Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Annulation du Supercross de Montbéliard : La FFM et le club organisateur indemnisés

Dans Moto / Sport

Annulation du Supercross de Montbéliard : La FFM et le club organisateur indemnisés

Le 1 er octobre 2010, le préfet du Doubs, fort bien conseillé, avait décidé d'interdire, le jour même de l'épreuve, le Supercross Indoor de Montbéliard (25), manche comptant pour le Championnat de France de la discipline.


On imagine l'intérêt de l'homme d'état pour le sport motocycliste ! Mais aussi la difficulté pour le club de se sortir de cette impasse, remboursement des places, frais engagés, déplacements des pilotes et des spectateurs etc….


Il semble que ce fait avait piqué au vif la Fédération Française de Motocyclisme qui s'était emparée de l'affaire.


Cette dernière avait obtenu le 12 juillet 2011 l'annulation de cette


décision par le tribunal administratif de Besançon.


Aujourd'hui, la FFM et le Moto-Club de Villars sous Ecot viennent d'être indemnisés par l'Etat


au titre du préjudice subi à l'occasion de cette interdiction illégale, sans que nous ayons connaissance de la moindre somme.


Et la caisse de l'état, c'est nous tous. L'histoire ne dit pas si le préfet zélé en est de sa poche.


La FFM informe qu'elle continuera à soutenir ses clubs et n'hésitera pas à faire valoir ses droits devant la justice chaque fois que cela sera nécessaire. Et toc !


C'est malgré tout lamentable d'en arriver là, il y aurait tellement d'énergie à dépenser ailleurs.


Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

:chut: Pourquoi vous ne citez pas le nom du Préfet en cause ?

Par Anonyme

Dans cette affaire, c'est le pompier, major à l'époque qui est passé lieutenant colonel entre temps, anti moto à fonds qui avait fortement influencé la décision du chef de cabinet du préfet, heureusement histoire qui se fini bien.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire