Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Au secours! La collection Maurice Chapleur en danger.

Dans Moto / Loisirs

Au secours! La collection Maurice Chapleur en danger.

Ce soir, à 18 heures, l'une des plus belles collections de motos anciennes de l'hexagone, et on peut même dire la plus belle collection d'ancêtres d'Europe risque de disparaître d'une manière que l'on pourrait qualifier "d'à la limite de la légalité" pour ne pas dire plus. Ceci dit, quand on voit certaines décisions de "justice" ces derniers temps, on n'en est plus à une aberration prés...


Ce soir, lors de la réunion du conseil municipal de la ville d'Amnéville les Thermes, le maire proposera ni plus ni moins que de se débarrasser de la superbe collection "Maurice Chapleur" pourtant classée "Trésor Public", et acquise avec des deniers publiques!!!...


Petit rappel; Maurice Chapleur, "réparateur" comme on disait à l'époque de cycles et de motos, et également agent Motobécane à Lunéville (54), a, tout au long de sa vie, sauvé, pour certaines d'un ferraillage en règle, un nombre incroyable de machines anciennes, dont de nombreux ancêtres. A sa disparition, la collection a été acquise par la mairie d'Amnéville les Thermes (57), à proximité de Metz. N'étant pas un spécialiste du droit, je vous passe les détails de cette "transaction", mais sachez tout ceci a été fait dans le but que cette exceptionnelle collection ne soit dispersée, et qu'elle reste ouverte au public.


Au secours! La collection Maurice Chapleur en danger.


Malheureusement, il semblerait que la mairie d'Amnéville les Thermes, qui a fermé le musée, déménagée la collection on ne sait où, et tenté de la vendre à un marchand de biens (voir notre article à ce sujet ici), soit décidée de se débarrasser coûte que coûte de ce patrimoine. Malgré l'intervention du Ministère de la culture, de la F.F.V.E., de la mairie de Lunéville qui cherche à faire revenir la collection dans son lieu de naissance, il est fort possible que cela soit décidé ce soir à partir de 18 heures lors de la réunion du conseil municipal.


Au secours! La collection Maurice Chapleur en danger.


La résistance s'est pourtant organisée, à commencer par Jean-Baptiste Chapleur, le petit-fils de Maurice, Jean Bourdache et François-Marie Dumas, deux éminents spécialistes de la moto ancienne au travers de leur blog respectif (à découvrir ici pour François-Marie Dumas, et pour Jean Bourdache). "La Confrérie des Vieux Clous" n'a pas ménagé ses efforts pour tenter de sensibiliser l'opinion publique mais il semblerait que la Maire (qui est avocat de profession) ne soit pas très sensible à la sauvegarde de notre patrimoine.


Alors, on ne sait jamais. Si quelques motards de la région veulent se joindre à Jean-Baptiste Chapleur ce soir histoire de le soutenir, qu'ils n'hésitent pas. Pour avoir eu la chance de visiter cette superbe collection, le jeu en vaut la chandelle.


Et vous pouvez toujours vous connecter sur les différents réseaux sociaux et sur le site de l'association des Amis de Maurice Chapleur en cliquant sur les liens ci-dessous:


Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Merci à tous pour votre aide.  Rejoingnez le combat... www.chapleur.org  

Par Anonyme

 Merci de la citation de nos blogs à F.-M. Dumas et moi qui sommes bien seuls (et avec vous, maintenant) dans cette affaire alors qu'elle devrait émouvoir tous les motards français. C'est grâce à de initiatives comme celle de Maurice Chapleur que le souvenir du passé de l'industrie de la moto française survit encore. On aimerait bien aussi que chez nos importateurs actuels, dont certains se sont partagé les dépouilles de cette industrie, se manifeste quelque chose comme la reconnaissance du ventre... Car, ici comme ailleurs, se pose la question des moyens financiers. Car n'oublions pas que le maire d'Amnéville est par ailleurs avocat et qu'il serait bon qu'un autre "bavard" soit présent du côté des défenseurs de la Collection... 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire