Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Bering Jaap Evo: l'essai

Dans Moto / Equipement

Cette année Bering dégaine le Jaap Evo, une évolution de son blouson sorti en 2014. Un concept identique au début qui va aujourd'hui plus loin... Essai.

Bering Jaap Evo: l'essai

Cette année l'ours frenchy propose un blouson plus abouti qui n'oublie pas pour autant le cahier des charges de sa conception initiale tout en allant plus loin. Et c'est tant mieux! Si on regrettera la dorsale devenue avec le temps optionnelle (mais pourquoiiiiiiiiiii????!!!??) on se rassurera pas le confort omniprésent de cette déclinaison Evo bien aidé par la doublure sweat pouvant se porter seule.

POUR LES D'JEUNS

Pour séduire les jeunes Bering se devait de réaliser un équipement souple loin des blousons de papa. Le résultat est impressionnant, grâce au tissu softshell et au coton de son sweat tous deux confortables au possible.

Si l'aisance est au rendez-vous la sécurité l'est tout autant avec une certification comme EPI (Epuipement de Protection Individuel) bien présente. Les coques (homologuées CE) sont aussi une réussite avec une bonne intégration (pouvant être peaufinée aux coudes grâce à un réglage). On aime, mais ce que l'on valide beaucoup moins c'est l'assemblage des deux éléments (blouson/ doublure sweat) qui peut donner l'envie de hurler même aux plus zens de tous. La cause est simple: impossible d'enfiler l'ensemble sans que l'un des bras ne prenne le chemin de la capuche ou ne se faufile où il ne faut pas! Nase, tout comme l'unique poche intérieure (en configuration complète) insuffisante pour transporter smarthphone et portefeuille sans avoir l'impression d'être un kangourou.

 

Bering Jaap Evo: l'essai

Enfin, on pointera du doigt les poignets élastiques interdisant le passage d'une montre ou encore les passants de fixation de la doublure à la veste, déroutants lorsque l'on port le sweat seul...Vous l'aurez compris le Jaap Evo demande encore quelques ajustements (et l'effacement de certains marquages difficiles à faire partir même après lavage)... pour ne plus se prendre la tête.

SOUPLE

Outre ces fausses notes le blouson sait aussi nous surprendre dans le bon sens du terme avec une capuche sans point dur, une souplesse générale impressionnante et un excellent comportement routier. En dynamique le Jaap Evo donne le change même hors de la ville, son champ d'action privilégié. On appréciera particulièrement les réglages par pression (poignets, biceps) suffisants pour éviter prises d'air et balottements. L'absence de réglages aux hanches et au col ne lui feront pas défaut.

Bering Jaap Evo: l'essai

Si il sera trop chaud en pleine saison estivale sudiste il fera son office lors des étés plus tempérés grace à ces zips d'aération bien réalisés. L'hiver c'est autre chose. Si il sera parfaitement à son aise en mi-saison sa protection thermique sera trop juste au plus fort de l'hiver. Le peu de pluie que nous avons pu rencontrer durant nos différents tests n'a pas été un problème pour cet Evo qui a su résister sans faillir. Reste savoir si ses prestations seront tout aussi honorables lors d'une averse.

Bering Jaap Evo: l'essai
Bering Jaap Evo: l'essai

Sans être particulièment léger le Bering propose un sentiment de liberté qui séduira les motards, jeunes ou moins jeunes, se faisant immédiatement oublié. Et le design dans tout ça? C'est un carton plein avec une côte de séduction réelle qui parlera à la quasi-totalité des utilisateurs surtout dans cette déclinaison Camo très réussi.

BILAN

Pensé pour les jeunes; le Jaap Evo est clairement une réussite esthétique mais aussi techique avec une réalisation en Softshell offrant souplesse et confort tout en répondant aux impératifs sécuritaire d'une certification comme EPI. Avec la possibilité d'être portée seule la doublure façon sweat fait partie du charme de ce blouson, dommage que Bering n'ait pas plus porté soin au raccordement des deux éléments (blouson/ sweat), calvaire à enfiler.

On lui reprochera également le peu de poches internes, sa dorsale devenue optionnelle avec le temps ou encore son champ d'action somme toute relatif dans la saison. Mais le Jaap Evo c'est aussi un comportement routier digne de ce nom, une sensation de liberté et une bonne intégration des coques CE sans oublier des prises d'air capables de résister aux petites pluies...

Bering Jaap Evo: l'essai
Bering Jaap Evo: l'essai
Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire