une échelle plus réduite. Propulsé par un moteur électrique, ces bulles ont également l’avantage de ne produire aucun remous puisqu’elles ne touchent pas - ou presque pas - l'eau quand elles naviguent. Le seul contact avec l'eau en vitesse de croisière est constitué par des sortes de grandes dérives.

Anne Hidalgo veut des voitures volantes sur la Seine

 Au premier abord, ce projet peut sembler fantaisiste mais il ne faut pas oublier que la Seine pourrait représenter une solution intéressante pour décongestionner Paris. Il existe d’ores et déjà des bateaux bus alors pourquoi ne pas voir prochainement des moyens de transport individuel. À la recherche d’investisseurs pour finaliser ces véhicules, Alain Thébault semble en bonne voie. Paris est intéressé mais pas seulement puisque la Californie l’est également.

La construction du premier prototype va débuter prochainement. Les premières démonstrations sont prévues en juin à Paris et la production de masse pourrait débuter en 2017.

Inscription à la newsletter

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"La construction du premier prototype va débuter prochainement."

Donc pour l'instant c'est que du vent. Curieux de découvrir le niveau de sécurité dans un engin de ce genre... L'idée du rechargement par panneau solaire me plait. Celle de remplir la Seine avec des TDM nettement moins. Je pense qu'il faudrait mieux laisser cet axe pour le transport de masse (bateaux bus) ou de marchandise. Ce serait un genre d'Autolib ou un système autonome s'arrêtant automatiquement à des stations? Et pour l'assurance? Plein de possibilités...

Par

faudra pas oublier les cabines radar!

Quid des permis bateau à passer? Quid des prises pour recharger (eau + électricité.....)? Où installer les centrales nucléaires nécessaires pour recharger tout ça?

Par

L'idée peut paraître séduisante, le système des foils fonctionne à merveille. Mais même si le trafic sur la Seine n'est pas celui des quais, il n'en demeure pas moins très important, et je vois mal ces "libellules" venir s'y intégrer sans problème. En tant que moyen de transport individuel, ça me semble complètement farfelu et utopique. Ne serait-ce que parce-qu'un engin à foils ne se pilote pas du tout comme une voiture, et que pour le maîtriser suffisamment pour s'insérer dans le trafic des bateaux mouches, convois de péniches et autres bateaux-bus, il faudrait développer un nouveau type de permis de conduire.

Mais avec un nouveau service de type 'Uber', et un chauffeur habilité, pourquoi pas?

Par

Quand sur le site officiel de Thébault, tu lis ça : "Né en 1962 sous le signe de la Vierge, moitié fou, moitié sage, selon les marées...."

tu te dis qu'on est drôlement bien barré.... :pfff:

Par

Il manque un système propulseur quand la bestiole est sur ses "foils" là sur le dessin :biggrin:

Et avec une limite de vitesse à 18km/h sur la Seine intra-muros, je serais étonné de voir ces parpaings s'élever au dessus de l'eau sans bruit :biggrin:

Encore une drôle d'idée. Mais s'ils veulent me payer très cher dans une commission d'études sur les moyens de transport d'avenir à Paris, j'ai plein d'idées :

- des toboggans d'un kilomètre de long

- des catapultes pour aller d'un arrondissement à l'autre

- remplir les égouts d'eau potable et y mettre des capsules

- remplacer les trottoirs par des tapis roulants à 40km/h

- peindre les trottoirs en rouge et blanc et n'autoriser que les deux roues de plus de 100ch intramuros

- remplacer les métros par des tapis roulants ininterrompus à trois vitesses, côte à côte

- vider les égouts et en faire un système pneumatique avec un scooter capsule adapté à y circuler

- créer un Paris-Bis dans le Larzac et y déplacer 100% des administrations & politiques

On continue ? :ddr: :ddr: :ddr:

Par

Je sais pas à quoi elle tourne mais ça doit être fort, il faut arrêter il n'y a presque plus de neurones...

Par

Si le bidule fonctionne pas, ça pourra toujours être recyclé en pinces pour retirer les tiques du pelage des gros chiens. :bien:

Par

Vivement qu'il y ait une prime à la casse pour permettre aux parisiens d'acquérir 100.000 de ces véhicules en lieu et place des voitures électriques.

Restera à fabriquer des parkings souterrains à étage sous la Seine.

Puis à gérer les embouteillages.

Puis à instaurer la circulation alternée.

Puis à mettre des vignettes Crit'Air

Bref, il faut faut surtout hâter la réforme du calendrier avec 365 jours marqués "1° Avril"

Par

En réponse à MasterLudo

Il manque un système propulseur quand la bestiole est sur ses "foils" là sur le dessin :biggrin:

Et avec une limite de vitesse à 18km/h sur la Seine intra-muros, je serais étonné de voir ces parpaings s'élever au dessus de l'eau sans bruit :biggrin:

Encore une drôle d'idée. Mais s'ils veulent me payer très cher dans une commission d'études sur les moyens de transport d'avenir à Paris, j'ai plein d'idées :

- des toboggans d'un kilomètre de long

- des catapultes pour aller d'un arrondissement à l'autre

- remplir les égouts d'eau potable et y mettre des capsules

- remplacer les trottoirs par des tapis roulants à 40km/h

- peindre les trottoirs en rouge et blanc et n'autoriser que les deux roues de plus de 100ch intramuros

- remplacer les métros par des tapis roulants ininterrompus à trois vitesses, côte à côte

- vider les égouts et en faire un système pneumatique avec un scooter capsule adapté à y circuler

- créer un Paris-Bis dans le Larzac et y déplacer 100% des administrations & politiques

On continue ? :ddr: :ddr: :ddr:

Super !!! Tu te présente en 2017, je vote pour toi direct.

Anne et ses idées débiles..... Pour faire "voler" ces trucs faudra une grosse puissance donc pas de l'électricité. C'est naze l'électrique.

Et puis faudra rajouter des centrales nucléaires et des radars....

On va payer une commission des millions pour l'étude. Je veux bien profiter de ce détournement d'argent public légal.

Par

En réponse à roc et gravillon

Si le bidule fonctionne pas, ça pourra toujours être recyclé en pinces pour retirer les tiques du pelage des gros chiens. :bien:

Oui, mais des très gros chiens...

:cubitus::cubitus::cubitus:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire