Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Assurance : les scooters dans le collimateur

Dans Moto / Pratique

Assurance : les scooters dans le collimateur

Le scooter, voilà un véhicule qui a créé un mouvement sans précédent et fait des milliers d'adeptes en seulement quelques années. Mais ces derniers ne sont pas ce que l'on pourrait appeler des passionnés, bien au contraire, ils voient le scooter comme un moyen uniquement pratique de gagner du temps sur les axes citadins qui sont bien trop souvent engorgés. Au milieu de tout ça, les assureurs ont dû s'adapter à cette communauté émergeante car contrairement aux motards, ils font souvent l'impasse sur la protection en cas d'accident.


Loin de vouloir stigmatiser cette nouvelle génération de conducteurs, les assurances ont quand même dû faire un bilan pour mieux adapter leurs prestations à ces deux-roues. Un grand assureur affirme « qu'ils que lisent pas les informations sur le scooter ou la presse spécialisée. Ça ne leur parle pas ». Ce qu'ils veulent c'est gagner tu temps. Issus le plus souvent du milieu automobile, ils apprécient la facilité de prise en main et le côté pratique.


En revanche, si il s'agit de se protéger correctement avec casque, blouson en cuir, combinaison, gants ou encore bottes, c'est comme essayer de faire porter un costard à un adolescent… Ils n'y sont pas du tout réceptifs de par la contraire esthétique et pratique. Un des fossés pour les assureurs qu'il y a entre moto et scooter.


Ils proposent donc de soumettre d'autres alternatives aux scootéristes, comme des stages de formations, inclure une assurance casque, prendre en charge les accessoires comme les tabliers et les bulles (qui ne sont pas en soi des éléments de protection, va chercher à comprendre…) et ce dès l'assurance aux tiers.


Les plus visés sont bien évidement les scooters 125 cm3, car facilement accessible sans permis et aujourd'hui, la cerise sur le gâteau (enfin si l'on peut dire), ce sont les nouveaux scooters trois-roues types MP3, qui jouant sur un défaut de législation ont fait passer des 400 cm3 au rang de simple 125 cm3, accessibles sans permis.


Source


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

même si le fond est intéressant, c'est un calvaire orthographique à lire.

Par Anonyme

Pffff c'est vrai il y a au moins 4 fautes OUHAOU le calvaire attention !! si quelques fautes éparpillées au milieu de 4 paragraphes t'empeche de lire ou meme de comprendre tu es vraiment benet, d'autant que tu devrais prendre des gants lorsque tu critiques le TRAVAIL des autres....

Par Anonyme

bon j'exagère peut-être on est pas sur lefigaro.fr, mais quand même c'est récurrent sur ce site (que j'adore au passage) et prendre 5 min pour se relire ça peut être utile.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire