Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

BMW croit à l'électrique et à l'hydrogène, moins à l'hybride

BMW croit à l'électrique et à l'hydrogène, moins à l'hybride

BMW a déjà investi dans l'hybride avec, tout récemment, le lancement de la 330e, mais la marque à l'hélice pense à l'avenir un peu plus lointain et estime que ce seront les électriques et les voitures à hydrogène qui seront à privilégier. L'hybride reste avant tout une solution très "temporaire". Face aux problèmes actuels de l'hydrogène et de l'électrique, le "temporaire" pourrait toutefois s'éterniser un peu.

BMW ne prend pas trop de risques actuellement avec l'hybride comme peut le faire Toyota, mais la marque est tout de même impliquée dans cette technologie sur plusieurs modèles (Série 3, X5, i8...) et si l'hybride rechargeable devrait se démocratiser un peu plus chez BMW, il faut apparemment garder à l'esprit que cela ne durera pas éternellement.

 

Le responsable du développement de la pile à combustible chez BMW, Merten Jung, a rappelé à Digital Trends que l'hybride n'était qu'une solution de passage : "nous nous attendons à ce que les véhicules électriques et à hydrogène coexistent dans le futur, tandis que les hybrides rechargeables ne sont qu'une solution temporaire pour arriver à ce point final".

 

Merten Jung voit également un avantage à l'hydrogène : même si le réseau de pompe est aujourd'hui inexistant, son développement sera facilité par le fait que les stations-service existent déjà et qu'il faudra simplement une conversion des pompes dans un futur plus ou moins lointain. Au final, Merten Jung voit l'électrique pour les citadines et les autos compactes pour des courtes distances et l'hydrogène pour les routières, en sachant qu'un hybride entre les deux était également envisageable.

 

Mots clés :

Bmw

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tiens, comme Renault y'a 10 ans...

Par

en gros ils voient l'avenir la ou il y a du fric potentiellement a se faire

Par

En réponse à rono kalamar

en gros ils voient l'avenir la ou il y a du fric potentiellement a se faire

Pourquoi s'obstiner à vouloir vendre des voitures thermiques alors que la proportion va forcément diminuer ?

Et c'est quoi le but premier de n'importe quelle entreprise commerciale ?

Par

Ces constructeurs qui critiquait Toyota et son choix de l'hydrogène, les voilà en train de parler d'hydrogène comme techno d'avenir... Vive les girouettes qui ne prennent aucun risque et attendent que d'autres fassent tout le travail.

Par

En réponse à pechtoc

Ces constructeurs qui critiquait Toyota et son choix de l'hydrogène, les voilà en train de parler d'hydrogène comme techno d'avenir... Vive les girouettes qui ne prennent aucun risque et attendent que d'autres fassent tout le travail.

avant de critiquer l'idéal est de ce renseigner la première voiture Hydrogène de bmw date de 2006 ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_Hydrogen_7

Par

M. Jung a raison, surtout sur les propos relatés en fin d'article.

A long terme la solution la plus pertinente est une PAC associée à une grosse capacité de batterie. Une sorte d'hybride Hydrogène\Electrique dans le style de la Mercedes F015.

Ça pose d'énormes problèmes de packaging et de prix avec les éléments disponibles aujourd'hui car il faut caser le(s) moteur(s) électrique(s), la PAC, la -grosse- batterie et le réservoir d'hydrogène. Mais à terme c'est la solution idéale pour répondre à tous les usages.

Pour les petits trajets, pas besoin de la PAC, je recharge ma voiture comme une électrique pure et je roule sur la batterie. Et si l'envie de prendre la route me vient, je passe à la station d'hydrogène (qui ne sera pas forcément très répandue au départ) et je bénéficie alors d'un autonomie longue durée.

Aucune contrainte, aucune limite -théorique- d'autonomie.

Mais ça c'est une vision de -très- long terme.

Par

BMW I est fasciné par tesla du coup ils ont réccupérer le nom TESLA.fr :cyp:

Par

En réponse à madseb77

Tiens, comme Renault y'a 10 ans...

mdr...renault n'a aucune vision.....juste 10 ans de retard.....voir 30 ans de retard quand il faut vendre des voitures en chine

Par

En réponse à Bobzer

avant de critiquer l'idéal est de ce renseigner la première voiture Hydrogène de bmw date de 2006 ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_Hydrogen_7

Sauf que si je comprends bien, dans la BMW, l'hydrogène est utilisé dans le moteur thermique, donc rien à voir avec une pile à combustible

Par

En réponse à Bobzer

avant de critiquer l'idéal est de ce renseigner la première voiture Hydrogène de bmw date de 2006 ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_Hydrogen_7

C'est vrai que Jung ne spécifie pas de quel type de motorisation hydrogène il parle mais je doute qu'il fasse allusion à celui de l'Hydrogen 7.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire