Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Bimota Tesi 2D : retour décevant

Dans Moto / Nouveauté

Bimota Tesi 2D : retour décevant

La Tesi est de retour. Après la première génération datant de 1992, le roadster est de retour sous le nom de 2 D. Sorte d'OVNI dans la production des deux roues actuelle. En un mot, elle est unique...


Bimota s'est toujours inscrit en marge des autres marques. Plutôt que de concevoir à partir de zéro, la firme italienne élabore ses modèles autour du moteur, véritable pierre centrale de l'édifice qui est le plus souvent emprunté à d'autres constructeurs qu'ils soient japonais, allemands ou italiens.


Aujourd'hui, le partenaire privilégié se nomme Ducati et on retrouve sur la Tesi le fameux bicylindre. Pour le reste, la Tesi 2D est un énorme choc que ce soit sur le plan technique ou visuel. Contrairement à son aïeule, la 2D affiche clairement sa mécanique. La première chose que l'on remarque mais qui est aussi une prouesse technique est son train avant dépourvu de fourche télescopique, puisqu'il est doté d'un bras oscillant comme c'était le cas sur son aïeule. Le reste est du même gabarit avec un cadre Omega en aluminium.


Le V2 comme organe vital


L'organe essentiel de la Bimota est le bicylindre de la Ducati 1000 SS refroidi par une prise d'air en carbone loin d'être discrète et esthétique. Désirant fabriquer une moto la plus compacte possible et dont le centrage des masses serait une priorité, Bimota a choisi d'installer le pot d'échappement non pas sous la selle comme le veut la mode actuelle, mais sous le moteur comme c'est déjà le cas sur les Buell. L'autre grande nouveauté réside dans son poids.


Affichant 149 kg sur la balance, la Tesi est à peine plus lourde qu'un trail et plus légère d'environ 30 kg que la plupart des sportives. Les performances sont très honnêtes avec environ 230 km/h en vitesse max. Vu le poids plume de la belle ou de la bête, tout dépend de vous, les freins Brembo n'ont aucun mal à la freiner. Malheureusement, ce tableau idyllique est assombri par le manque de feeling du train avant même si la Tesi se balance facilement d'un angle à l'autre. Ce manque de remontées d'informations est relativement pénalisant pour un modèle à vocation sportive.


Vous l'aurez compris, l'originalité prime, la technique intrigue et s'adresse aux passionnés de technologie. Commercialisée au tarif exorbitant de 46 000 €, cette Tesi n'est pourtant pas exempte de défauts


Portfolio (16 photos)

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Par Anonyme

s'et bouré de fote d'otografe 7 artiqule

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire