Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Assurance auto : 3 à 4 % de hausse en 2018

Dans Economie / Politique / Budget

Assurance auto : 3 à 4 % de hausse en 2018

Assurer son auto sera encore un peu plus cher l'année prochaine, avec une hausse moyenne des cotisations comprise entre 3 et 4 %. La faute notamment à des réparations de plus en plus onéreuses.

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le budget des automobilistes. Après la hausse de la fiscalité sur le diesel, le barème du malus plus sévère ou encore une nouvelle taxe sur les modèles puissants, voici l'augmentation des tarifs pour l'assurance. Elle ne vous surprendra guère.

A ce jour, un seul assureur a officialisé la revalorisation qu'il appliquera à ses prix, il s'agit de la Maif, qui a écrit dans un magazine destiné à ses adhérents "le conseil d'administration a pris la décision de réévaluer au plus juste certaines cotisations 2018 : + 2 % en moyenne en auto". Mais selon Christophe Triquet, directeur du site meilleurtaux.com, cité par nos confrères du Parisien, la hausse pour les conducteurs sera plutôt de 3 à 4 %. Ce qui signifie que les assureurs qui feront un geste sympa pour leurs clients seront rares !

Si échapper à une augmentation, hors des effets du bonus/malus, semble mission impossible, il est possible de faire des économies. Pour cela, il faut négocier et faire marcher la concurrence, d'autant qu'il est désormais simple de changer de crémerie. Avec la loi Hamon, on peut quitter son assureur à tout moment après une année complète de contrat. À vous donc de faire des devis, surtout si vous êtes fidèle depuis plusieurs années à la même compagnie, car contrairement à ce que l'on peut penser, la fidélité n'est pas toujours payante ! Posez-vous aussi la question des garanties retenues pour votre auto. Si cette dernière a de l'âge, il est peut-être bon de réduire la voilure. On rappelle bien évidemment que rouler sans aucune assurance est totalement interdit.

La loi Hamon explique d'ailleurs une partie de la hausse. Cette dernière a rendu le secteur très concurrentiel, incitant les assureurs à limiter les augmentations ces deux dernières années. Ils souhaitent maintenant se rattraper. Mais c'est surtout la hausse des coûts de réparation qui est pointée du doigt, avec des véhicules plus complexes à remettre en état. Par exemple, changer un phare full LED est bien plus cher qu'un phare à ampoule classique. Pareil pour un rétroviseur qui intègre le répétiteur de clignotant.

Mots clés :

Commentaires (38)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

oui enfin le cout des phares full led on avait deja le même coup avec un xenon qui est bien plus qu'un halogène... bref ils faut bien qu'ils trouvent des pretextes pour nous l'enfoncer un peu plus profond chaque année.

Par

Quelle surprise, on ne s'y attendait pas du tout... L'une des nombreuses nouvelles mesures pour affaiblir, financièrement et socialement, les citoyens de cette pseudo démocratie. Payez les moutons, payez !

Par

Et pendant ce temps-là; M. Macron continue à clamer haut et fort, qu'on va gagner du pouvoir d'achat en 2018...

Par

La c1 sur la photo qui a arraché son aile contre un mec a pince.

Par

En réponse à supRcc

oui enfin le cout des phares full led on avait deja le même coup avec un xenon qui est bien plus qu'un halogène... bref ils faut bien qu'ils trouvent des pretextes pour nous l'enfoncer un peu plus profond chaque année.

T'es le 1er a aime les leds et les néon sur ta caisse..

Par

C'est tout à fait normal, nous sommes en démocratie, le peuple a sûrement décidé lui-même de cette augmentation.

Par

Pourtant il me semble bien que la prime d’assurance est calculée en fonction du modèle et niveau de gamme. Donc la prime est plus cher sur le niveau de gamme bien équipé. En fait l’assuré paie déjà le risque d’accident un peu plus cher du fait de l’équipement de son auto (feu led, toit panoramique ouvrant etc...). Alors leurs arguments pour justifier les coûts de réparations plus important du fait des nouvelles technologies ne tient pas la route. Encore une fois, les automobilistes se font tondre.

Par

En réponse à Nelson_Muntz

Et pendant ce temps-là; M. Macron continue à clamer haut et fort, qu'on va gagner du pouvoir d'achat en 2018...

Les gens l'ont élu. Maintenant, assumez les conséquences de vos "choix" et venez pas pleurer ou manifester ensuite. Quand on choisit un programme, on accepte son application.

Par

Voici un secteur qui doit trembler quand on évoque la voiture autonome :biggrin:.

C'est l'affaire Dreyfus du monde de l'assurance!

J'imagine à la pause café :

"Non Régis! Non! On avait dis pas l'affaire voiture autonome!"

"Il faut en parler Michel, nos jours sont comptés ! Il faut de suite augmenter le coût de l'assurance automobile. On tiendras pas sinon!"

"T'as peu être raison Régis, mais tu sais que parler de ... "Tu sais quoi"... dans une agence d'assurance, ca porte malheur!!"

Par

Même si il avait perdu, Mac-plein-de-ronds aurait été "élu". Croire que le citoyen détient un quelconque pouvoir sur son gouvernement, est pure utopie.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire