Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Billet d'humeur : débuter en supersport

Dans Moto / Loisirs

Billet d'humeur : débuter en supersport

Un grand nombre de motards qui a passé le permis l'a fait pour un jour se mettre au guidon de la moto de leur rêve : la dernière hypersport de 180 ch, le roadster tout neuf au design racé ou encore le supermot' sorti tout droit d'un circuit. Mais la majorité d'entre eux est d'abord passé par des cylindrées inférieures afin d'acquérir de l'expérience pour un jour, finir par rouler sur leur rêve.


Mais une autre catégorie de motards veut brûler les étapes. Dès le papier rose (désormais jaune maintenant) en poche, et sous couvert d'avoir plus de 21 ans, il signe un bon de commande pour un R6 ou un Z 1000 parce qu'il est à la mode. A tous ceux là, je leur dédis cette petite prose.


Une bécane de 100 ch, (quand celle ci est restée homologuée) n'est absolument pas à mettre dans les mains d'un débutant. J'entends souvent dire « je garderai la tête froide » ou « je suis calme, je ne tirerai pas dedans » ou pire « ouais mais la bécane, elle a des meilleurs freins, un meilleur châssis un meilleur tout donc ça ira ». Alors permettez-moi de vous faire profiter de ma faible expérience.


C'est ce que je me disais aussi. Ecoutant les conseils autour de moi, j'ai commencé à rouler en ER-5 : un look douteux par rapport aux dernières productions de l'époque, 50 ch : pas de quoi casser trois pâtes à un canard. Et bien dès les premières lignes droites j'ai fais winner le petit-bicylindre « pour voir ». Résultat, quelques petites frayeurs sans conséquence. Puis j'ai enchaîné un an après et 20.000 km plus tard par un 600 fazer : 92 ch, un freinage issu du R1, une partie cycle bien plus performante.


J'ai appris à rouler avec le fazer, la confiance vient rapidement et ce qui devait arriver se produisit : au bout d'un an et demi, j'ai chuté tout seul à cause de la vitesse sans autre conséquence qu'une entorse du genou.


Vous allez me dire « mais il me casse les bonbons avec ces histoires 3615 mylife, moi j'suis un pilote un vrai ». Retraçant mon parcours de motocycliste, je ne regrette absolument pas mon choix d'avoir commencé en basique. Si j'avais commencé avec une moto plus performante (directement un fazer par exemple ou une supersport), la chute serait arrivée plus vite parce que ce n'est pas avec le permis que l'on sait conduire et s'arrêter en cas d'urgence. Avec une « grosse » pour débuter, les vitesses de passage en courbe sont bien plus importantes puisque l'on a plus confiance dans la partie cycle mais dès qu'il s'agit d'éviter un danger ou freiner fort, et bien se sont les capacités du pilote débutant qui sont très rapidement dépassées.


Une moto dite « pour débutant » vous amène à des vitesses moindres ce qui vous donne plus de temps pour réagir. Vous sentirez aussi plus vite les limites de la moto ce qui sera un frein naturel et LA, vous allez acquérir de l'expérience en vue de passer à la catégorie supérieure.


Alors Messieurs les pilotes des bacs à sable, pour éviter de confirmer ce dernier qualificatif : garder la tête sur les épaules, vous ne serez pas capable de maîtriser une 1000 cc ou une 600 de 100 ch. C'est elle qui vous maîtrisera : vous prendrez peu de plaisir (ou si mais à la terrasse d'un café) et vous prendrez de mauvaises habitudes de pilotage. L'accident sera inévitable avec des conséquences plus ou moins désastreuses pour vous et votre entourage.


J'espère que vous mettrez ça dans un coin de votre tête et ainsi, vous pourrez rouler un jour sur la moto de vos rêves et c'est vous qui la piloterez et pas l'inverse. Pensez-y.


Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

+1 !!!

C'est meme deja un peu chaud de commencer avec une ER-6N ou une SV650, ca pousse fort et ca tient le pavé ; Or on ne sait absolument pas freiner fort en courbe ou utiliser le frein arriere durant les 2 premieres années, à moins de faire de la piste regulierement (mais meme là ca n'apprend pas les pieges de la route).

J'ai commencé la moto il y a 7 ans (deja!) directement avec un Fazer 600 et j'ai failli me tuer une bonne demi-douzaine de fois, apres quelques mois d'utilisation "calme".

Donc gaffe, pas d'hypersport les 2 premieres années !!!

(Surtout que la maniabilité est vraiment en retrait par rapport aux roadsters, il y a un "mode d'emploi" à comprendre)

Par Anonyme

De même, j'ai perdu un ami, qui avait un R1 comme premiere moto... :pfff:

Ses prioches avaient réussi à le convaincre de la revendre quand il s'est tué...

Par Anonyme

Merci pour ces rappel, mais malheureusement, peu en tiennent compte.

J'ai commencé avec une 500 GSE en 34 cv(pendant 1 an 1/2), et bien c'est déja largement suffisant pour ce faire plaisir et même ce faire peur.

Puis j'ai roulé un peu en VFR. Heureusement que je ne suis pas un cramé, sinon je ne serais déja plus la pour en parler...

Commencer doucement. ;)

Longue vie au motards réspectueux de la leur et de celle des autres (la vie).

Par Anonyme

c'est pas la cylindré qui fait le délinquant mais la vitesse ! quel que soit la moto si tu mets la poignets dans le coin et que t'es un manche meme apres plusieurs année de permis ben tu finis au tas !

Par Anonyme

j'ai commencé direct sur une semi-sportive... une moto ou voiture c'est comme une arme à feu, tout dépend de la personne qui la tient... une sportive n'est pas plus dangereuse dans la mesure ou la puissance peut permettre de se sauver d'une mauvaise situation et leur freinage est bcp plus performant... reste à garder la tête froide...

Par Anonyme

Merci VV, tu me rassures là !!! Entièrement d'accord avec ce que tu dis. :jap:

J'ai un R6 depuis 5 mois comme première moto, 5000km pour l'instant et je suis TRES TRES loin de la maîtriser.

Certes, je me fais beaucoup charrier car je ne penche pas énormément et j'ai mis du temps à enlever les picots sur le côté du pneu; mais je prends quand même beaucoup plus de plaisir à la conduire, de par sa position et sa maniabilité.

Pour rejoindre VV, je ne suis pas un kamikaze, je prends mon temps et je vais à mon rythme de progression. Je ne suis pas à l'abri d'un accident, mais en tout cas, je respecte tous les conseils qu'on m'a donné : respecter les vitesses et les distances de sécurité, être en pleine forme, s'arrêter lors de longs trajets, ...

Je suis désolé pour ceux qui ont perdu des proches.

Par Anonyme

... Cependant, bon article et merci d'encourager les conducteurs, quels qu'ils soient (moto comme auto), de garder la tête froide et de se défouler sur circuit !!

Par Anonyme

Une super sportive ne s'exploite pleinement en sécurité que sur circuit avec les protections qui vont bien. Les limites du pilote amateur seront atteintes avant celle de la machine. Un p'tit tour sur circuit permet de garder la tête froide et de se rendre compte rapidement qu'on est loin d'être un pilote.

Par Anonyme

je vais parler de mon experience perso ...

j'ai eu mon permis en 2001 et ma première moto ( l'actuelle aussi ) en Mars 2005. il m'a fallu 3/4000 bornes pour retrouver et remettre en application tout ce qu'on a tous appris au permis et surtout comprendre le twins ... a partir de la, j'ai fait quelques sorties avec des groupes de motards de tout niveau. au file des sorties; je remontais dans ce groupe pour finir assez rapidement ma fois dans le groupe des fous !! :ange:

quelques virées plus tard et une bonne sortie de quelques jours en Auvergne ou mon genoux se rapprochait de plus en plus du sol après 6/7000 bornes ... jusqu'a le toucher, j'ai decidé de tester la piste pour tenter d'exploiter ma maitresse du mieux possible.

voila apres une année et demi de twins et quelques 14000 Kms, je vais continuer avec ma belle ... sortie route en mode ballade avec madame ( et en mode rapide ++ quand elle aura sa moto aussi ), sortie route en mode grosse arsouille avec les fous et sortie piste avec une moto un peu plus préparée et mon pote de piste ..... bref !!

Tout ca pour dire qu'avant d'exploiter nos motos entièrement ( petit - moyenne - grosse cylindrée), nous avons beaucoup de chemin a parcourir !!

je passerais tout doucement à l'hypersport ... pour le moment, j'ai encore bcp de plaisir à rouler avec ma moto actuelle alors pourquoi en changer !?

Par Anonyme

@ VV qui dit :

{

une sportive n'est pas plus dangereuse dans la mesure ou la puissance peut permettre de se sauver d'une mauvaise situation et leur freinage est bcp plus performant...}

J'aimerai que tu me trouves un exemple concret de situation ou plus de puissance te sauve d'une mauvaise situation.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire