Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

BMW F 650 GS : le trail haut de gamme

Dans Moto / Nouveauté

BMW F 650 GS : le trail haut de gamme

La F 650 GS version 2005 démontre bien plus d'originalité que sa précédente mouture précédente. L'aspect sport n'empêche pas le trail d'offrir de sérieuses capacités routières et un équipement complet.


L'attribut « GS », signifiant « Gelände und Strasse » pour les germanistes et « tout-terrain et route » pour les cousins germains, est présent pour confirmer le caractère polyvalent de la F 650 GS. Doté d'une esthétique particulière, ce trail BMW est à la moto ce qu'est le Multipla à l'auto. On vous laisse seul juge.


Mais le bec de canard surmonté d'un curieux phare et de sa petite casquette, nous laisse perplexe. A l'inverse, les grilles noires placées de part et d'autre du carénage allient esthétique et fonctionnalité puisque ses ouvertures créent un écoulement d'air contraire pour protéger le pilote de la chaleur du radiateur. Si la F650 GS ne déchaîne pas les foules, en série, avec un bras oscillant découpé dans la masse, des jantes à rayon disgracieuses et une transmission par chaîne plutôt bruyante, elle optimise ses aptitudes au quotidien grâce à un équipement optionnel très complet. On retrouve notamment le fameux freinage ABS, un kit valises latérales en dur, et de nombreux accessoires typés raid.


Moteur increvable


Pour animer la F 650 GS, on retrouve l'increvable monocylindre Rotax quatre soupapes. Avec l'adoption d'un système d'injection, d'une gestion moteur numérique (BMS) et d'un échappement catalysé le bloc allemand allie sobriété et faibles émissions. On ne badine pas avec la pollution chez BMW. Ainsi injecté, le mono délivre une remarquable souplesse et un joli couple dans les mi-régimes.


L'idéal pour s'aventurer hors des sentiers battus. On peut même soutenir une belle vitesse de croisière sur route, d'autant que sa consommation frise le ridicule, avec 4,3 l/100 km. Quoi qu'il en soit, passé les 5 000 tr/mn des vibrations se font ressentir. Un effort reste à faire également du côté de la boîte de vitesses, trop rugueuse.


Partie cycle dynamique


Avec sa nouvelle robe, la GS inaugure aussi un nouveau châssis. Constitué de deux longerons et d'un triangle arrière où vient se loger le réservoir de carburant, il assure à la moto une aisance dans les enchaînements rapides de virages et une bonne stabilité en ligne droite, même en vitesse élevée. En revanche la garde au sol s'en trouve fortement réduite. Moins incisive par ailleurs que certaines concurrentes car plus lourde, la GS reste capable de gentilles prouesses.


Ses suspensions ménagent un confort correct, sans trop de pompage, syndrome du trail. Les chemins caillouteux deviendront une formalité. On regrette en revanche que ces qualités routières soient handicapées par un train de pneu (Bridgestone) moins performants dans les virages ou sur les gros freinages. L'ABS, dispo uniquement en option, fait des miracles en toute condition, permettant de s'arrêter en toute sécurité. Dans l'ensemble, La F 650 GS ne déçoit pas.


Portfolio (78 photos)

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Cette superbe trail et très tentante mais que vaut elle pour les pattes courtes(1,70m)?

Par Anonyme

pour les courtes pattes, pas de soucis (je fait 1m65) mais on oublis le model DAKAR, bien sur...

Par Anonyme

Bonjour, Je voudrais juste réagir à une phrase de votre article. Parler de "consommation ridicule" peut paraître cohérent si on se réfère à la cavalerie des motos présentes sur le marché. Moi, je trouve plutôt scandaleux que nombre de brèles neuves, "modernes" "hi tech" en consomment le double, voire le triple en conduite musclée... Je roule en tondeuse (cbf 125) et je trouve qu'on s'habitue bien à consommer moins de 3l/100 km pour aller bosser. Le tout avec un moteur du Jurassique ! Si c'était dans mes usages, je prierais pour que de nombreuses bécanes à la consommation "risible" fleurissent sur le marché et pour que les constructeurs se cassent la nénette sur le sujet, plutôt que de se demander comment éviter que le charlot du dimanche ne perde son adhérence en ouvrant en grand, en sortie de courbe. Pour la planète, le porte monnaie et pour la santé des motards et motardes.

Par Anonyme

Tu compares une consomation d une 125 à une 650 ??? Si tu veux jouer à ça, j ai une 103, qui avec son 49,9 cm² fait du 2 l/100 km. Ce n ai pas le même poid, pas la même puissance, pas les même pneux... Pas comparable quoi !!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire