Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Aubert et Joly après leur course en Sardaigne

Dans Moto / Sport

Aubert et Joly après leur course en Sardaigne

En championnat du monde d'enduro, nous avons notre champion du monde 2008, Johnny Aubert qui roule en catégorie E2. Derrière, la relève s'affirme en Junior avec Jérémy Joly.


Les deux pilotes ont parfaitement réussi leur passage en Sardaigne pour la troisième épreuve avec deux victoires pour Aubert et une pour Joly qui fini second le lendemain.


Johnny Aubert : Je gagne les deux jours la catégorie E2!


J'étais très à l'aise dans le cross-test et l'extrême, en revanche j'ai connu quelques difficultés dans la ligne.


Je ne suis pas arrivé à trouver mes marques sur cette spéciale le samedi. Dimanche, meilleur feeling... Je tombe deux fois au premier passage, je parviens à faire un temps satisfaisant au 2ème tour et j'ai assuré la victoire au dernier passage ayant plus de 70 secondes d'avance.


La journée n'avait pourtant pas vraiment bien commencé : en m'échauffant le matin, je tombe dans la boue sur le training 15mn avant mon heure de départ ! A la suite de mes deux chutes dans la ligne, le bouchon du réservoir s'est dévissé, et pendant l'extrême j'ai eu le pantalon inondé d'essence... ça a été très chaud !


Le bilan du week-end est bon, puisque je gagne les deux jours ma catégorie et je récupère encore 50 points au championnat.


Cependant, je ne suis pas à 100% satisfait de mon pilotage notamment sur l'enduro test.


Il y a des week-end comme ça....


Jérémy Joly : Samedi, j'ai su maîtriser l'exercice délicat du prologue nocturne pour aborder la première journée de compétition dans les meilleures conditions. Après une première spéciale prudente dans l'herbe glissante, je prend la tête de la course en m'imposant dans l'Enduro test longue technique et très dure physiquement elle sera décisive pour le classement. J'enfonce le clou sur mon adversaire dans les longues ornières de la cross test. Je parviens pour la première fois à déstabiliser le leader du championnat et je remporte ma première victoire sur le WEC sous les couleurs d'HM Honda.


Dimanche : Le deuxième jour est un remake de la veille. Oriol MENA prend les devants sur la première spéciale du jour mais je suis plus rapide dans l'Enduro test et aussi rapide que lui dans l'extrême. Je suis devant et l'Espagnol me met sous pression en partant derrière moi en spéciale. A l'entame de l'avant dernière spéciale j'ai 5 secondes d'avance mais rien n'ai joué ; je sors un bon temps dans l'Enduro test mais Oriol sera plus fort en améliorant son temps précédent de 40 secondes, il m'inflige 21 secondes et me vole la victoire du même coup.


Une victoire et une deuxième place je suis ravi de ce week end. Un peu déçu que la victoire me file sous le nez le second jour après avoir dominé la journée mais Oriol étais plus fort. Le gros point positif c'est que je suis arrivé à le battre et même s'il gagne le second jour il n'as pas survolé comme au Portugal et en Espagne bien au contraire.


Ma moto a étais encore une fois parfaite, un grand merci au team pour le travail qu'ils font, à Fred Lambert , la Briff (mon suiveur) et mes partenaires pour leur aide et leur soutien.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire