Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Bison futé : une application pour ses 40 ans

Dans Pratique / Sécurité

Bison futé : une application pour ses 40 ans

On dit ses jours comptés et il est vrai que le réseau internet, le monde à présent connecté, tout comme la philosophie d’un milieu routier où rare restent les choses gratuites, lui ont coûté des plumes. Celui-là est un « Bison Futé » qui a créé il y a quarante ans l’idée. L’Indien bouge encore et cet été, il a décidé de sortir de sa réserve. Un baroud d’honneur ?

« Bison Futé » est né en 1976 et a été rattaché au ministère des Transports en vue d'améliorer l'information des automobilistes sur la route des vacances. Un an auparavant, des aoûtiens s’étaient retrouvés piégés sur une RN10 alors voie sacrée vers l’Espagne. 600 km de bouchons avaient alors été enregistrés, 60 000 véhicules immobilisés et de nombreux accidents avaient été à déplorer.

L’Indien devenait ainsi le chef de file du service public d'information routière apparu dans les années soixante avec la création du Centre national d'information routière en 1969. Ses peintures de guerre devenaient le vert, l’orange, le rouge et le noir qui étaient aussi une échelle de valeur informant sur la densité d’un trafic allant du fluide au bloqué en passant par le dense et le saturé.

Il y a déjà 20 ans, « Bison Futé » a vu son espace internet se constituer. Il a droit à présent à son application qui va permettre aux automobilistes de visualiser les cartes du trafic avant mais aussi pendant leur trajet. Les cartes proposées montrent les prévisions dans le sens des départs et des retours, des conseils sur les axes, les jours et les heures à éviter. L'état de la circulation en temps réel est consultable grâce à des capteurs et des caméras implantés sur les routes, ainsi que des détails sur les bouchons, les accidents, les travaux qui perturbent le réseau. Les codes couleur utilisés de longue date sont conservés. 

Cette application mobile sera gratuite. À présent sous l’autorité du ministère de l'Environnement, l’Indien devra jouer des coudes avec des noms comme Waze, Mappy, Coyote ou Tom Tom qui ne l’ont pas attendu.

Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il était temps !

Par

Jadis, il n'y avait personne pour rendre ce service. Maintenant que bon nombre d'acteur privé le fournisse gratuitement, je ne vois pas l'intérêt de mettre de l'argent ou du personnel public là-dedans.

Par

Surtout qu'on nous avait annoncé il n'y a pas pas si longtemps la disparition de ce fameux indien...alors qui croire...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire